Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Nouveaux incidents au Timor Est

Le Timor-Est a connu un nouvel épisode de violences tandis que la force internationale de sécurité essayait de capturer le chef des rebelles Alfredo Reinada. Renada, qui fut le chef de la police militaire impliquée dans les violences de mai dernier, était emprisonné, mais a réussi à s’évader en août avec certains de ses partisans. Les accrochages ont eu lieu dans une région montagneuse (au sud de la capitale du Timor Est, Dili) que les rebelles utilisent comme base. Dili a aussi été touchée par des violences quand les partisans de Reinada se sont affrontés avec la force internationale la nuit dernière.
Tumbleweed In Asia [En], qui a résidé longtemps au Timor Est mais est actuellement à l’étranger, écrit sur les derniers événements au Timor Est.

« Regarder le Timor glisser une fois de plus vers le chaos est comme observer un morceau de pâte de soja en train de glisser doucement sur une surface inclinée, et qui soudain, comme la nuit dernière, accélère sa lente glissade et tombe au fond du chaudron en se brisant en millions de morceaux inutiles. »

Dili-gence [En], un résident de Dili, écrit sur les événements de la nuit dernière:

« Vers 3h45 du matin, je me suis réveillé…très fatigué…puis j’ai entendu des coups de feu. Il y en eu de 5 à 10 échanges pendant la demi-heure suivante, puis le calme est revenu, jusqu’à ce que les hélicoptères entrent en action.Ce matin, le téléphone a fonctionné à plein régime. Beaucoup d’expatriés ont entendu les coups de feu et les locaux étaient au quatre cents coups. Les lignes de téléphone ont du chauffer, avec tous ces expatriés essayant de comprendre ce qui se passait ».

Les rumeurs et l’incertitude ont joué un grand rôle dans les violences par le passé. Tumbleweed est inquiète pour ses contacts à Timor.

“Dili est apparemment une ville morte, d’après ce qu’on me dit…Chacun fait profil bas et, naturellement, les rumeurs doivent faire des heures supplémentaires avec si peu d’nformations fiables disponibles. OZ media affirme qu’il y a eu quatre morts, mais qui peut le vérifier ? Je sais simplement que c’est dur d’être assise dans ma confortable chambre du monde riche quand mes amis sont à Timor”.

Les forces australiennes ont depuis confirmé que quatre personnes ont été tuées durant les affrontements avec les rebelles. Dili-gence met à jour les informations sur son blog et donne un conseil aux autres résidents de Deli :

“Si vous pouvez sortir, c’est une bonne idée de faire des stocks de provisions. Il
se pourrait que les prochains jours soient un peu incertains”.

Preetam Rai

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site