Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La Tunisphère et les élections françaises

Beaucoup de blogueurs tunisiens ont manifesté un grand intérêt pour l’élection présidentielle française. Il y a de nombreuses raisons à cet intérêt. Historiquement, la Tunisie a été colonisée par la France pendant 75 ans et les deux pays entretiennent un rapport d’amour- haine, l’amour étant plus fort que la haine. La France est le premier partenaire économique de la Tunisie. C’est aussi le pays où le plus grand nombre de nos expatriés résident. Beaucoup de blogueurs de la Tunisphère ont la nationalité française, ou vivent en France.

Cependant, à mon avis, la véritable raison de notre intérêt pour cette élection est notre soif de débats politiques, notre envie d’échanger des opinions sur les candidats, de critiquer et de désapprouver, sans attirer l’attention des censeurs du gouvernement tunisien. Si nous ne pouvons pas participer à une véritable élection démocratique dans notre pays, nous pouvons au moins participer à l’élection française.

Le manque de liberté dans le choix de nos dirigeants et de notre gouvernement depuis l’indépendance nous a fait perdre tout intérêt pour n’importe quelle élection mise en scène dans notre pays. Nous savons tous qu’il s’agit d’une comédie, où les suffrages sont cuisinés au quartier général du Ministère de l’intérieur. On dit que les candidats de la dernière élection présidentielle ont été choisis par le Président lui-même et cela ne me surprend pas car chaque fois qu’ils s’expriment, ils consacrent leur temps de parole à le remercier pour toutes ses réalisations.

Ce manque d’intérêt, et cette ignorance sur les membres de notre gouvernement , ont été le sujet d’un billet de Marsoise.

Bref, j’ai remarqué que la plupart d’entre nous connaît par cœur la scène politique française, est capable d’énumérer la majorité des membres du gouvernement français, peut énumérer les propositions de chaque candidat, en faire la critique et proposer ses propres modifications..ils nous manquerait plus que la carte d’électeur pour voter:)
Mais combien d’entre nous est capable de donner les noms de nos ministres (moi personnellement même le premier ministre je connais pas son nom!), d’énumérer nos partis politiques, de distinguer le programme de chacun d’entre eux, de citer les dernières mesures gouvernementales…
J’en connais pas beaucoup..
Sommes-nous plus français que les français ou moins tunisiens que nous devrions l’être?

Mani l’africain, a publié un très bon billet, présentant les candidats français comme s’ils étaient des candidats tunisiens à la présidence tunisienne. Un billet très élégant et très fin, où Nicolas Sarkozy devient « Si Markouzy », Ségolène Royal , « Sihem Malki » et François Bayrou, « Firas Bouzagour ». Dommage que je ne puisse traduire le billet en entier, mais voici la partie qui concerne Mme Sihem Malki.

 

 

أكثر وحدة معارضة للافكار متاع سي مركوزي هي مدام سهام المالكي مرشحة الحزب الاشتراكي. وهاذي سابقة في البلاد اللي ما حكمتهاش مرا من وقت عليسة. كيما الاشتراكيين الكل، مدام مالكي تحكي ياسر عالفقرا والمحتاجين وعلى كونو الدولة يلزمها تعاون الطبقات اللي ما فيحالهاش. هي عندها برشة أفكار وقالت حتى كان لزم نعملو استفتا نبدلو بيه الدستور باش الممارسة السياسية تحيى أكثر والشباب يولي يهتم بالحياة العامة. آما ماو نعرفوهم الجماعة هاذوما، ديما الحديث والصحيح ما فماش. خلي عاد نهارة اللي يشدوا الحكم ما فمة حتى فرق بيناتهم وبين اليمينيين.

La candidate la plus opposée aux idées de Monsieur Merkouzi est Mme Sihem Meli, la candidate du Parti socialiste. Elle est candidate dans un pays qui n’a pas été dirigé par une femme depuis la reine Dido (Elyssa). Comme tous les socialistes, Madame Malki parle beaucoup des pauvres gens, et dit que le gouvernement doit soutenir les classes qui sont dans le besoin. Elle a beaucoup d’idées, et elle est même prête à modifier la constitution pour renouveller l’intérêt du peuple pour la politique, et les inciter à s’impliquer dans la vie publique. Mais nous savons qu’un tel groupe (les socialistes), c’est beaucoup de mots, et peu d’action. S’ils sont élus, il n’y aura pas de différence entre eux et ceux de la droite.

samsoum

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site