Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Rising Voices: Aider la Population Mondiale à Prendre Part à la Conversation Mondiale

Grace à l'appui généreux de la fondation John S. and James L. Knight, Global Voices est en train de lancer un nouveau projet de conscientisation, Rising Voices, qui vise à répandre les bénéfices des médias citoyens à des régions, langues et communautés qui sont sous-représentées dans la conversation en ligne.

Rising Voices sera le troisième bras de la trilogie selon laquelle Global Voices veut amplifier les voix indépendantes du monde, plaider en faveur de la liberté de la parole et fournir l'accès universel aux outils des médias citoyens comme le dit notre manifeste. Pour vraiment comprendre comment notre spécialité a évolué de la simple agrégation du contenu des blogues du monde à cette nouvelle initiative “pro-active” de promotion des outils des médias sociaux aux populations sous-représentées, il convient de nous rappeler de l'année 2004, année de l'écriture du manifeste de Global Voices, pour bien nous rendre compte du chemin parcouru depuis.

En Décembre 2004– toujours avant l'explosion de blogues et de podcasts qui sont maintenant inévitables dans notre quotidien — Ethan Zuckerman et Rebecca MacKinnon, les co-fondateurs de Global Voices, ont invité des blogueurs de monde entier à se rencontrer à Cambridge, Massachusetts pour la seconde journée de la Conférence qu'organisait le Berkman Center sur l'Internet et la Société. Ces pionniers blogueurs de Malaysie, de Chine, d'Iraq et d'ailleurs étaient tous d'accord que nous étions témoins d'une nouvelle ère de communication dans laquelle des individus venant du monde entier pouvaient enfin bénéficier du web décentralisé grâce à l'existence d'outils d'auto-publication comme les blogues et les podcasts, qui ont radicalement transformé chaque ordinateur en sa propre imprimerie, en sa propre station radio.

Ce billet se refuse de perpétuer l'idéalisme dominant du discours à propos des médias citoyens. Tout au contraire. Cependant, il vaut la peine de se rappeler des deux premières années de Global Voices et de certaines des histoires et conversations qui exemplifient ce qui se passe quand des citoyens sur le tas se voient munis du pouvoir de se faire entendre, de raconter leur propre histoire.

En Mars 2005, le gouvernement du Président Askar Akayev du Kyrgyzstan est tombé sous le poid des manifestations que l'on appelle depuis la Révolution des Tulipes. A travers une blogosphère grandissante, nous ont été présentés comptes, clichés et analyses en live au fur et à mesure du déroulement des événements. Le même phénomène se produisait une semaine plus tard au Zimbabwe oú le parti ZANU-PF de Robert Mugabe étendait son contrôle du pays malgré multiples accusations d'irrégularités electorales. En Avril 2005, Ory Okolloh donnait aux lecteurs de Global Voices leur première introduction á la blogosphère naissante du Kenya qui entamait une surveillance vigilante du gouvernement à travers les blogues, une tradition qui survit à ce jour. Un mois plus tard, c'était au tour de Ndesanjo Macha de nous offrir le premier coup d'oeil sur la blogosphère de langue Swahili, qui à cette époque n'avait pas plus de 15 blogueurs.

Nous recevions également une réaction immédiate quand un blogueur Iranien de renom Dr. Mostafa Morees perdait au premier tour des élections de 2005 et encore en Août quand des blogueurs locaux s'insurgeaient contre le cabinet proposé par le président nouvellement élu Ahmadinejad. Alors que Wikipedia devenait la source de nouvelles immédiates sur les bombardements à Londres en Juillet 2005, Global Voices offrait les réactions initiales de blogueurs musulmans ou de langue Arabe du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord. Le débat à propos du Central American Free Trade Agreement était et continue à être vécu avec émotion. Si l'Iraq est bien devenu un pays qui nous interésse tous, les particuliers Iraquiens sont devenus tout aussi intéressants grâce au travail dévoué de Salam Adil.

Nous avons tous discuté de la nuance entre liberté d'expression et incitation à la violence après la publication des fameuses bandes dessinées danoises. De la même manière, le Mondial de l'année dernière en Allemagne a amené les plaisanteries nationalistes en ligne à de nouveaux horizons. Au Népal, la Révolution d'Avril 2006 faisait partie de nos rations quotidiennes de nouvelles grâce aux reportages citoyens infatigables de la blogosphère en explosion de Kathmandu.

Il n'y a aucun doute que l'enthousiasme bien répandu pour la diffusion d'articles locaux à des lecteurs mondiaux qui définit Global Voices est un pas en avant vers un monde qui favorise le dialogue et la compréhension au détriment de l'ignorance et de la force brute.

Mais ces deux dernières années nous ont aussi appris que certaines régions du monde et certaines populations dans ces régions ont bénéficié plus que d'autres de l'explosion des médias citoyens. La plupart des blogueurs et podcasteurs sont dans l'ensemble de class moyenne ou privilégiée. La plupart vivent dans les grandes villes. Et des 70 millions de weblogs qui sont maintenant recensés par Technorati, 95% sont écrits dans seulement 10 langues. Au vrai, ce que nous appelons souvent la “conversation globale” est un dialogue privilégié entre élites mondiales.

Nous travaillons ces jours-ci sur une série de cours multilingues qui assisteront les chefs d'atelier et évangélistes des médias citoyens qui veulent expliquer à leurs amis et connaissances comment bloguer, comment faire un podcast et comment vidéo-bloguer.

Nous annoncerons bientôt le premier round de bourses pour projets innovants qui étendent les médias citoyens à des communautés qui n'auraient pas autrement l'opportunité d'avoir contact avec les outils des nouveaux médias comme les blogues et les podcasts. Restez branchés pour de plus amples informations sur les inscriptions aux bourses et écrivez-nous avec vos commentaires, questions ou suggestions à outreach@globalvoicesonline.org. [Note de la traductrice: les inscriptions pour les bourses ont été annoncées ici.]

De plus amples informations sur la récompense “Knight Foundation News Challenge” qu'a reçue Global Voices sont disponibles sur le site du Berkman Center.

David Sasaki

Note de la traductrice: Voir

Bourses Rising Voices : Appel à projets destinés à promouvoir l’utilisation des blogs

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site