Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Soudan: Diversité et crise d'identité

Plusieurs articles de la blogosphère soudanaise de ces 2 dernières semaines parlent de la diversité ethnique et culturelle au Soudan et discutent également de la question de l'identité. Sudanese thinker écrit un article intéressant intitulé le « Soudan : Arabe ou Africain ? » . Ceci en réponse à une question soulevée sur Sudan Watch:

Since Sudan belongs to both the African Union and Arab League, I wonder if Sudanese women see Sudan as an African or Arab country.

Puisque le Soudan appartient à l'union africaine et à la ligue arabe, je me demande si les femmes soudanaises voient le Soudan comme un pays africain ou arabe.

Sudanese Thinker pense que le Soudan est un pays Afro-Arabe :

Is Sudan an African or Arab country? In other words, are we Sudanese, African or Arab? It’s a tough question to answer for the simple reason that I’m only given the option of choosing between “Arab” or “African”. I don’t see Sudan as being either one or the other. There are about 600 tribes in Sudan. Yes, that’s right, 600 tribes! Ethnically, some are African, some are Afro-Arab and the few remaining others are Arab. Therefore Sudan is an Afro-Arab country.

Le Soudan est-il un pays africain ou arabe ? En d'autres termes, sommes-nous soudanais, africain ou arabes ? Il est difficile de répondre à cette question pour la simple raison que seule l'option « Arabe ou Africain » m’est donnée. Je ne vois pas le Soudan en tant qu'étant l’un ou l'autre. Il y a environ 600 tribus au Soudan. Oui, c'est exact, 600 tribus ! Éthniquement, certaines sont africaines, les autres sont Afro-Arabes et les autres tribus restantes sont arabes. Par conséquent, le Soudan est un pays Afro-Arabe.

Il conclut, cependant que:

As I’ve presented, ethnically speaking we Sudanese are mainly African but culturally we’re more Arab than African (thanks to Arabization). So, which one do we belong to more? Which one do we choose? In order to give an answer, I have to ask another question. Which one plays a bigger role in forming one’s identity? Would that be ethnicity or culture? For me, the answer is ethnicity

Considerant mon argument, éthniquement parlant, nous soudanais sommes principalement africains mais culturellement, nous sommes plus arabes qu'africains ( à cause de l’arabisation). Alors, à qui appartient-on le plus ? Lequel choisirait-on ? Afin de trouver une réponse, je dois me poser une autre question. Qu'est-ce qui joue un plus grand rôle dans la formation de l'identité ? Serait-ce l'appartenance ethnique ou la culture ? Pour moi, la réponse est l’ appartenance ethnique.

Daana Lost In Translation a écrit un article sur son expérience par rapport à sa propre crise d'identité :

Being born in UAE and having lived there pretty much most of my life I was brought up around a lot of people from many different backgrounds, especially Arab countries.…I didn’t know who I was and never completely felt the security that stems from the sense of belonging. Throughout my life I hated labels, stigmas, and stereotypes people tend to create about each other. I hated having to classify myself as one thing and one thing only and how could that be when I am a variety of emotions, experiences, backgrounds, and beliefs. I hated to define myself based on demographics that I hadn’t chosen for myself and I most definitely hated how some people think that they are superior to others.

Étant née en EAU et après avoir vécu là-bas la majeure partie de ma vie, j'ai été élevé autour d'un bon nombre de gens de différents milieux, particulièrement de pays arabes. … Je n'ai pas su qui j'étais et je n’ai jamais complètement senti la sécurité qui provient du sentiment d'appartenir à une communauté. Toute ma vie j'ai détesté les étiquettes, stigmates, et les stéréotypes que les personnes tendent à créer au sujet des uns et des autres. J'ai détesté devoir me classifier en tant qu'une chose et une chose seulement, et comment cela serait possible quand je suis moi-même une variété d'émotions, d’ expérience, de milieux, et de foi. J'ai détesté me définir sur la base de ma démographie que je n'avais pas choisie et j’ai le plus certainement détesté que certaines perosnnes pensent qu'elles sont supérieures à d'autres.

