Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Tunisie: les élections en Mauritanie, le super-bouclier et Mohamed Abbou

L’élection présidentielle en Mauritanie a été presque totalement ignorée par la blogosphère tunisienne. Seule Nadia de Tunis [Fr] attire l’attention sur cet événement historique dans ce pays, membre de l’UMA (Union du Maghreb Arabe). Dans cet article, Nadia parle de la décision “miraculeuse” d'organiser des  élections, prise par un militaire qui s’est emparé du pouvoir par la force dans cette région d’Afrique, où les transitions ne sont jamais pacifiques. Ce billet fait aussi allusion d’une certaine façon à la situation dans le reste du Maghreb et des pays africains.

Le 11 mars, regardez vers l’ouest
“La Mauritanie, vous savez le petit pays qui fait partie de l’UMA, là-bas juste en dessous du Maroc. Mais si! Le pays ou tout le monde s’appelle Oueld quelque chose ? Vous voyez de quoi je parle ?
Bref, dans ce petit coin perdu qui n’a jamais notre attention, on s’apprête à vivre un évènement historique. Le 11 mars prochain, des “élections présidentielles”, des vraies, vont avoir lieu! (pour ceux qui ne sauraient pas ce que cette expression veut dire, restez sous votre bouclier, c’est mieux) […]

Le CMJD organise un référendum constitutionnel qui entérine notamment la réduction du mandat présidentiel à 5 ans et son renouvellement à une seule fois, ainsi que des élections municipales, législatives et sénatoriales. Il abroge un texte de lois qui restreignait les conditions d’associations, de réunions publiques et d’expression, gracie des opposants emprisonnés et permet le retour au pays des autres, met fin au système de censure et libère la presse et l’audiovisuel, réforme le statut de la magistrature pour garantir la neutralité des juges, met en place des procédures pour réduire la corruption, renforce le dossier des finances publiques, et réduit la dette extérieure. La meilleure reste quand même le miracle suivant: après 19 mois à la tête du pays, le colonel Ely Ould Mohamed Vall “se retire” pour laisser la place à son successeur, qui sera élu en mars, et martèle la nécessité de préserver la neutralité totale des dirigeants en cette période décisive[…]

Nadia fait ici référence à un autre excellent article qu’elle a écrit cette semaine, sur le « bouclier » qui protége le pays (la Tunisie) de toutes mauvaises nouvelles. Elle fait allusion à la ligne éditoriale de la presse nationale et à la version officielle du gouvernement sur la situation du pays.

“Quoi  ? Vous n’êtes pas au courant ? Mais si je vous dis, il y a un Super Bouclier installé juste au dessus de la Tunisie. Naturellement, il épouse parfaitement les contours du pays, on a utilisé des cartes très précises quand on l’a installé !
[…]
Le Super Bouclier protège des idées extrémistes. Même quand certains individus mal intentionnés ont réussi à franchir les frontières, ce n’était évidemment pas ici qu’ils avaient tout appris, car ici tout ce qui se dit est pur et pacifique, pas de manipulations, pas d’endoctrinement, pas de misère, donc pas de danger. Et puis de qui se moque-t-on? un tunisien n’est par définition pas si crédule pour se laisser faire!
[…]
Le Super Bouclier protège des crises économiques. Dès qu’ils atteignent le Bouclier, les chiffres gonflent, les profits se multiplient, les avancées deviennent tellement énormes que les autres pays de la région sont admiratifs de notre succès.
Le Super Bouclier protège de la connerie humaine, tout citoyen tunisien est tellement intelligent qu’il sait absolument tout sur tout, qu’il a des certitudes sur chaque chose, parce que le Bouclier attire et filtre pour lui toutes les connaissances dignes d’être acquises, pas besoin de lire, de s’informer, de faire autre chose que profiter de la présence de cet outil miracle qui nourrit son esprit.
Par contre, le Super Bouclier a un inconvénient. A force de perfectionner ses filtres, on y a malencontreusement introduit un “bug” : un filtre contre la “conscience” …”

Un autre événement qui n’a pas été couvert dans la Tunisphère est le deuxième anniversaire de l’emprisonnement de l’avocat Mohamed Abbou en Tunisie. Il a été condamné sur de fausses accusations après avoir exprimé des critiques sur le président, dans un article publié sur Internet. Zizou de Djerba [Fr] le rappelle sur son blog.

« Une petite pensée pour Maître Mohamed Abbou. Il a été condamné a 3 ans et demi de prison et il vient aujourd’hui d’achever sa deuxième année sous les verrous”.

Samsoun

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site