Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les Femmes Activistes Iraniennes dans la tourmente et le voyage d’Amadinejad à NY

Deux des 32 femmes activistes, Shadi Sadr (grâce à Kosoof, nous pouvons voir sa photo ici) et Mahboobeh Abassgholizadeh, qui ont été arrêtées lors d’une manifestation de paix à Téhéran le 4 mars, sont toujours en prison. Le reste des femmes activistes emprisonnées a été libéré.

Sadr est une avocate et a fondée l’ONG Rahi pour aider les femmes avec les questions légales. Selon Women’s Field [Fa], les autorités ont fermé ce centre juridique le jeudi 15 mars. La même source rapporte que le centre Karvarzi, une autre ONG mise sur pied pour aider les activistes de la société civile, gérée par Abassgholizadeh, fut fermée le même jour aussi.

Une de ces femmes emprisonnées raconte sa conversation avec son interrogateur en prison.

Interrogateur et prisonnière

Mahbobeh Hossein Zadeh dans son blogue, Parndeh Kharzar [Fa], raconte ses expériences et conversation avec son interrogateur :

Interrogateur : Quand vous êtes libérée au sujet de quoi allez-vous écrire?
Blogueuse : Menace, interrogation, torture psychologique, humiliation, votre mauvais traitement et le mauvais état de la prison

Interrogateur : Ecrirez-vous que nous vous avons demandé des informations sur votre vie et que le chat a pris votre langue ?
Blogueuse : cela ne sert à rien de mettre le téléphone des gens sous contrôle
Interrogateur : vous devriez louer Dieu que les agents (intelligents) de sécurité parallèles ne vous ont pas interrogé.

Larmes pour la mère en prison

Omid Memarian, un blogueur et journaliste, a parlé avec une des filles des femmes emprisonnées et l’a rapporté dans son blogue. Le blogueur dit que la fille de Mahboubeh Abbasgholizadeh, Maryam Ommi, m’a parlé au sujet de ses craintes et soucis à propos de l'arrestation de sa mère, de l’investigation, et des suivis convenables. L'entrevue d'Omid est publiée sur Roozonline. Le blogueur demande :

“Ont-ils interrogé les détenus au sujet d'autres individus tels que votre mère?” Elle répond : “oui. Les interrogateurs ont voulu séparer les autres d’elles [ces deux femmes]. Par exemple, ils leur ont dit de ne pas suivre ces [deux] femmes. Ou, on leur a demandé “quels étaient vos rapport avec ces [deux] femmes ? Que faisiez-vous pour elles ? Pourquoi êtes-vous allés à leurs bureaux?” Ils ont essayé d'indiquer aux autres que ces [deux] femmes faisaient de l'auto-promotion, mais qu'elles sont de bonnes personnes, enfin des jeux psychologiques de ce genre.”

Les actions de la cause des femmes en question

Alpar [Fa] qui félicite le courage des femmes indique actuellement, après le 8 mars, les femmes activistes peuvent s’analyser pour voir si collecter des signatures pour une campagne de femmes contre la discrimination et graduellement étendre la connaissance des femmes n'est pas plus important que politiser et sensibiliser le mouvement des femmes!

Le blogueur se demande si les parents maintenant accepteraient que leurs filles se joignent aux femmes activistes?

Hoder écrit : La nouvelle approche conflictuelle des femmes activistes en Iran peut seulement aider les conservatrices du mouvement à afficher leurs activités comme une menace de sécurité et après qu’elles auront isolé les modérées qui défendent la cause des femmes, elles étoufferont le mouvement en entier.

Il n y a pas autre choix

Saz Mokhalef [Fa] n’est pas d’accord pas que la démonstration des femmes fût révolutionnaire ou violente. Le blogueur dit : Les réformistes sont dans un cercle fermé où ils peuvent seulement collecter des votes sans aucun autre acte de protestation. Ils demandent à d'autres de ne pas contacter la presse étrangère, de ne pas manifester, de ne pas chanter des slogans et de ne pas porter des affiches… de l'autre côté, le gouvernement continue la censure, fait plus de pression sur les femmes activistes, qui ne sont pas autorisées à organiser des réunions dans leurs propres maisons et qui sont virées… pouvez-vous m'indiquer ce que ces femmes sont censées faire ?

Il semble que certains croient toujours que les questions concernant les femmes ne sont pas une priorité et que nous devrions d'abord penser à la démocratie en Iran, et puis qui devrait être responsable pour la souffrance et la discrimination auxquelles des millions de femmes sont confrontées ?

Les soucis des blogueurs iraniens ne sont pas limités seulement aux affaires internes ; La crise nucléaire Iranienne est devenue un grand souci aussi. Un de leur souci récent est la décision du président iranien Mahmoud Ahmadinejad de se rendre aux Nations Unies à New York pour expliquer le programme nucléaire de l’Iran.

N’y allez pas mais…

Haji Washington [Fa] dit svp empêchez que Ahmadinejad vienne aux Nations Unies. Le blogueur indique que sa présence empirera les choses et sera un danger politique grave pour nous. Les pays occidentaux ne l'aiment pas. Il suggère que Ali Larijani, le secrétaire du Conseil Suprême de Sécurité Nationale, fasse le voyage à sa place.

Iran Paprazi [Fa] demande : Quelqu'un arrêtera-t-il ce frère ? Il dit que les représentants des pays sont là pour défendre leurs intérêts nationaux ; si vous [Ahmadinejad] aviez pu défendre le nôtre, tout le monde ne seraient pas unis contre nous. Vous [Ahmadinejad] pensez que la résolution des Nations Unies est juste un morceau de papier, alors pourquoi entreprendriez-vous ce long voyage… pour un morceau de papier.

Mohammad Ali Abtahi, un politicien réformiste, indique qu’avec chaque nouvelle résolution contre l'Iran, des conditions économiques deviennent plus précaires. Il dit qu’on attend au moins du voyage de Ahmadinejad à New York qu’il empêche les NU de voter une nouvelle résolution contre l’Iran. S’il y arrive, alors ce sera un voyage réussi [Fa ].

Hamid Tehrani

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site