Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chine : Violences contre des fermiers expropriés

Une vidéo amateur a été mise en ligne anonymement hier sur 56.com, le plus important site de partage de vidéos en Chine, et est intitulée :

政府强制整地并殴打群众
群众呼声:开发商强行征地,政府支持,法律何在,天理何在??

Le gouvernement a recours à la force pour aplanir le terrain et battre les gens. La foule hurle. Le promoteur utilise la force pour exproprier, et le gouvernement le soutient. Où est la loi ? Où est la justice ?

Un sein nu portant des traces de coups est montré à la fin de la vidéo.

Les troubles semblent avoir eu lieu dans le village de Zhangsheliangcai, municipalité de Shangdunbo,ville de Fuzhou ,province de Jiangx, et contre les résidents du groupe du village2 . Une recherche attentive sur Google ne ramène aucune information sur l’attaque, mais une exploration un peu plus minutieuse conduit à un vieux communiqué sur le site Internet du gouvernement local de Fuzhou. On y apprend que le nombre de fermiers expropriés de la municipalité de Shangdunho, qui allaient remettre des pétitions d’abord à la capitale provinciale puis à Pékin était si élevé en 2002, que cette petite ville est devenue l’un des “Dix lieux prioritaires de management de la province”. Que des efforts avaient été faits pour résoudre « le conflit » et que de ce moment, il n’y avait plus de pétitions en provenance de la municipalité de Shangdunbo.

Celui ou celle qui a mis en ligne la vidéo sur 56.com signale que 2002 est l’année où les protestations n’ont plus eu d’effets. Le communiqué du gouvernement, qui semble avoir été publié à l’époque dans le journal Fuzhou Daily, est daté de 2003 . Encore un peu de recherches sur Google et un autre vieux document apparaît (il y en a d’autres), émanant aussi du gouvernement local de Fuzhou, daté cette fois-ci de 2004. Il s’agit d’un appel à des investisseurs privés, étant donné que le gouvernement n’avait pu emprunter ou lever assez de fonds à l’époque. Un contact et un numéro de téléphone sont fournis. Voici le reste du texte accompagnant la vidéo :

简 介: 群众呼声:开发商强行征地,政府支持,法律何在,天理何在??
江西省抚州市临川区上顿渡镇章舍梁曹村第二村民小组。本组地处城郊,共有人口240余人;良田130亩。在2000年临川区行政大楼新建向本村征地80余 亩,只付10%征地款,本次征地合同本是从2000年至2002年间有效,然而已经超期5年,合同已无效。其余征地款至今未付,导致本村良田断切水源,无 法耕种,全面荒芜、损失惨重,在2007年,区政府又向本村征良田6亩建区间路,每亩征地价格10000元。再次造成本组良田荒芜,无法耕种。遭到本组社 员强烈反对。接着,区政府在今年7月20日,早上8点半,带有150余人,在未得到本组法人代表签字的情况下,强行开工。本组找其理论,他们不但不听,抛 之脑后,反而出言伤人,殴打百姓。其中有多名百姓受伤、损失惨重,民愤极大。现本组无一寸土地可耕作。造成本组240人生存困难。为了伸张正义,讨回公 道,特此呼应各界人士给于大力支持我组民生。望相关政府部门履行职能!

Des villageois du groupe 2 du village de Zhangsheliangcai , municipalité de Shangdunbo ,ville de Fuzhou, province de Jiangxi Province. Les terres de ce groupe sont situées à la périphérie, avec 130 mu (8.6 hectares) de terre fertile. En 2000, plus de 80 mu des terres de ce village ont été préemptés pour la construction de la nouvelle tour de l’administration du district de Linchuan. Et seulement 10 pour cent de la compensation pour l’expropriation nous a été versée. Le contrat pour cette expropriation était valide de 2000 à 2002. Arrivé à expiration il y a plus de cinq ans, il n’est plus valide.

Le reste des indemnisations n’a toujours pas été versé à ce jour. Les sources qui irriguaient les terres agricoles ont été coupées. Sans possibilité de cultiver la terre, elle est resté stérile et les pertes pour nous ont été désastreuses. Les membres du village ont opposé une résistance farouche. Par la suite, à 8 heure du matin le 20 juillet 2007, le gouvernement du district a fait venir 150 personne et sans avoir reçu la signature du représentant légal du groupe, a commencé la construction de force. Le groupe a essayé de parlementer, mais non seulement ils n’écoutent pas, ils ont commencé à menacer les gens avec violence, puis à les battre. Parmi eux se trouvent de nombreux blessés, souffrant de blessures graves, et cela à rendu les villageois furieux.. Maintenant, ce groupe n’a plus un seul centimètre où cultiver la terre. Cela rend la survie des 240 personnes du groupe du village difficile. Dans l’espoir de nous faire entendre et d’obtenir justice, nous lançons donc un appel aux personnes de tous milieux pour contribuer par leur soutien à la qualité de vie de ce groupe .Nous espérons que les services gouvernementaux responsables rempliront leurs devoirs !

Une copie de cette vidéo a été sauvegardée sur disque, au cas où elle serait enlevée du site 56.com.

John Kennedy

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site