Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Afrique : Les Blogueurs divergent sur les Réparations et les Excuses pour l’Esclavage

La Loi du Commerce des Esclaves a été passée en Angleterre il y a 200 ans. Elle a mis fin au commerce des esclaves dans l'empire britannique. Un certain nombre d'événements tels des expositions d’objets d’art, des conférences, des messes, et des défilés ont eu lieu partout dans le monde pour marquer ce jour.

En Angleterre, le Premier Ministre Tony Blair a exprimé de profonds regrets, le Maire Kevin Livingstone a présenté des excuses officielles. Dans le Cyberspace, les Archevêques Dr Rowan Williams et Dr John Sentamu ont utilisé YouTube pour partager leurs réflexions sur le commerce des esclaves.

La blogosphère Africaine a marqué l'anniversaire avec des discussions centrées sur les questions d’excuses, de réparations, et du rôle de l'Afrique dans le commerce.

Amir Ibrahim, écrivant à Kenya Imagine, se penche sur la question du rôle de l’Afrique dans le commerce:

De tels érudits précisent que peu d'esclaves ont été capturés directement par les colons et que la majorité leur ont été vendus par les importants Etats Africains comme le royaume d'Ashanti. Ces érudits maintiennent également que l'esclavage était une construction sociale déjà existante en Afrique et que les colons Européens ont simplement emmené les esclaves dans d’autres marchés. Le registre historique montre que tandis que ceci peut être correct à proprement parler, traditionnellement les esclaves Africains étaient des travailleurs à contrat dont les vies et statuts dans la société était beaucoup plus elevés que ce qui était autorisé dans le Nouveau Monde. Le phénomène de servitude Européenne et les horreurs de l'expérience d’esclave dans le Nouveau Monde sont sans précédent dans l'histoire humaine documentée.

Les empires africains ont-ils bénéficié économiquement du commerce d’esclave ? Amir continue :

Tandis qu'il est vrai qu'il y ait eu des Etats africains tels que Dahomey, kongo et Ashanti, qui ont pleinement profité de ce commerce, l'histoire indique que même la richesse que les chefs des navires corsaires ont accumulée du commerce rapidement est retourné aux colons car elle a été employée pour acheter de l’alcool et des armes à feu lesquels ont seulement servi à alimenter plus loin le commerce. À la fin les avantages économiques de l'esclavage n’ont coulé que dans un seul sens, hors de l'Afrique.

Qui doit s’excuser pour l’Empire Romain?

“Des Frères ont vendu des Frères,” écrit Refined One:

…Des esclaves d’Afrique ont été vendus par leurs propres frères (Africains)…Même si c’est dur pour nous d’accepter, c’est la vérité !
Ceci a causé la division entre les Africains et les Caribéens jusqu'ici… certains se sentent indignés par les Africains pour ce qui a été fait à leurs ancêtres.
Nous ne devrions pas laisser la division dans nos vies, parce que la volonté parfaite de Dieu doit toujours être dévoilée… nos rêves deviendront réalité.

Dans un autre billet, Refined One avait suggéré une excuse pour l’esclavage. Elle a changé d’idée:

J'ai décidé d'écrire ce nouveau billet car dans le billet d’avant j’ai indiqué quelque chose au sujet des excuses….que je voudrais corriger.

Elle préfère le pardon aux excuses:

Des frères sur différents continents, de différentes couleurs, nous sommes encore tous des frères, comme j'ai dit avant, le PARDON est la seule manière d’avancer.

Un nouvel appel a été lancé pour les excuses pour l'esclavage après les excuses de l’Assemblée Législative de l’Etat de Virginie pour le rôle de l'état dans le commerce.

Khanya trouve cette idée disturbante. Pourquoi les gens doivent-ils s’excuser pour le péchés des autres?:

Il me semble que ceci montre une inversion des valeurs morales. Tony Blair ne doit pas s’excuser pour le commerce d’esclaves, parce qu'il n'y a aucune manière qu'il peut en être tenu responsable. Par contre, il peut être tenu responsable du bombardement de Belgrade et de Bassora, et s'il allait symboliquement laver les pieds des veuves et des orphelins de ces villes, et les moignons du mutilé et du boiteux qui ont été estropiés par des bombes de Britanniques tombaient à ses ordres, alors il ferait quelque chose bien plus significatif. La demande qu'il devrait faire des excuses pour le commerce d’esclaves est simplement grotesque.

Qui doit s’excuser pour l’Empire Romain? Il demande:

Ma femme (et mes enfants) sont des descendants d’esclaves. Je n'ai encore découvert aucun esclave dans ma propre ascendance, mais tout ce que je sais c’est qu’il ait pu en avoir, disons sous l'Empire Romain. Dans ce cas, dois-je donc exiger que le gouvernement Italien fasse des excuses officiellement ?

Écartant des arguments faits contre des excuses, Amir Ibrahim écrit:

C'est donc étrange et offensant que le Gouvernement Britannique sous-estime tellement les descendants des victimes de l’esclavage, le plus grand crime contre l'humanité, qu’il ne se sente pas tenu de publier des excuses symboliques pour les crimes commis contre eux. Les arguments qu'ils avancent contre des telles excuses sont vraiment outrageux et blessants. Premièrement ils réclament que ces événements ont été commis il y a si longtemps que les excuses sont maintenant non pertinentes. Les excuses de l’Eglise Catholique pour ses crimes contre Galilée écartent certainement cette idée. La seconde est la notion idiote que des excuses seraient un acte d’auto-mépris national. Les Allemands, les Japonais et les Français pourraient avoir pris cet itinéraire enfantin, mais au contraire ils ont été relevés dans l'histoire. Ceci n’explique pas non plus pourquoi Tony Blair a fait des excuses aux Irlandais, ou comment les organismes religieux comme le Vatican et l'Eglise de l'Angleterre soeint parvenus à survivre leurs excuses.

