Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Jamaïque : J’ai le VIH

iamhiv

Il est largement reconnu, dans les Caraïbes et ailleurs, que la crainte de la honte et de la discrimination est un facteur important empêchant les personnes atteintes du VIH/SIDA de chercher du traitement ou d'admettre publiquement leur statut de VIH.

Pour cette femme, cependant, photographiée dans les rues de Kingston, Jamaique par Ria Bacon, un utilisateur de blogger et de Flickr, la honte sociale n’est pas vraiment un problème. Comme Bacon écrit sur son blog:

“Quand je lui ai demandé de la prendre en photo, j'ai proposé de ne pas photographier son visage. ” Nah man,” elle a répondu. “P’etre que des personnes apprendront de mes erreurs.”

Quand je lui ai montré la photo, elle a souri tristement: “Bwoy, c’est un visage laid!”

La Caraïbe vient en seconde position seulement après l’Afrique sub-saharienne avec son taux d'infection de VIH/SIDA. À la fin de 2005 on a estimé que 25.000 personnes en Jamaïque – ou 1.5% de la population âgée entre 15 et 49 ans- vivaient avec le VIH/SIDA. Haiti, les Bahamas et Trinidad and Tobago sont les territoires des Caraïbes avec les incidences les plus élevées du VIH/SIDA.

Georgia Popplewell

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site