Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Israël: Harry Potter N'Observe Pas Le Sabbat?

La synchronisation mondiale du lancement de Harry Potter et les Reliques de la Mort est arrivée en Israël pendant le Sabbat juif, jour de la semaine oú Israël exige aux entreprises de fermer. Cependant, Steimatzky, la plus grande chaîne de librairies d'Israël, a tenu un gala au port de Tel-Aviv, lançant le livre à l'heure désignée. Le Ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Emploi, Eli Ishai, a demandé aux plus grandes libraries Israéliennes de ne pas commencer les ventes du dernier tome d'Harry Potter pendant le Sabbat mais plutôt d'en attendre la fin. Il a l'intention d'imposer une amende et de poursuivre en justice les magasins qui violeront la loi Israélienne des heures de travail.

Steimatzky a tenu la soirée comme prévu, attirant des milliers de fans anxieux tard hier soir [c'est-à-dire le Vendredi 20 Juillet]. La loi Israélienne interdit l'emploi de travailleurs Israéliens pendant le Sabbat. Mais en réalité il y a de plus en plus d'entreprises ouvertes et actives pendant le Sabbat. Malgré les amendes, il est lucratif pour la plupart de rester ouvertes pendant le jour officiel de repos. Mais contrairement aux impressions de certains, le but de cettle loi n'est pas seulement religieux, mais reflète aussi des intentions sociales, protégeant les employés de leurs patrons. Les législateurs auraient reconnu l'importance de donner à chaque employé, séculaire ou religieux, le droit de repos un jour par semaine, pour passer du temps avec la famille. Mais une atmosphère aussi compétitive et capitaliste, quand il y a une forte demande de loisirs pendant le weekend, elle se trouve assouvie par les forces du marché même si cela amène des pertes dues aux amendes. Le profit total surpasse généralement ces pertes.

Un blogueur Israélien décrit certaines des complexités de cette loi:
Je me demande s'il y a moyen de justifier l'application de cette loi de manière si sélective — résoud-elle quoi que ce soit en imposant des amendes sur les librairies qui vendent Harry Potter le samedi? Sauvera-t-elle le Sabbat? Pourquoi le ministre choisit-il ce moment pour sauver le Sabbat des pêcheurs en agissant comme un superhéro? Où sont Eli Ishai et Ravitz chaque Samedi, jour oú les Israéliens font les magasins en masse? Il est temps de choisir entre l'application la loi de façon appropriée ou la non-intervention habituelle.Je me demande encore si le ministre réagirait de la même façon si le livre vendu ne critiquait pas publiquement les croyances religieuses. L'hypocrisie a-t-elle des limites?

Voici une image d'un poster utilisé au gala qui a attiré des milliers de fans enthousiates et désireux de se procurer le livre tôt Samedi matin.

Harry Potter sales event during Sabbath in the Tel Aviv port

Gilad Lotan

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site