Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Liban: Significations et Conséquences

Le sommaire de cette semaine est un choix de billets qui portent sur les significations et les répercussions. Par exemple, ce que cela signifie d’être un homme moderne ou un gauchiste au Liban et ce que sont les effets de l’inattention aux communautés rurales et de l’abandon de l’agriculture en tant que moyens de production. D'autres sujets explorent les nouveaux taux de pauvreté au Liban et comment des querelles politiques affectent les jeunes étudiants.

Sur les Significations:

Ana Min Beirut écrit sur ce que cela veut dire d’être un homme moderne :

Je suis un homme moderne, un homme pour le millénaire. Digital et non fumeur. Un déconstructionniste diversifié, multiculturel et post-moderne qui est politiquement, anatomiquement et écologiquement incorrect. J'ai été relié et téléchargé, j'ai été saisi et externalisé, je connais les avantages du re-dimensionnement, je connais les revers de la mise à niveau. J’ai une faible vie de haute technologie. Je suis une multitâche à double tranchant de dernier cri, et je peux vous donner un gigaoctet en nanoseconde ! Je suis nouvelle vague mais vieille école et mon enfant interne est extérieurement lié. Je suis un client jovial, dynamique, dangereux, à commande vocale et biodégradable. J’ai des rapports avec ma base de données, celle-ci est dans le cyberespace, ainsi je suis interactif. Je suis hyperactif et de temps en temps je suis radioactif.

Jij écrit sur ce que cela signifie d’être un gauchiste au Liban (et sur d’autres sujets) :

Que signifie-t-il d’être un gauchiste au Liban ? Malgré les quatre ou cinq membres restants du Mouvement de Gauche Démocratique, je crois qu'être un gauchiste au Liban est porté sur trois principes (de force) idéaux de base : 1 promotion d'une société séculaire, où l'identité sociale, culturelle et historique d'un individu n'est pas prédéfinie et n'est pas absorbée par son appartenance tribale. 2 appui d'une stratégie économique dont le but le plus élevé améliore les vies de ses éléments plus infortunés (au lieu de rendre les riches encore plus riches), et opposition claire aux politiques sauvages et dévastatrices du néolibéralisme. 3 oppositions au néo-colonialisme et à tous ses agents dans la région.

Bech explique que les événements se produisant au Liban sont un cas classique de changements de puissance:

Maintenant si vous y pensez, ce qui s’est produit au Liban ces dernières années est un exemple classique des variations dans des pôles de puissance. Il faut regarder les changements se produisant au niveau des organismes et des établissements (de l'état et relatifs) qui s’occupent des questions de sécurité, particulièrement si on veut comprendre l'impasse politique dans laquelle nous nous embourbons lentement.

Sur les Conséquences:

Abu Ali écrit sur l'effet du déclin de la société rurale et des racines de l'inégalité

L'héritage culturel et environnemental du Liban est profondément enraciné dans sa société rurale. Nos traditions de nourriture, notre folklore et notre paysage sont maintenus vivant par de petits fermiers de famille. Quand les populations rurales sont appauvries et marginalisées, elles laissent leurs terres, et notre culture, société et environnement s’érodent. Ceci a des implications énormes : la pauvreté crée le désespoir, qui favorise la violence politique. La dissolution des liens entre les gens et la terre crée des nations de fermiers de passage, des pays avec des employés mais sans citoyens. C'est une grande partie du problème du Liban.

EDB écrit sur comment la situation politique affecte des étudiants dans la mesure où une innocente sortie scolaire devient une répétition pour une guerre civile (le billet contient d'autres sujets aussi) :

Mon ami R., un professeur dans un élégant lycée privé, a récemment accompagné ses étudiants dans une sortie de paint-ball. Immédiatement ils se sont organisés en factions politiques PSP et Futur contre Hezbollah et FPM. “C’était comme un prélude à la guerre,” R. dit avec son exaspération caractéristique. A chaque fois qu’un étudiant a été frappé par le paint-ball et—selon les règles—devait laisser le jeu, ses camarades d’équipe l’utiliseraient plutôt comme bouclier humain.

Siestske in Beiroet écrit au sujet d'une étude récente sur la pauvreté et sur ce qu'il consiste d'être pauvre en le Liban.

Selon une étude récente réalisée pour le Ministère des Affaires Sociales par le PNUD (l'Agence de Développement de l'ONU) 25 % des Libanais vivent maintenant en dessous du seuil de pauvreté. Être pauvre au Liban ne signifie pas simplement que votre revenu est en dessous d'un certain niveau, mais également que vous n’avez pas accès à l'eau courante, aux écoles et à un toit. Ce sont des nouvelles apparemment bonnes, parce qu'il y a environ dix ans, le taux était d’environ 30%. Le taux pour l'abri, l'éducation et l'eau est monté, mais le revenu a baissé de presque 9% pour ces gens.

C'est tout pour maintenant, prenez bien soin de vous jusqu’à notre prochaine mise à jour.

Moussa Bashir

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site