Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Philippines: Des résultats d'élections intéressants

Comme prévu, l’opposition continue à dominer les élections sénatoriales. C’est une défaite humiliante pour le parti de la Présidente Gloria Arroyo. Néanmoins, la plupart des candidats élus dans les élections locales appartiennent aux partis de la coalition gouvernementale.Les résultats des élections ont livré des surprises intéressantes. Un soldat mutiné est en passe de devenir sénateur, beaucoup de candidats du show-biz ont perdu les élections, un champion du monde de boxe a été envoyé au tapis par le résultat des urnes, un prêtre a battu des concurrents riches et puissants et les partis de gauche ont réussi à conserver leurs sièges au congrès malgré la campagne que les militaires mènent contre eux.

Atheista [En] est impressionné par l’élection du Père Ed Panlilia comme gouverneur de la province natale de la Présidente. Panlilio est le premier prêtre à gagner une élection dans l’histoire contemporaine des Philippines.

“Je suis totalement en admiration devant son courage. J’admire ses prouesses intellectuelles. Et surtout, j’apprécie ses efforts visibles pour rester le plus laïc possible dans ses interviews ».

Mais Out of my mind [En] met en garde les électeurs sur les implications de l’élection du prêtre.

“Je n’ai rien contre Panlilio personnellement. Je pense juste qu’élire un prêtre n’est pas un signe de maturité de nos processus et systèmes politiques. Quand il faut avoir recours à des mesures extrêmes, quand nos choix deviennent si limités qu’il nous faut nous tourner vers un religieux pour s’occuper de nos besoins séculiers, alors, nous sommes vraiment dans un sale état ».

The Third Opinion [En] pense que la gouverneur de l’Isabela (un état du nord-est des Philippines) , une ex-animatrice de radio qui s’est présentée et a été élue gouverneur en 2004, n’aura jamais recours à la fraude juste pour mettre en échec à nouveau une famille puissante de sa province.

“Comment une femme ordinaire, sans pouvoir et moyens logistiques, et de plus handicapée, face à un opposant beaucoup plus puissant, peut-elle frauder ? Pour moi, cela n’a pas de sens ».

Scattered Dots [En] compare la victoire électorale de Panlilio et Padaca.

“Il y a de nombreuses similarités entre les deux victoires. D’abord, tous deux sont très compétents tout en étant les leaders désintéressés d’une croisade morale contre la corruption. Deuxièmement, tous deux ont eu a affronter des clans politiques puissants, avec une infrastructure politique fermement enracinée et des ressources illimitées. Troisièmement, tous deux ont mené une campagne donquichottesque qui a mobilisé le soutien de la classe moyenne et de la classe supérieure. Quatrièmement, leurs supporters se sont montrés vigilants durant les votes, ce qui a empêché la fraude de leur voler la victoire. Leur victoire devraient encourager d’autres provinces à rejeter la politique clientéliste, à détruire les dynasties politiques et à encourager des individus plus qualifiés à se présenter aux élections ».

The Bystander [En] est stupéfait de la victoire d’un soldat emprisonné qui a mené une mutinerie avortée en 2003.

“ La plus grande surprise de la saison est le capitaine de marine Antonio Trillanes IV, qui pourra avoir un siège de sénateur si les votes en sa faveur continuent à affluer. Sa possible victoire est vue comme une surprise car il n’a pratiquement pas été en mesure de faire une tournée électorale et a investi lourdement dans des publicités télévisées qui sont rarement diffusées ».

Mais Phoenix’ Eyrie [En] ne se réjouit pas de cet événement.

“Mais plus d’un million de personne ont quand même voté pour un pur mutiné. Je leur dis ; donc, maintenant, vous dites à vos enfants que c’est ok d’avoir recours à des mesures aussi extrêmes juste pour faire entendre vos revendications ? Il peut violer la loi et s’en tirer et en plus être récompensé royalement ? S’ils cherchaient à passer un message contre Gloria (Arroyo), alors, il y avait d’autres moyens de le faire, sans légitimer la rébellion, le mépris de la loi, la violence, et le mépris de la notre constitution ».

Manny Pacquiao News Tracker [En] a ceci à dire de la défaite du champion de boxe Many Pacquiao aux élections:

“ Au nombre des leçons apprises, cette expérience a permis à PacMan de s’apercevoir à quel point la politique est sale et que les gens à qui vous faites confiance seront ceux qui vous trahiront. Puisse ceci rendre Pacquiao plus sage pour les années à venir”.

Les résultats des élections ne sont pas encore finalisés puisque la campagne n’est pas encore achevée dans certaines provinces du Mindanao, situées au sud des Philippines. Manila Bay Watch [En] a mis en ligne une lettre écrite par un professeur musulman, en réponse aux allégations que la fraude électorale est répandue dans les régions musulmanes du pays:

“Une fois de plus, la région autonome du Mindanao musulman (ARMM) fait les gros titres comme numéro un de la fraude électorale aux Philippines. Et à part ça, quoi de neuf ? Comme il a souvent été dit et répété, la fraude a lieu avant, pendant et après l’élection proprement dite. Notre esprit d’entreprise et notre créativité sont à leur apogée lors des élections. Comme musulman, j’ai honte de tout cela ».

Crooning the Night Away [En] raconte comment les élections se sont déroulées dans la province of Maguindanao. Blog @awbholdings.com [En] comment un bon commissaire électoral s’est retrouvé dévoré par le système durant les récentes élections.

Janette Toral [En] analyse l’activité des blogs durant les élections 2007. Elle partage aussi ses idées sur comment préparer les élections de 2010. In retrospect [En] ne s’attend pas à ce que les politiciens élus fassent un meilleur travail.

Midlife Mysteries [En] blogue sur le déroulement des élections à Quezon City:

“D’un façon générale, au moins dans notre petit coin des Philippines, les gens semblent avoir voté avec sagesse et vraiment réfléchi avant de choisir leurs candidats, cette fois-ci”.

Goodbye Blue Monday [En]donne son verdict sur les élections aux Phillipines.

“En vérité, comme la démocratie qu’elles représentent, les élections de cette année ont été une fois de plus un cirque, avec des écoles brûlées, ce qui entraîné la mort d’un professeur, des maires assassinés par balles, des personnalités du show-biz et un héros de la boxe briguant des sièges politiques, des villes de moins de 10 000 habitants comptant 20 000 électeurs…La liste n’est pas close ».

Mong Palatino

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site