Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Nigéria: Deux Policiers Héroïques; Bureau Sans Frontière

Notre résumé hebdomadaire de ce qui se passe dans les blogues commence au Nigéria oú Yomi Says raconte l'histoire pas ordinaire de deux braves policiers Nigériens qui ont relevé le défi de combattre 30 cambrioleurs bien armés malgré la mort d'un d'entre eux – Deux Super-Policiers Victorieux contre 30 Cambrioleurs Armés:

Cette histoire vous donne l'impression de sortir tout droit d'un film d'Arnold Schwarzenegger mais c'est une histoire vraie qui est arrivée ici-même dans les rues du Nigéria.
30 voleurs armés jusqu'aux dents ont envahi l'Oba, la branche Nsukka d'une banque “first generation”, ont tiré en l'air pour faire peur au public et puis ont cambriole la banque. Ceci en plein jour, à 13 heures plus précisément.
Les deux policiers en patrouille ont relevé le défi avec beaucoup de classe, répondant avec précision. Au fil des secondes, les bandits ont été décimés: un, deux, trois, quatre … blessés (voire tués?).

Les renforts policiers sont arrivés 30 minutes plus tard. Trop tard pour une situation de vie ou de mort. La conclusion:

Les employés de la banque qui sont arrivés plus tard ont trouvés un policier mort avec une blessure à la poitrine et un inconscient, le doigt à la gachette. Son chargeur était vide.

Yomi Says termine en demandant que le gouvernement Nigérien se penche sur le cas des policiers et policières sous-payés et pas suffisamment motivés pour envisager de risquer leur vie pour la protection du pays:

Imaginez ce qui se serait passé si les renforts étaient arrivés à temps et non 30 minutes après. Qui dans le gouvernement est à l'écoute? Qui va prendre en charge le bien-être de ces hommes? Qui dans le gouvernement écoutera sa conscience et équippera notre police de façon adéquate?
Je félicite ces deux grandes âmes. Nous avons besoin à tout prix de plus d'histoires héroïques et de héros de ce genre.

Se penchant sur les affaires et la technologie au Nigéria, Oro écrit, “Boulot 2.0: Une Mise en Garde à Temps pour les Sociétés Nigériennes.” D'abord il souligne que la technologie a redéfini notre façon d'écrire et les contours du bureau d'aujourd'hui.

Les ordinateurs, cellulaires, vols avec courriel, télé-conférences, blackberries, iPhones et autres outils de la nouvelle économie ont changé la dynamique du bureau. Après les facteurs traditionnels de production (plus précisément l'immobilier et le travail à la main), nous sommes maintenant en présence de nouveaux facteurs, ceux de l'information et de la technologie. Il est courant d'entendre parler de rapports quotidiens faits très tôt dans la journée, à partir d'appareils mobiles et venant de très loin. Il n'est également pas étrange d'entendre des conversations –venant de sièges pas trop loin de votre fauteuil 22A près du hublot– du genre “Je suis en transit vers Mumbai mais le PDG vous enverra le document signé dans moins de 7 minutes; je viens de signer et je le lui ai envoyé.” Il y a 5 ans, si vous aviez remarqué — à travers les panneaux en verre qui séparaient les bureaux– un collègue sautant de joie après quelques pas et après s'être parlé à lui-même (en jouant avec une balle anti-stress), vous auriez contacté votre manager pour l'alerter à un cas d'éventuelle maladie mentale causée par le stress. Mais aujourd'hui vous savez bien qu'il est en train de boucler une négociation avec une société située quatre continents plus loin, avec l'aide de son casque Bluetooth.

David Ajao

1 commentaire

  • saddi

    Ne pas confondre Nigériens ‘( de la Republique du Niger) avec Nigérians ( du Nigéria )
    Merci

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site