Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chili: Séisme et raz-de-marée

Le Chili est le pays des tremblements de terre. Au cours des derniers mois , la région de Aysén a été affectée par une activité sismique quotidienne. Le week-end dernier, un séisme d’une amplitude de 6.2 sur l’échelle de Richter a provoqué l’effondrement d’un fjord dans l’océan. Une vague sismique a frappé la petite ville de Puerto Tortuga, ravageant tout sur son passage.

Beaucoup de citoyens ont critiqué la réaction des autorités, comme par exemple dans ce billet du blog Copihues Rojos [ES] :

Las autoridades discuten si fue tsunami, maremoto o sólo marejada, como si esto tuviera alguna importancia para los que perdieron casas, familiares o sus animales. La Presidenta fué a la zona. Inmediatamente la derecha criticó, que era un error haber ido, pero si no hubiera ido igual la criticarían. El asunto es que hay que solucionar los problemas que deja el sismo y prever lo que pueda venir, por que aún no hay nada seguro sobre lo que vendrá. Hay que tener en cuenta que hace dos años hubo un fuerte terremoto en el norte del país, en la zona cordillerana y aún lo que se derrumbó esta en el suelo, antiguas iglesias construidas por los españoles, monumentos históricos etc.

Les autorités discutent pour savoir si c’était un raz-de-marée, un tsunami ou juste une grosse vague, comme si cela était important pour ceux qui ont perdu leurs proches, leurs maisons et leurs élevages.La Présidente s’est rendue sur place. Aussitôt, la droitel’a critiquée en disant que c’était une erreur d’y aller, mais il l’auraient aussi critiquée si elle ne s’était pas déplacée. L’objectif est de résoudre les problèmes que le séisme a provoqué et de prévenir ce qui peut arriver, car on ne sait toujours pas ce qui peut arriver. Nous devons nous rappeler qu’il y a deux ans, au nord du pays, un séisme important a eu lieu dans la chaîne montagneuse, et ce qui s’est écroulé alors est toujours en ruines par terre, les vieilles églises bâties par les Espagnols ; les monuments historiques, etc.

Capitán Tricolor [ES] fait partie en tant que bénévole de la sécurité civile, depuis le tremblement de terre de 1985 dans la région centrale du Chili. Parlant de la situation de l’Aysén, il rappelle l’activité sismique qui a affecté la région depuis janvier dernier.Il explique que l’Onemi (ES), (Office National des situations d’urgences) a publié un rapport en mars qui conseillait d’évacuer la zone où on prévoyait qu’un séisme de 6 sur l’échelle de Richter entrainerait une catastrophe. Il explique les raisons:

El caso de Aysén es diferente, la misma Onemi había anunciado que los movimientos telúricos que han afectado la zona desde enero son de origen volcánico (formación de un cono volcánico submarino), se informó de la muerte de fauna marina por el aumento de la temperatura del agua y la semana pasada se había informado de desprendimiento de laderas de cerros luego de un sismo fuerte.

Le cas de l’ Aysén est different. L’ Onemi avait annoncé que les mouvements telluriques qui ont affecté la zone depuis janvier sont d’origine volcanique (formation d’un volcan sous-marin) et ils ont signalé la mort de la faune marine, due à l’élévation de la température de l’eau. La semaine dernière, ils avaient encore annoncé un glissement de terrain à flanc de colline, après une secousse tellurique.

A ce jour, trois personnes sont mortes, et sept sont toujours portées disparues. Le blog El Morrocotudo [ES], reprend dans un billet les témoignages de blogueurs étrangers qui se trouvaient dans l’Aysén: Steve and Rhonda Wilson [En] sont missionnaires en Patagonie et Jen, [En] est une britannique qui vit avec son compagnon à Coyahique.

Le Diban [ES] (Départment des Bibliothèques, Archives, et Musées), publient en ligne des informations sur les tremblements de terre au Chili au cours de l’Histoire, dont des photos. Le Service de Sismologie [ES] et l’Université du Chili [Es] proposent en ligne un rapport mensuel complet de l'activité sismique.

Rosario Lizana

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site