Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

L'élection présidentielle française, vue de l'extérieur

Le week-end dernier, plus de 40 millions de citoyens français ont voté durant le premier tour de l’ élection présidentielle française pour réduire la liste des candidats à deux noms: Nicolas Sarkozy, représentant le parti UMP et Ségolène Royal , la candidate du parti socialiste. Tous deux sont en lice pour le vote final du 6 mai.

Durant les cinq ans qui se sont écoulés depuis la dernière élection présidentielle, et surtout depuis l’affaire du foulard et les émeutes de banlieues de 2005 , l’immigration et les tensions raciales sont au coeur du débat politique.

Ce débat, ainsi que le fait que pour la première fois dans l’histoire de France, une femme soit en mesure d’accéder à la Présidence, peuvent avoir contribué à la participation record des électeurs dimanche dernier, la plus élevée depuis 1965. Voici un panorama des réactions à cette élection, vue depuis l’extérieur de la métropole par les électeurs des départements français d’outre-mer, les blogueurs des anciennes colonies françaises, et le nombre grandissant de Français d’origines ethniques diverses.

A travers la Francophonie

Peu de bons sentiments pour Sarkozy

Comme beaucoup de blogueurs francophones Vive la Francophonie doute de la sincérité de Sarkozy quand il s’agit de résoudre les tensions raciales en France et d’améliorer les relations avec le monde francophone.

Ecoutant Sarkozy à 20h30 j’en avait les larmes aux yeux, il voulait me protéger, il voulait la fraternité de la grande famille française, il était contre les « parachutes dorés » . Pour un peu il serait devenu social-démocrate en un clin d’œil ! Fini le Sarkozy condamnant tout le monde au bagne perpétuel, avec une retraite entre 65 et 70. Dernière volte face : Coassgen, sur « RCJ » annonce un référendum sur l’Europe…

Mais d’autres arguments plaident pour Royal : les jury populaires, la proportionnelle à l’assemblée nationale, le droit de pétition, l’encadrement militaires des petits délinquants, les internats de proximité, la flexisécurité, peut-être une plus grande attention à la francophonie puisqu’elle est née au Sénégal

Congo-Brazzaville

Sur le blog Demain Le Congo Brazzaville, Mouvimat, qui visiblement n’aime pas Sarkozy, maintient que rien n’est certain: mais comme s’il anticipait la victoire de Sarkozy, il se demande à quoi la France ressemblerait sous sa présidence.

Si la raison l’a emporté au premier tour, rien n’est moins sûr, même si l’on se rend compte que pour une fois, les élections sont conformes aux prédictions des sondages. Les sondages sont-ils devenus une science exacte ? Certainement pas ! Mais nous savons qu’ils influencent les petits esprits et les petites opinions qui se disent :”la majorité a raison donc je vote comme la majorité !”

Si Sarkozy passe, il se pourrait que les Français le regrettent mais ce peuple est pétri de contradictions et c’est ainsi qu’il aime à avancer en se vautrant dans sa propre contradiction…s’il gagne dans quinze jours il aura tous les pouvoirs…

Mouvimat poursuit en écrivant qu’avec Sarkozy « Le monde de l'argent a enfin son étendard bien nommé qui est à un pas du pouvoir suprême ».

Maroc: un soutien écrasant à Royal

Le portail communautaire Yabiladi a mis en ligne les résultats d’un sondage en ligne qui suggèrent que, comme d’autre minorités ethniques, les Français d’origine marocaine se méfient de Nicolas Sarkozy, qui obtient seulement 7% de votes favorables, sur 1057. Le centriste François Bayrou a reçu 25% des votes et Ségolène royal est la candidate la plus populaire, avec 48% des suffrages. Royal et Bayrou tirent parti [au Maroc], explique Yabiladi, de la position de la communauté marocaine de France: “Tout Sauf Sarkozy”.

Liban: un blogueur centriste fustige Sarkozy et Royal

Sur les résultats du premier tour, le blogueur franco-libanais Frencheagle – qui est de droite, mais soutient Bayrou, et non pas Sarkozy- écrit que la France a choisi “la médiocrité et l’arrogance » . Ségolène Royal est à ses yeux la médiocrité, faisant des promesses qu’elle ne peut pas tenir, et Sarkozy est l’arrogance, depuis sa gestion des émeutes des banlieues en 2005. Frencheagle, qui semble avoir préféré Bayrou, écrit que les résultats indiquent que la France a viré à droite de façon significative. Frencheagle est lui-même de droite, et trouve que ceci est en général une bonne nouvelle , mais il ne souhaite pas pour autant voir Sarko élu président.

La France n’a jamais été autant droite qu’aujourd’hui, si on accumule les votes de François Bayrou, Nicolas Sarkozy, et Jean-Marie Le Pen. Plus de 60 % de la population française estiment en effet que désormais seule une politique de droite pourraient venir à bout des problèmes auxquels fait face leur pays. Je ne peux être bien sûr que content de cela, étant et me considérant de droite. Je déplore cependant qu’on soit arrivé à avoir un Sarkozy deuxième tour, me fait plutôt penser à un roquet président de la république, il a l’art de polémiquer, de provoquer, mais sûrement pas de se poser comme arbitre entre Français qui agissent dans l’intérêt de tous.

