Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Philippines : Des phénomènes climatiques extrêmes alarment la population

La plupart des blogueurs philippins sont inquiets des changements climatiques dans leur pays. Si le réchauffement global était un terme ésotérique il y a quelques années, il s’agit maintenant d’un terme familier qui est compris par à peu près tout le monde. L’archipel des Philippines, situé dans le “cercle de feu pacifique” , est souvent ravagé par des typhons violents, des tremblements de terre et des éruptions volcaniques. Cependant, même s’ils ne sont pas étrangers aux calamités naturelles, de nombreux Philippins sont alarmés par les événements climatiques de ces derniers mois. Les changements climatiques ont provoqué une certaine panique dans la population et alimenté un débat en ligne sur les meilleures mesures à prendre aujourd’hui.

One Alternative Energy Blog [En] décrit la sécheresse qui a affecté le Nord du pays:

“Les Philippines accueillent les typhons les bras ouverts. Non pas à cause de la mort et de la destruction qu’ils apportent d’habitude, mais pour les fortes pluies qui les accompagnent. La pluie est très nécessaire à l’heure actuelle dans l’île de Luzon, au Nord, où la capitale Manille est située. Il faut de la pluie pour remplir les réservoirs et les barrages hydroélectriques. Le niveau des barrages sont très bas, a cause de la saison sèche prolongée qui a précédé la saison des pluies.  Il pourrait s’agir de la preuve par les Philippines que le réchauffement climatique est une réalité .”

The Keyboard Confessional  [En] identifie dix raisons pour lesquelles la sècheresse s’est abattue sur le pays. Cette sècheresse n’affectue pas seulement l’approvisionnement en eau. Elle a aussi un impact négatif sur l’agriculture. A-Force [En] publie un lien vers  un rapport selon lequel la sécheresse coûtera environ un milliard de pesos à l’économie.

Le journal Manila Times affirme que le réchauffement climatique fait courir un grand risque au pays. Thoughtstreams [En] fait allusion à un orage de grêle dans une ville en altitude. Un ouragan a aussi été signalé dans une des provinces. Wow Zamboanga [En]cite la météo anarchique des Philippines du sud.

Le gouvernement a eu recours aux canons à nuages pour faire tomber la pluie et élever le niveau d’eau dans les barrages. L’église catholique a demandé aux fidèles de prier pour que la pluie tombe. Le ciel a répondu à leurs prières. Chuvaness [En] est ravi:

“Cette pluie tombe avec du tonnerre et des éclairs, ce qui prouve qu’il s’agit d’une véritable pluie divine. Hier, nous avons commencé à prier pour la pluie durant toutes les messes catholiques aux Philippines. Ceci est une signe que les prières peuvent engendrer des miracles, surtout si une nation entière prie ».

Aiza Bautista, Typing Free [En] demande aux médias de ne pas faire peur à la population.

“J’ai déjà refusé d’écouter la radio et de regarder la télévision à cause de leurs radotages sur comment la sècheresse va tout empirer, depuis l’augmentation du prix de l’électricité jusqu’aux méfaits des canons à nuages et au réchauffement climatique. C’est pathétique de voir comment ils provoquent la panique alors que c’est l’occasion idéale pour informer la population sur ce qu’il conviendrait de faire ».

Dans bien des cas, les gens blâment les bulletins météorologiques du pays. Akomismo [En] explique:

“Jusqu’ici, nous avions douze météorologues mais la moitié d’entre eux présentent leur candidature pour des emplois à l’étranger. L’université des Philippines, qui offre l’unique cours de météorologie du pays, a du mal a trouver cinq candidats pour maintenir l’enseignement de cette spécialité dans la faculté. Notre besoin est vraiment urgent”.

Kalikasan [En] doute que le gouvernement soit prêt à affronter les conséquences du réchauffement global.

“Que la saison sèche se prolonge en sécheresse ou qu’elle soit suivie par une saison des pluies riche en typhons et trombes d’eau, la question est: le gouvernement est-il prêt à gérer les conséquences possibles de ces phénomènes météorologiques sur la population et la vulnérabilité à d’autres catastrophes écologiques, aux épidémies et à la dislocation économique ?”

Cool the Planet [En] conseille des mesures simples et à la portée de tous:

“ Un petit geste peut faire beaucoup. Une petite réduction de votre consommation d’énergie limite l’émission de gaz carbonique. Eteignez l’air conditionné et utilisez un ventilateur électrique, surtout maintenant qu’il fait frais à cause de la saison des pluie. Etudiants de l’université, quand vous passez près d’une salle de classe vide, éteignez les lumières et le ventilateur. N’oubliez pas de demander à votre famille et à vos amis d’adopter les mêmes habitudes d’économie d’énergie. Nous sommes tous concernés dans ce monde, après tout ».

Batanghamog [En] conseille au gouvernement de s’inspirer des mesures environnementales mises en place par d’autres pays. The composed gentleman [En] complimente le gouvernement sur sa décision d’inclure le réchauffement climatique dans les programmes scolaires. Planeta Azul [En] affirme que le changement climatique fait partie du programme législatif de la Présidente. Allen’s Site  avertit que la crise environnementale pourrait bien être utilisée pour les ambitions présidentielles de certains politiciens.. Gerry Albert Corpuz presents [En] veut que le fonds d’urgence pour les paysans soit surveillé de près par les groupes contre la corruption. Greenpeace in Southeast Asia a consacré une page à l’information sur le changement climatique.

Blogged [En] a téléchargé un article de presse sur le besoin d’un “plan intégré pour gérer les dangers d’une augmentation de la température globale qui prenne en compte des solutions pour les forêts, l’agriculture et la santé, pour ne citer que quelques problèmes”.

Une revue des blogs philippins sur le réchauffement climatique révèle aussi qu’un grand nombre de jeunes Philippins ont été sensibilisé aux conséquences désastreuses du changement climatique grâce au documentaire  ‘An Inconvenient Truth’, produit par l’ex-vice Président des Etats-Unis Al Gore.

Articles complémentaires [En]: The perfect storm, Worst marine disaster

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site