Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Regards arabes : Compte à rebours pour le Ramadan

Le Ramadan est le mois saint du calendrier musulman et est célébré dans tous les pays musulmans. Il culmine avec une fête, l’Aïd, après quatre semaines de jeûne. Durant ce mois les musulmans doivent cesser de boire et de manger du lever au coucher du soleil, ne pas avoir de rapports sexuels et de pensées « impures ».
Comment les blogueurs se préparent-ils à ce mois ?

Jordanie

En Jordanie, Naseem Tarawnah réfléchit au caractère sacré du Ramadan après avoir lu un article de presse sur l’interdiction de vente d’alcool dans les bars, les magasins, les night clubs et les restaurants durant le mois saint, et la fermeture des restaurants et des cafés durant la journée dans son pays.

“A propos, je n’ai pas de position particulière sur ce sujet. Evidement, je préfèrerai que ce genre de choses soit limitées mais je suis une personne réaliste et je sais que ça n’arrivera jamais. C’est pourquoi je me fiche qu’ils soient ouverts ou fermés. Car je sais que le Ramadan sera plein de consommation d’alcool, étant donné que les Arabes (et non les touristes) parcourent la ville à la recherche de quelque chose à boire. La réalité est que la plupart des gens qui boivent en Jordanie sont des Jordaniens qui répondent à la définition d’un picoleur voire même d’un quasi alcoolique. Boire de façon « occasionnelle » n’existe pas. Les armoires à liqueurs sont probablement en train d’être remplies. En ce qui concerne le Ramadan, que puis-je dire ?…
Il n’y a plus rien de sacré.
Cela ne m’étonne pas” écrit-il.

Maroc

Lady Macleod, qui vit au Maroc, se réjouit du Ramadan prochain mais est choquée par la façon dont certaines femmes se comportent dans la ville de Rabat.

“Alors que je marchais dans la médina samedi, à la recherche de drogues (celles qui sont prescrites par un médecin) et de yaourt (grec), la politique [ndlt: les distributeurs de tracts politiques pour les prochaines élections] et les seins dénudés marchaient côte à côte dans les rues bondées…Je ne trouve pas ça sexy. Les hommes apprécient, probablement. Ce n’est pas correct, un samedi, à Rabat, deux semaines avant le début du Ramadan. Reprenez-vous. Regardez une carte. Rappelez-vous où vous vous trouvez. Je ne suis pas marocaine ni musulmane mais j’ai été choquée » avoue-t-elle.

Même si elle n’est pas musulmane, Lady Macleod a l’intention de jeûner pendant le mois du ramadan.

“La gentille dame de la pharmacie m’a dit que le Ramadan commençait dans deux semaines. Il faut que je vérifie sur le calendrier, puisque j’ai l’intention de jeûner à nouveau cette année. J’ai trouvé que c’était une expérience très spirituelle l’an dernier. L’esprit de camaraderie qui règne sur tout le pays est très réconfortante et honore l’esprit du ramadan. Cependant, notre amie Rébecca, qui est musulmane, s’est fait voler son porte-monnaie durant le Ramadan, l’an dernier. J’adore comment elle a réagi : « Je suis musulmane, bâtard, et c’est Ramadan !» a-t-elle crié après lui. Tout le monde n’est pas influencé par l’esprit de Ramadan, mais pour ma part, il me permet de me souvenir de ma foi. Il n’y a pas de temples bouddhistes ici, mais j’ai mon autel, et l’amour et la compassion sont les mêmes dans toutes les religions, n’est-ce pas ? » conclut-elle.


Syrie

En Syrie, Moustafa Hamido explique ce que le Ramadan signifie pour lui. Il écrit :

“Le Ramadan commence la semaine prochaine. C’est quelque chose de spécial pour nous musulmans et même pour les chrétiens qui vivent avec nous en Syrie et dans le Moyen Orient. On peut dire que c’est une célébration et l’attente de la plus grande célébration à la fin des trente jours. Pas seulement a cause du fait de jeûner du lever au coucher du soleil. C’est une autre façon de vivre, totalement différente de celle à laquelle nous sommes habitués durant l’année.”

Bahreïn
De Bahreïn, Silly Bahraini Girl [En] passe sur le mois en accéléré et se souvient de différentes fêtes de l’Aïd qui, comme le début du Ramadan, n’est pas célébré le même jour à travers tous les pays musulmans à cause de différends entre des factions religieuses sur le début de la nouvelle lune.

“Quand nous grandissions, célébrer l’Aïd sur plusieurs jours, en fonction du turban auquel vous apparteniez, était génial. Cela nous donnait l’occasion de rencontrer des amis non pratiquants le premier jour (qui est d’habitude le jour officiel de l’Aïd déclaré par Barhein), puis de déjeuner dans une famille le second, et enfin de déjeuner dans une autre famille le troisième ! Le problème est quand tout le monde célèbre l’Aïd le premier jour et que l’on doit rendre des millions de visites en l’espace d’une seule courte journée…avant de se reposer avec des amis et de se relaxer dans une ambiance sans stress.
Jetons une pièce en l’air et voyons ce qui va se passer cette année. Est ce qu’on aura un Aïd unifié, chiite et sunnite…Ou un Aïd étalé sur plusieurs jours tandis que les longues barbes et les turbans en discutent ?
Soupir.
Quoi qu’il arrive , je fêterai l’Aïd le jour où cela me semble le mieux!”

Amira Al Hussaini

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site