Tunisie

Le rédacteur de Global Voices Samsoum publie une revue de blog très complète sur la couverture de l’ élection présidentielle française par la blogosphère tunisienne. Marsoise se demande pourquoi les Tunisiens semblent plus intéressés et informés sur la politique française que sur celle de leur pays.

Le vote des départements d’Outre-Mer

Guadeloupe et Martinique

La Guadeloupe et la Martinique ont toutes deux eu une participation massive des électeurs, avec une majorité des électeurs de la Guadeloupe favorables à Sarkozy, (42.6%) et ceux de la Martinique à Royal (48.4%). Les départements d’outre-mer ont voté le 21 avril, un jour avant la Métropole, pour “éviter l’impression que leur vote était inutile” explique Greg, sur le blog Internet Rapide. En raison de ce vote avancé, et du décalage horaire, la diffusion des journaux télévisés et radiophoniques a été temporairement suspendue, pour se conformer à l’interdiction de toute campagne politique à partir du vendredi précédant le vote.

Ségolène Royal est “dangereuse pour la France”

De façon aussi passionnée que le blog Et Si Nous Parlions décrit sa désillusion avec Sarkozy et son soutien à Royal, le blog Trop Nul en Guadeloupe explique pourquoi Ségolène Royale est « dangereuse pour la France »

Marie-Ségolène Royal qui s’est présentée comme une mère aux Français, n’est en fait qu’une fourbe dissimulée sous un beau visage, refait lui aussi pour endormir l’électeur. Depuis le début de “SA” campagne, il y a six mois, Marie-Ségolène Royal n’a cessé de suivre l’actualité au plus près pour adapter ses thèses aux souhaits des uns et des autres. Dans ses tentatives de précisions, sont apparues ce que l’on a appelé des bourdes, mais qui n’étaient en fait que le résultat d’un creux sidéral au niveau de ses idées.

Méprisante avec le PS, son parti, puis à nouveau une fidèle partisane, Marie-Ségolène Royal n’est en fait qu’une courtisane se donnant au plus offrant.

Trop Nul en Guadeloupe pense également que beaucoup de supporters de Sarkozy ont pu voter pour Royal, pour que Sarkozy se trouve au second tour des élections face à elle, et non face au plus modéré Bayrou.

Tahiti

La politique tourne à la farce

Samson Point Com blogue sur les élections depuis Tahiti. Comme dans les Antilles françaises, les électeurs de Polynésie française ont voté un jour avant la métropole. Dans ce cas particulier, si les électeurs ne votaient pas un jour à l’avance, avec le décalage horaire, ils connaîtraient le résultats du scrutin en métropole avant que les bureaux de vote n’ouvrent en Polynésie. Comme bien d’autres avant lui, Sampson note l’intérêt sans précédent pour cette élection présidentielle. Cependant, il pense que cette attention tourne à la farce et ne représente pas un véritable engagement civique.

Maintenant, les candidats, on les découvre autant dans VOICI et GALA que dans LE MONDE ou L’EXPRESS…

On entend que cette campagne a passionné les français. Mon oeil comme dirait Le Pen ! C’est de l’auto persuasion non ? On nous bassine avec des petites phrases…on se demande qui est le personnage en photo dans un cadre derrière Arlette Laguiller (est-ce qu’elle a un “mec” ?), on nous montre des photos de Ségolène en jeans parce qu’elle ne met pas que des robes, etc…

Il y a les attaques verbales plus ou moins frontales, et puis les pervers (enfin surtout un…) qui répond “qu’il ne répond pas”, que les autres se querellent et que lui s’occupe des Français…

Samson a traversé une période “d’abstention rageuse” durant son adolescence. Il doute mais écrit cependant qu’il est important de voter et que si les citoyens veulent accéder à un plus haut niveau de politique, l’éducation civique est essentielle. Les parents devraient parler de politique à leurs enfants.

Une Africaine vivant en France, déçue par Sarkozy, explique son soutien à Royal

Sarkozy et la crise des banlieues en 2005

Et Si Nous Parlions, un blog publié par une africaine francophone, dont on ne connait pas le pays d'origine, explique les raisons de son soutien à Ségolène Royal , alors qu’il y a un an, elle soutenait Sarkozy.

La gestion de la crise des banlieues en 2005 par Sarkozy l’a convaincue que Sarkozy, et la majorité des Français, ne souhaitent pas vraiment construire une société multiculturelle et multiraciale en France.

Il y a un an, j’étais pro-sarkozyste, je suivais avec attention ses idées qui avaient l’air d’apporter du changement dans cette France sclérosée. J’étais pour la discrimination positive parce que j’ai toujours cru que “un tiens vaut mieux que deux tu l’auras”. En effet, au lieu d’attendre probablement 1000 ans que la France change de mentalité et réintègre sa partie colorée dans son histoire. je préfère qu’on discrimine positivement en attendant que le monde soit meilleur.