Hipster a alors écrit un poème poignant sur l’article de Daana :

Ever since I was young I was being singled out
Situation dramatized black is wats its all about
Hated my race cuz they had me locked out
Assumptions had me blinded to the natural facts
But I’m all grown now I can finally see
You and me are one we share the same reality

He di-ver-sified to beautify our land
Why y’all letting grass grow under your feet?
Help the Muslim cause (pause) by following its creed
Supercilious superficial that’s how you proceed ?
Is that how you live? (Pause) by seeing us bleed !!
Yea I’m irate hate I try to mitigate
Unlike you I aim to strive to elevate
I was taught to respect n appreciate
My brothers n sisters for the love they generate
Like the Roman Empire nothing great lasts
You reap wat you sow karma wat you sow will blast
Your lack of understanding is how you’ll collapse
Help yourselves grow before your perilous crash

Toute ma jeunesse, j'étais pointé du doigt.
La situation du noir dramatisé est tout ce que j’avais.
J’ai détesté ma race car elle m'emprisonnait. Les préjugés m'empechaient de voir les choses normalement.
Mais j’ai grandi maintenant, je peux finalement voir que toi et moi sommes une chose et que nous partageons la même réalité …
Il a diversifié pour embellir notre terre Pourquoi laissez-vous donc pousser cette herbe sous vos pieds ?
Aider la cause musulmane (pause) en suivant sa foi, comment procédez-vous, superficiel et dédaigneux ?
Est-ce que c'est comment cela que vous vivez ? (Pause) En nous voyant saigner ! !
Oui je suis furieux, j'essaye d'atténuer ma colere, Contrairement à toi j’essaye d'élever le débat.
On m'a appris à respecter et apprécier mes soeurs et mes frères pour l'amour qu'ils donnent.
Comme l'empire romain, ce qui est grandiose ne perdure pas. Vous récoltez ce que vous semez, karma ,
Ce que vous semez va exploser.
Votre manque de tolerance est ce qui vous fera tomber. Sauvez-vous avant la chute fatale.

CommonSense a fait l’ observation suivante sur l’ article de hipster qui résume ce que beaucoup de Soudanais pensent :

Sudanese people always delving into the identity issue. On top of defending themselves from racism….they are trying to find out who they are…whilst at the same time being racist to each other..that to me looks like a national issue not just one person.

Les soudanais aiment s'apesentir sur la question de l’identité en plus de se protéger du racisme….ils essayent en permanence de definir ce qu’ ils sont…tout en étant en même temps raciste entre eux. .Cela me semble être plus une question à un niveau national et pas simplement une question personnelle.

D’autre part, Black Kush explore la question de l’habit national et de la nourriture au Soudan et, si cela est représentant de la totalité du Soudan ou pas :

I once had a discussion with a colleague from North Sudan about the question of national dress and national food in Sudan. It was interesting how he feels strongly about it. The way the discussion went, if you asked a person from North Sudan what is considered the National dress in Sudan, (s)he will automatically say “Jallabiya” and “Hima” for men and “Tob” for women! But I find the argument not quiet right. I feel Sudan doesn’t have one!

soudan

Par le passé, j’ ai eu une discussion avec un collègue du Soudan du nord au sujet de la question de la robe nationale et de la nourriture nationale au Soudan. C’était intéressant de voir à quel point cela lui était important. Au cours de la discussion, si vous demandiez à une personne du Soudan du nord ce qui est considéré l’habit national au Soudan, il/elle dira automatiquement « Jallabiya » et « Hima » pour les hommes et « Tob » pour les femmes ! Mais je ne pense pas que cela soit correct. Je pense que le Soudan en ait un !

Ailleurs, Nomadic Thoughts blogue sur un sujet légèrement différent. Elle a écrit un article sur l’adoption interraciale :

Adopting a child of another race means that you’re consciously embracing a new culture (with all that entails) and new way of life. There are millions of orphaned children all over the world. When you get down to it, all they really want and need is a good home and a dream of a bright future. Should we leave these children grow up in institutions simply because they’re from a different race? Who is to judge?

Adopter un enfant d'une autre race signifie que vous acceuillez consciemment une nouvelle culture (avec tout ce que ca nécessite) et un nouveau mode de vie. Il y a des millions d'enfants perdus dans le monde. Finalement, tout ce qu'ils veulent vraiment, ce dont ils ont besoin est un bon foyer et l’espoir d’un meilleur futur. Devons nous laisser ces enfants grandir dans des orphelinats tout simplement parce qu'ils sont d'une race différente ? Qui sommes nous pour juger ?

Enfin , Mimz pense que la St-Valentin, c’est niais! :

I’ve always hated valentine’s day. If people want to celebrate the love they have for one another they could very much do so on any day of the week.. I don’t get the point behind inventing a day where in alot of cases one of the two lovebirds feels forced to express what feelings he/she already has. Why program someone to do something that’s best done in a spontaneous fashion? I really don’t get it.

J'ai toujours détesté les St-Valentins. Si les gens veulent célébrer leurs amours, ils pourraient toujours le faire n'importe quel jour de la semaine. Je ne comprends pas le besoin de créer un jour où la plupart du temps un des deux tourtereaux se sent obligé d’exprimer des sentiments que lui ou elle a déjà. Pourquoi programmer quelque chose qui est toujours meilleur quand c’est fait d'une manière spontanée ? Je ne comprends vraiment pas.

Par Sudanese

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site