Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Ukraine: Paris sur Youshchenko

Samedi dernier, des dizaines de milliers de personnes ont pris part à deux grandes manifestations à Kiev: les supporteurs du Premier ministre Viktor Yanoukovitch et de son gouvernement de coalition se sont réunis Place de l’Europe pour protester contre le projet du président Viktor Youchchenko de dissoudre le parlement. Les supporteurs de Youshchenko et de ses alliés actuels étaient, eux , à Maidan Nezalezhnosti, en train d’exprimer à tue-tête leur soutien à cette mesure drastique.

Le lendemain, dimanche, tout était parfaitement calme à Kiev.

Puis, le lundi, Youshchenko a dissout le parlement, en accusant Yanoukovitch d’usurper le pouvoir. La coalition au pouvoir a réagi aux ordres présidentiels par la défiance. Le parlement a continué ses travaux le mardi.

Comment la situation va-t-elle évoluer, et est-ce que les élections anticipées, prévues pour le 27 mai, vont vraiment avoir lieu: c'est la question que chacun se pose maintenant. Mais les Ukrainiens semblent habitués à ce genre d’incertitudes. Après tout, il n’était pas clair, jusqu’au dernier moment, si le Président et le Premier ministre trouveraient un compromis et presque personne n’a été surpris lorsqu’ ils ont échouée; mais, même s’ils s'étaient entendus, cela n’aurait pas été une grande surprise.

L’utilisateur de LiveJournal chemikovsun (un journaliste ukrainien, Andrei Chernikov) a écrit ceci [Russe] sur les risques qu’il y a à parier sur le Président ukrainien.

“J’ai des talents de pronostiqueur politique. Mais au bureau des paris, je ne parierai pas sur la dissolution ou la non-dissolution du parlement.Car notre Président est une personne imprévisible. Je n’ai pas réussi à comprendre ce qui motive ses décisions. Et j’aurais perdu mes mises sur tous les paris faits sur lui”.

Il est drôle de voir que des paris ont vraiment eu lieu [Russe] sur le forum de Ukrainska Pravda , l’un des sites d’information ukrainiens les plus populaires, fondé par Georgiy Gongadze: la fermeté de Youshchenko a permis à trois participants du forum de gagner 50 hryvnias (US$10) , et le double à deux autres. Un des parieurs , qui ne croyait pas que le Président dissoudrait le parlement, a perdu 200 hryvnias (US$40).

Une question qui se rapproche à peu de chose près des jeux de paris est celle du sondage en ligne [Ukrainien] sur le forum de Ukrainska Pravda. Il est demandé aux lecteurs s’ils sont prêts à soutenir leur Président jusqu’à la victoire. Des 154 votants en ligne, 132 ont répondu que oui, 13 que non, et 9 qu’ils s’en fichaient:

VERBICKY: Donc, nous le soutiendrons, mais ils nous laissera tomber quand il annulera sa décision la veille de Paques. […]

Kram: Oui, mais hier encore, je ne m’attendais pas à éprouver cela!

[…]

Matroskin: Non. En deux ans de présidence, quand a-t-on vu une seule décision ferme? […]

L’utilisateur de Live Journal unika_ est l’une des septiques à la perspective de re-élire les législateurs ukrainiens. Elle note que l’ordre de Youshchenko de dissoudre le parlement a été rendu public peu de temps après que la pleine lune soit apparue dand le ciel, le 2 avril, – et la pleine lune est bien connue pour provoquer l'agitation des malades mentaux, dit-elle. Plus sérieusement, elle ajoute :

[…]

Il peuvent faire des élections dix fois, ou plus, mais les résultats resteraient les mêmes :50/50. Les optimistes comme les pessimistes comprennent cela. Quel est l’intérêt alors de dépenser de l’argent, de distraire les gens de leurs travaux des champs , d’interrompre le travail des ministres ? […]

Voici l’opinion d’une personne qui est d’accord avec le Président. L’utilisateur de LiveJournal skylump écrit [Russe]:

“Hourra! Je suis content. Youshchenko a pris au moins une décision digne. Je continue à apprécier l’histoire de la dissolution du parlement. Parce que les élites doivent apprendre la démocratie. La vieille méthode européenne, la guillotine, – ou la vieille méthode ukrainienne, jeter les hetmans (commandants) sur les piques- ne sont pas à l’ordre du jour. De nos jours, les élites doivent être mélangées comme un jeu de cartes et amenées à la banqueroute par de multiples élections – pour qu’ils comprennent au moins la leçon »

Veronica Khokhlova

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site