Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Seyni Kouyaté parle du reggae Yankadi

Roots and Culture propose une interview avec Seyni Kouyaté (Fr), un musicien de reggae Yakandi qui vient d'une famille de griots de Guinée-Konakry. Selon Kouyaté, le reggae Yakandi n'est pas une fusion, mais:

“une rencontre des rythmes traditionnels africains, précisément de l’Afrique de l’Ouest avec le skunk jamaïcain. On retire le skunk jamaïcain dans ma musique et tu as le Yankadi…Et donc l’influence qui est sur ses jamaïcains envers leur terre natale qu’ils appellent la terre promise en Afrique, c’est le battement du cœur qu’ils ont sortis de nyahbinghi. Et ce nyahbinghi prend sa source dans le Yankadi qui est vraiment l’Afrique de l’ouest, ou le rythme précisément c’est dans ma guinée natale, basse guinée qu’on joue ce rythme.”

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site