Puis un jour, il y a eu les émeutes des banlieues, j’ai attendu que cet homme politique traite ce problème de manière pragmatique. C’est à dire remettre du calme mais aussi essayer de comprendre, trouver des solutions sociales au problème des exclus de banlieue. J’ai attendu qu’il profite de cette occasion pour relancer l’idée de discrimination positive. Avec 40% de chômage dans certaines villes, on peut comprendre que l’emploi est la première solution contre l’émeute des banlieues. C’est alors que nous avons tous compris avec stupéfaction que Sieur Nicolas comptait se servir de la peur qu’a naturellement, historiquement, psychologiquement et socialement un blanc de Neuilly pour un jeune basané de Clichy-sousbois en France.

C’est alors que j’ai compris a quelle sauce Sarkozy comptait nous manger. Et c’est alors que j’ai décidé de regarder ailleurs. Si Sarkozy avait été au pouvoir pendant cette dernière décennie, jamais quelqu’un comme moi ne serait arrivé en France. Je ne scierai pas l’arbre sur lequel je suis assis.

La politique française et les tensions raciales

Et Si Nous Parlions doute profondément que la gauche ou la droite compte sérieusement combattre le racisme en France, mais elle pense que la gauche est le moindre de deux maux.

C’est vrai qu’il ya presque autant de noirs/arabes voire plus à l’UMP qu’au PS. Mais l’UMP de Sarkozy a viré à l’extrême droite. C’est une UMP qui dit aux basanés, nous ferons rien pour que vous reussisiez mais une fois que vous serez riche et populaire, nous oublierons que vous venez d’ailleurs. C’est une UMP qui ne veut garder que les meilleurs, les favorisés écrasant sur son passage ceux qui souffrent de l’exclusion dans les coins pauvres de France. Je ne pense pas qu’il y ait moins de racistes a gauche mais je pense qu’il ya une différence entre légitimer le racisme et ne pas en parler. La différence est que l’auteur du racisme doute du bien fondé de son acte. Je ne veux pas d’un pays qui croit que c’est normal d’habiter en cité parce qu’on est noir, que seuls les étrangers posent problème, que la polygamie est source des émeutes de banlieues…

J’ai tout prévu , Si Sarkozy et Le pen passent au second tour, j’estime que la France l’aura mérité. Il n’y aura plus aucune raison pour moi d’être pacifique, plus aucune de croire en une France qui se veut diverse. Je ne résisterai pas pacifique et je voterai à ce moment la pour le repli communautaire parce que je pense que de toute façon on ne pourra rien faire contre un majorité de gens qui les aurons sciemment choisi. Je créerai donc ma boite de noirs pour des salariés et des clients noirs. J’adhérerai à des associations de noirs etc.… Vous me direz, tu feras exactement ce qu’ils veulent. C’est exact mais au moins ce sera pour mon propre intérêt.

Un soutien prudent à Royal

Même si la blogueuse n’est pas certaine que Royal soit la mieux à même de la représenter parmi n’importe lequel des candidats blancs, Royal, au moins, a parlé de façon plus convaincante des intérêts des immigrés africains.

Les intellectuels nous diront ne pas voter pas pour elle parce qu’elle est une femme. J’ai des milliers de raisons qui pourraient me pousser a voter pour elle objectivement. La première est que je suis africaine et que c’est la seule candidate qui a dit à la télé à des millions de français sur TF1 que la France a participé aux pillages de l’Afrique. Ceci ne veut pas dire qu’elle fera mieux que les autres. Mais arrêtons d’être idéaliste, c’est a nous de changer nos pays d’origine. Cependant, le fait qu’elle le dise est déjà un bon début. C’est aussi la candidate qui propose des visas aller/retour France/pays d’origine pour permettre aux africains ici de retourner plus facilement vers leur pays et aujourd’hui, je pense que pour la diaspora qui est installée ce n’est pas négligeable.

Une femme présidente, symbole d’espoir et de changement

Que Ségolène Royal soit une femme n’est pas la principale raison pour laquelle cette blogueuse vote pour elle, mais elle a remarqué la symbolique attachée au sexe de la candidate :

…pour la première fois, une femme peut devenir présidente en France. Au fond, je ne crois pas qu’elle soit moins ou plus compétente que les autres. Mais je pense que le symbole qu’elle représente va au delà de la politique. Je m’explique.

Les femmes sont globalement discriminées dans cette société malgré toutes les lois de parité. Un femme à ce niveau de l’état est une amorce naturelle au changement. Nous ne changerons plus nos hommes mais nous changerons nos petits garçons qui sauront q’une femme peut aller là où un homme peut aller. Qu’est ce que ça change pour la minorité que je suis ? C’est le symbole dans l’esprit des gens. Aux USA, il fallait compter avec Hilary Clinton, aujourd’hui il faut compter avec Barak Obama. On en est pas là en France mais c’est une amorce.

Jennifer Brea

Photos: Nicolas Sarkozy and Segolene Royal; Source: Wiki Commons

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site