Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Félicitations aux lauréats des bourses Rising Voices

Nous sommes heureux de présenter les cinq premiers projets lauréats des micro-bourses Rising Voices pour favoriser l’accès aux nouveaux médias. Ils représentent bien la clairvoyance et l’ambition dont font preuve toutes les candidatures que nous avons reçues.

Nous avons reçu au total 142 projets de quarante pays différents. Cet afflux de candidatures prouve l’enthousiasme général pour les nouveaux médias, depuis le sud du Chili jusqu Nigeria rural, d’un village au Mali dépourvu d’électricité jusqu’aux villes de la Mongolie ; d’un orphelinat en Ethiopie à un centre pour les malades du SIDA au Kenya. La liste n’est pas exhaustive mais tous les projets ont en commun le désir de permettre à leur communauté de témoigner de leur propre histoire, d’en écrire le premier chapitre, d’explorer leurs traditions et culture avant qu’elles ne soient balayées par les vagues de la globalisation.

Au cours du mois, nous présenterons chacun des projets listés ci-dessous en détails. Nous lancerons aussi le site de Rising Voices, d’où vous pourrez suivre la mise en oeuvre de chaque projet par chaque participant. Sans plus tarder, voici les premiers lauréats des bourses Rising voices.

Vickie Remoe-Doherty – Sierra Leone:

Vickie [En]participe à la coordination du projet Think Build Change Salone qui veut aider à reconstruire la Sierra Leone d’après la guerre civile en offrant des formations et une expérience professionnelle aux jeunes avec des stages rémunérés dans des organisations humanitaires locales. Les stagiaires de cette année devront documenter leur expérience à travers des blogs, des enregistrement audio et vidéo. En effectuant ce travail dans diverses organisations à travers la Sierra Leone, ils couvriront les sujets de la santé, de l’environnement, de la démocratie, de la gestion des conséquences d’un conflit, la condition des femmes, l’éducation, la transparence des institutions et le développement économique local. Quand les stagiaires seront accoutumés à l’utilisation des outils, ils organiseront des ateliers à travers le pays pour former d’autres groupes au journalisme citoyen.

Juliana Rincón, Jorge Montoya, and Álvaro Ramirez – Medellín, Colombie:

Ce projet est né de deux propositions séparées. Juliana [ES] et Jorge [ES] souhaitaient organiser des ateliers de formation aux nouveaux médias à travers le réseau de bibliothèques publiques de Medellin. Álvaro [ES] proposait d’organiser un atelier de formation aux blogs vidéo dans le quartier populaire de La Loma de San Javier. Heureusement, les deux groupes ont accepté de partager leurs ressources, outils et temps pour que les deux projets puissent aboutir.

Kazi Rafiq Islam and Kathryn Ward – Dhaka, Bangladesh:

Kazi Rafiq Islam et Kathy Ward sont le coordinateur et la directrice du projet Nari Jibon à Dhaka, au Bangladesh. Comme vous pouvez le voir sur leur site Internet, l’organisation est déjà impliquée dans un travail remarquable auprès des jeunes femmes de Dhaka. Avec l’aide des micro-bourses de Rising Voices, ils pourront former les jeunes filles et femmes bangladaises aux blogs, à la photographie et à la vidéo, en introduisant l’usage des blogs dans le programme existant d’anglais, d’informatique, et de bangladais.Vous pouvez voir quelques exemples de leurs travaux dans Bangladesh from our View [En].

Mario Duran, Eduardo Ávila, Hugo Miranda – El Alto, Bolivie:

Mario [ES], Eduardo [ES], et Hugo [ES] organiseront quatre séries de cours bi-hebdomadaire qui dureront trois heures chacun. Ils proposeront des formations dans un café Internet local de El Alto, en Bolivie et encourageront les participants à écrire sur leur vie, leurs famille, leur quartier et à communiquer au reste de la Bolivie et du monde que la vie dans la ville pauvre de El Alto ressemble pour l’essentiel à la vie quotidienne n’importe où dans le monde.

Bishan Samaddar, Sahar Romani, Aparna Ray – Kolkata, Inde:

Bishan et Sahar sont les coordinateurs de Kalam: Margins Write [En], un atelier d’écriture pour la jeunesse marginalisée en Inde. Ils ont déjà accompli un travail remarquable à travers la publication de textes et poésies pour stimuler la créativité et l’expression personnelle. La bourse Rising Voices contribuera au lancement d’un nouveau projet « Les carnets de quartier », qui formeront les jeunes du bidonville de Kolkata a être des citoyens reporters. Comme ils l’ont écrit dans leur candidature : “Souvent les bidonvilles des villes en Inde sont mal représentés, à travers des actualités dramatiques. En donnant les moyens aux jeunes résidents qui vivent là de raconter leurs histoires, ils pourront maîtriser la façon dont leurs communauté est représentée ». Vous pouvez en savoir plus sur Kalam sur leur blog.

Vous entendrez parler de ces projets dans les semaines et mois qui viennent. Les prochaines bourses seront attribuées en septembre. Les bourses Rising Voices bénéficieront d’une plus large publicité et le processus de sélection sera plus ouvert, pour que les lecteurs de Global Voices puissent donner leur avis sur les projets, faire des suggestions et même offrir de l’aide ou des ressources.

Si vous souhaitez faire un don pour aider à soutenir de plus nombreux projets, vous pouvez écrire à outreach@globalvoicesonline.org.

David Sasaki

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site