Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Maroc: Une histoire royale

Au début de la semaine nous avons entendu le contingent francophone du Maroc parler de foi et de politique. Vendredi, le blogger Abdelilah Boukili (dont le blog se nomme Regular Comments on Issues Raised by BBC World Haveyoursay – Commentaires réguliers sur les questions soulevées par BBC world Donnez votre opinion) continuait sur le même thème dans son propre blog, répondant aux commentaires d’un post de BBC Have Your Say:

Je suis d’accord avec toi sur le fait que les musulmans comme toi souhaite faire partie intégrante du monde et non une communauté à part. Il y a des musulmans qui considèrent encore un mode de l’Islam comme le meilleur se référant aux héros, califes et émirs musulmans du passé comme meilleurs exemples. Mais étant des êtres humains, nous devrions être fiers de toute personne qui contribue à l’humanité peu importe sa religion. Dieu aime quiconque aime son prochain comme soi-même. C’est au moins une vision partagée par musulmans et chrétiens.

Un autre sujet populaire cette semaine était ma très chère ville (d’adoption) de Meknès. A son propos, Cat in Rabat écrit :

J’aime Meknès. Voilà, je l’ai dit tout fort. Mon amour pour Meknès n’est pas quelque chose que je partage avec beaucoup de mes collègues, mais je l’aime, c’est tout.

Heri es-Souani, Meknes, Morocco by Jillian York

Ayant moi-même vécu à Meknès pendant quelque temps, je partage le sentiment du blogger – Bien que n’étant pas aussi attirante pour les touristes que sa voisine Fez ou aussi moderne et riche que Casablanca ou Rabat, Meknès a un certain charme et une histoire fascinante dont le blogger nous parle un peu :

Mais contrairement à toute autre ville marocaine, Meknès est incontestablement associée à la figure historique mégalomane de Moulay Ismail (1645-1727). Il est impossible de marcher dans les rues de la vieille ville sans ressentir son infâme et lourde présence diabolique. Moulay Ismail, le Sanguinaire, qui était connu pour tuer quiconque le regardait de la mauvaise façon, héritait du trône au grand dam des quatre autres membres de famille qui se considéraient plus légitimes pour gouverner.

Un post sur Meknès c’est fabuleux, mais deux posts en une semaine, c’est incroyable. Et pourtant The View From Fez écrit aussi sur la ville, partageant avec nous des liens sur des récits de voyage de Meknès :

Dans un intérêt d’équilibre, au cas où vous pensez que notre amour pour Fez nous a rendu aveugles à l’atmosphère séduisante de Meknès, nous sommes allés chercher quelqu’un d’autre qui considère la ville un endroit merveilleux. Nous avons du bien chercher, mais finalement nous avons trouvé Gay Grant, l’auteur d’une histoire dans The Capital Weekly, qui nous salue du Maine dans les Etats Unis d’Amérique.

Mais de peur que vous pensiez que Meknès est le seul sujet de blog intéressant, des bloggers parlent aussi de la famille royale du Maroc, ce qui était d’ailleurs tabou avant 1999, année où le roi actuel, Sa Majesté le Roi Mohammed VI accédait au trône. Braveheart-does-the-Maghreb a écrit un article très informatif sur la famille royale, dans lequel il conclut ainsi :

Je pense que le Roi a essayé de faire avancer son pays. Vous devez comprendre que c’est comme essayer de faire bouger la plaque pacifique, vous devez y aller doucement ou vous obtenez des tremblements de terre. Les ont été la conséquence directe de ses réformes. La princesse est une réelle inspiration pour le mouvement féminin ici et elle fait beaucoup pour les enfants marocains et l’éducation. Il y a bien sûr des erreurs et beaucoup de problèmes doivent être adressés et présentés à la famille royale, mais ce n’est pas le sujet de ce post.

Myrtus partage aussi avec nous un lien à propos du précédent Roi Mohammed V (le grand-père du roi actuel) qui a récemment été nominé pour le titre de Juste parmi les Nations par les chefs de la communauté juive locale. Le titre est délivré par Yad Vashem et donné à ceux qui ont aide les juifs au risque leur vie.

Photo de Heri Es-Souani (Bassin d’Agdal) - Meknès, Maroc par Jillian York

Jillian York

3 commentaires

  • farah

    vous avez parfaitement raison moi je suis meknessia et j habite a rabat et pourtant je prefere meknes je ne sais pas pourquoi c est juste comme ca je l adooooooooorrrrrrrrreeeeeeeeeee

  • asma

    j’aime beaucooooooop meknes c tout c quelque chose que je peux pas decrire

  • adam

    actuellement je suis de Marseille ,, je suis meknassi d’origine j’ai vécu 19 ans la bas cette ville c’est la plus belle endroit dans le monde, quand j ai vé je suis chez moi,,,,ba meknna je t aime………

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site