Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Tunisie: Un militant libéré et un éditeur de site au tribunal

Le mardi 24 juillet 2007, le gouvernement tunisien a libéré l’avocat des droits de l’homme et écrivain sur Internet Mohammed Abbou qui a été détenu pendant presque 28 mois. Mohamed Abbou a été arrêté en mars 2005 et condamné à une peine de prison de trois ans et demi pour avoir publié en ligne des articles critiquant le système pénitentiaire tunisien et comparé les prisonniers politiques du pays à ceux détenus dans la prison d’Abou Graïb. « Ma libération est le résultat d’actions de résistance à l’oppression, entreprises par des Tunisiens qui sont capables de dire non à un régime qui viole les droits humains fondamentaux » a déclaré Mohamed Abbou dans un interview avec Al Jazeera.

Mais dans le même temps, l’éditeur du site d’informations en ligne Kalima (censuré en Tunisie) Omar Mestiri affronte un procès en diffamation pour un article publié en ligne l’an dernier, qui accusait de fraude un avocat pro-gouvernement. « L’accusation n’est pas valide car l’article en question ne peut être lu en Tunisie, étant donné que le site est censuré par les autorités » écrit Reporters sans frontières.

Sami Ben Gharbia

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site