Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Arabeyes: Traductions Erronées.

Ce n’est peut être qu’une erreur innocente ou une stratégie de propagande calculée, mais l'Institut de Recherche des Médias du Moyen-Orient (MEMRI) a certainement beaucoup d'explications à fournir cette semaine vu que les blogueurs de la région commençent à remettre en question leurs intentions. Tout a commencé par la traduction d'une émission télévisée pour enfants, qui est apparue sur Hamas TV, dans lequel une fille palestinienne aurait menacé d`annihiler tous les juifs et de devenir une bombe humaine. Ali Al Arabi, membre de la section arabe de CNN et blogueur nous éclaire sur la situation en question:

C’était bien facile pour MEMRI de tromper autant de medias des USA avec cette traduction d'un programme d'enfants sur Hamas TV, où un enfant était censé avoir dit que « nous annihileront les juifs ». C'était si facile !
La polémique a repris de plus belle quand CNN a décidé de retirer la vidéo des ondes en raison d’ erreurs majeures de traduction venant de MEMRI. Laissez moi d'abord dire que j'ai revisionné la version arabe du clip de MEMRI . Elle m’a semblé discontinue et disjointe parce que le contexte de la conversation dans le programme ne m'a pas semblé être cohérent. Cependant, en bas de la page, vous trouverez mes corrections des erreurs de traduction de MEMRI. Les mots inflammatoires que MEMRI a soufflé sur les médias des USA sont venus quand le jeune visiteur « Sanable » a été censé avoir dit que « nous annihilerons les juifs ». Cette partie n'a même pas été mentionnée par l’intervenant ou autre dans ce clip. Sanable a en fait dit « les juifs nous tirent dessus », ce qui est une phrase entièrement différente avec un sens différent et qui me fait demander d’òu proviennent les mots “nous annihileront les juifs “. MEMRI jouait-il en fait de la gymnastique verbale ? Tout à fait. La question ici n'est pas une simple erreur dans la traduction de ce mot mais réellement de créer de nouveaux mots et les mettre dans la bouche de cet enfant pour créer des preuves diffamatoires contre les Palestiniens. MEMRI qui signifie l'Institut de Recherche des Médias du Moyen-Orient a été établi par d'anciens agents secrets israéliens, du Mossad, pour maintenir l'ordre dans les médias arabes quant à la la rhétorique anti-Israélienne.

Le journal The Angry Arab News Service d’ Abu Khalil se prononce sur le sujet:

« Les mensonges de MEMRI, une fois de plus. D’habitude Je ne fais pas de lien vers MEMRI, mais à cette fois je vais le faire» dit-il.

Abu Khalil va plus loin et traduit le texte en entier, en soulignant les phrases erronées de MEMRI. Cliquer sur le lien ci-dessus pour lire le texte entier.
En attendant, Brian Whitaker, du Guardian online, nous donne son avis, en décrivant la situation comme ceci:

Dans le clip video de Hamas publiée par Memri, une souris identique à Mickey demande à une jeune fille ce qu'elle fera « pour Al-Aqsa ». Apparemment en essayant d'inciter une réponse, la souris mime une fusillade et dit : « je tirerai ». L'enfant dit : « Je vais dessiner une image. » La traduction de Memri ignore cette remarque et cite à la place (incorrectement) l'enfant comme disant : « Je tirerai. » Pressé par la souris – « Qu’allons nous faire ? » – la fille répond en arabe : « Nqawim de Bidna. » La traduction normale de ceci est « nous allons [ou nous voulons ] résister » mais la traduction de Memri met une connotation plus agressive: « Nous voulons combattre. » La souris continue : « Alors ? » Selon Memri, la réponse de l’enfant serait: « Nous annihilerons les juifs. » La qualité de son sur le clip n'est pas très bonne, mais je l'ai écoutée plusieurs fois (comme l'ont fait un certain nombre de personnes ayant l’arabe comme langue maternelle) et nous ne pouvons entendre aucun mot qui pourrait correspondre à « annihiler ». Ce que la fille semble dire est : « Al-yahood de Bitokhoona » – « les juifs tireront sur nous » ou « les juifs tirent sur nous». Ceci est suivi par d’avantage d'incitation – « nous allons défendre Al-Aqsa avec nos âmes et notre sang, n’est-ce-pas ? » Encore une fois, la réponse de la fille n'est pas très claire, mais cela serait soit l'un soit l'autre : « Je deviendrai un martyre » ou « nous deviendrons des martyres. »

Whitaker ajoute:

La chose curieuse au sujet du tout ceci est que les traductions de Memri sont habituellement précises (cependant ils sont fortement sélectifs dans ce qu'ils choisissent de traduire et enlèvent souvent les mots de leur contexte original). Quand les erreurs se produisent, il est difficile de les attribuer à de l'incompétence ou à des fautes accidentelles. Comme dans le cas de ce programme TV pour enfants, il semble y avoir un motif politique. L'effet de ceci est de dévaluer tout ce que Memri traduit – que ce soit correct ou non. Les organismes responsables de l’info ne peuvent pas se fonder sur ce qu’ indique MEMRI sans vérifier ses traductions par rapport au texte arabe original.

Pour le linguiste algérien Lameen Souag, il n'y a simplement aucune excuse pour de mauvaises traductions.

« La morale en tout ceci pour les médias de langue anglaise est claire : quand une organisation bienfaitrice envoie une traduction gratuite d'un certain article ou programme de langue étrangère, il faut d’abord regarder dans la bouche du cheval offert, et vérifier la traduction avec une source indépendante. Quant aux lecteurs/ téléspectateurs des médias dans toute autre langue – caveat lector ! Mais sans aucun doute vous le saviez déjà, »

note-t-il.

Amira Al Hussaini

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site