Roots, Kunta Kinte, et Snoop Dogg

Dans un billet qui est susceptible de raviver les nerfs, Chxta remet en cause la logique derrière l’appel aux excuses:

L'esclavage (au moins la forme évidente) a fini en 1865, et je ne pense pas qu'il y a quelqu’un qui marche maintenant sur la planète qui était vivant à l’époque, ainsi Chxta ne comprend pas cet appel pour des excuses, l'appel pour des réparations, et plus récemment, cette idée de Syndrome d’Esclave Post-Traumatique.

Quelle est cette demande absurde des excuses ? Et comment les événements qui ont bien fini avant nous peuvent-ils avoir maintenant un direct impact sur ce que nous faisons aujourd'hui ?

Selon Chxta, les esclaves Africains ont été capturés par des Africains. Par conséquent, les Africains sont ceux qui doivent faire des excuses :

……Si vous regardez le film Roots, Kunta Kinte n’était pas kidnappé par des blancs, il était kidnappé par des nègres…..

Si quelqu’un doit présenter des excuses, ce sont ceux d’entre nous qui viennent d'Afrique maintenant. Nous devons présenter des excuses à ceux qui ne peuvent pas tracer leurs racines, et n'ont aucun sens vrai « d'identité », après tout nous les avons vendus.

Chxta s'oppose à l'idée des réparations pour l’esclavage argumentant du qu’il n’y a aucun lien direct entre la situation des africains aujourd'hui et l'esclavage :

Quoi qu'il en soit, l'objet principal de ceci est d'exprimer l'opinion de Chxta que tous les appels pour des réparations, des excuses et la tentative de lier les échecs des nations africaines (et les Africains-Américains) d’aujourd'hui à l'esclavage sont des conneries totales, et une brèche dans quelque chose de pire que la mentalité coloniale, la mentalité d’esclave.

Chxta ne comprend pas encore comment Kunta Kinte étant obligé d’accepter Toby comme son nom après avoir été fouetté est responsable de Snoop Dogg prétendant d’être un bandit. Chxta ne comprend pas comment le fait que leur arrière arrière arrière arrière grand-mère était la jeune fille de lit d'un certain propriétaire de plantation à Nashville est responsable du laxisme moral que nous voyons parmi les jeunes Africains Américains (et leurs cousins d’origine Caraibénne de ce côté). Chxta ne comprend pas comment l'esclavage empêche à la jeunesse Africaine Américaine d'aujourd'hui d'aller à l'école, et au lieu de cela préfère rapper et faire des sports au nom du ‘keep it real’. Chxta ne comprend pas comment le paiement des réparations aiderait les économies africaines à se remettre sur pieds quand il y a presque certainement une cabale dans un coin de la salle attendant pour empocher l'argent de réparation et pour dire aux gars ‘dem no give us shinshin’.

Le Trafic d’Esclave et l’Eglise d’Angleterre

Dans des “Réparations pour l’esclavage?,Black Looks poste un lien vers un article de BBC concernant l'Eglise d'Angleterre considérant des réparations. L'Eglise d'Angleterre possédait des esclaves Africains dans les Caraïbes.

Riviersonderend aimerait que l'Archevêque de Cantorbéry, Rowan Williams, étende sa notion de justice pour l'esclavage aux gais, lesbiennes, et transgenres:

Hier, les gens de tous les secteurs ont marché à Londres lors de la commémoration de l'abolition du commerce d’esclaves. Notre “conscience morale” collective était là aussi: l'église. La procession a été bénie par l'Archevêque de Cantorbéry Rowan Williams. Juste un peu ironique, je dirais.

Pendant que Williams marche pour la justice, il se prépare à priver la justice aux gais, lesbiennes, bisexuels et transgenres du monde et sanctionner leur persécution au Nigeria. Pourquoi ? Puisque la bible le dit.

N'oublions pas la position de la Bible sur l'esclavage, comme nous célébrons cette date importante. N'oublions pas le rôle de l'église dans le commerce d’esclave – l'Eglise d'Angleterre avait des esclaves sur ses plantations dans les Caraïbes. N'oublions pas que la Convention des Baptistes du Sud a été formée dans un effort de préserver la base chrétienne de l'esclavage avant la Guerre Civile Américaine. N'oublions pas que la bible ne condamne pas la pratique de l'esclavage.

En effet, en 1856 le Révérend Thomas Stringfellow, un pasteur Baptiste, a écrit une Vue Scripturale de l'esclavage, dans laquelle il disait: “… Jésus Christ a reconnu cette institution en tant qu'une qui était légale parmi les hommes, et a Il a régulé ses devoirs relatifs… J'affirme alors, d'abord (et qu’aucun homme ne le nie) que Jésus le Christ n'a pas aboli l'esclavage par une commande prohibitive ; et en second lieu, j'affirme, Il n'a présenté aucun nouveau principe moral qui peut contribuer à sa destruction… “


Vous souvenez-vous?

Pour finir, Jikomboe poste un lien vers une vidéo de Burning Spear chantant sa chanson de 1975, Slavery Days. Gémissant: vous rappelez-vous les jours de l'esclavage ?

Ndesanjo Macha

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site