Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Honduras: L'Ouragan Félix provoque une averse de blogs

Image de Fecke et utilisé sous contrat Creative Commons.

Une averse de billets s’est deversée au moment de l’annonce de l’ouragan Félix s’approchant des côtes du Nicaragua. Les modèles d’ordinateur les plus récents montrent Félix s’abattant sur la côte nord du Nicaragua, son œil avancant vers l’intérieur au dessus du Nord montagneux du Honduras. Par peur du désastre, le gouvernement hondurien a fait évacuer les touristes de Roatan, dans les iles Bay, endroit qui ce matin semblait être le plus susceptible d’être touché par la colère de l’ouragan. Natalie Grace, of Travel Blog, parle de Félix :

Le puissant orage de catégorie 4 a incité la compagnie aérienne Grupo Taca à fournir des vols gratuits spéciaux vers le continent. Les avions se posaient rapidement et décolaient à nouveau afin d’emporter le plus de touristes possibles. Près de 1000 personnes ont été évacuées de l’ile hondurienne de Roatan, connue pour ses récifs intacts et ses spots de plongée. Encore 1000 personnes ont été déplacées des régions des côte basses ainsi que des petites îles.

Le dernier majeur ouragan à s'être abattu sur le Honduras était Mitch en 1998. Terrible orage de catégorie 5, Mitch s’était installé sans merci pendant 3 jours entiers au dessus de Guanaja. Miraculeusement, seulement 10 personnes sur l’île avaient péri. Néanmoins les images de dévastation de l’île étaient horribles. Tous les arbres avaient perdu leurs branches et feuilles, ne montrant que des troncs nus, comme des totems.Après avoir quitté Guanaja, Mitch s’était enfoncé dans l’intérieur du pays où plus de sept mille personnes avaient perdu la vie dans les inondations survenues de façon éclaire et les coulées de boue. Le Honduras n’avait jamais connu d’ouragan pénétrant aussi loin à l’intérieur du pays. Parce que Mitch était resté si proche du Honduras pendant presque une semaine, le sol était déjà saturé d’eau. Personne de mémoire vivante ne se souvenait d’un ouragan faisant rage aussi loin dans l’intérieur du pays, comme à Tegucigalpa par exemple. Katherine Marrow qui vit dans une ville de montagne relativement à l’abri écrivait sur Félix dans son blog, Life in Honduras :

Oui… Il y a un ouragan en direction du Honduras… et oui… je suis en Honduras ! La bonne nouvelle est qu’il nous épargnera probablement ici. Siguatepeque est pile au centre du Honduras et est l’endroit le plus protégé car si central et dans les montagnes. Nous nous attendons à ce que ce soit plutôt venteux avec de fortes pluies, des routes inondées, des coulées de boue, etc. Mais rien d’aussi dramatique que ce qui se passera sur la côte.

La gringa de La Gringa’s Blogicito dit dans son blog, « Nous prenons Félix au sérieux à présent. » Elle dit à ses lecteurs : « Croyez-moi, ouvrir mon e-mail et lire à propos d’ouragans catastrophiques est plus que déconcertant – surtout pour quelqu’un qui n’a jamais fait l’expérience d’un ouragan. » Elle ajoute quelques mots réconfortants « N’imaginez pas d’emblée le pire si vos appels n’aboutissent pas » parce que tout le monde essayera d’appeler leurs amis et membres de famille en même temps. »Trish de Sowers for Pastors accueille actuellement une équipe en mission, qui, étant donné l’endroit reculé dans les montagnes de l’Honduras où elle se situe, devrait se retrouver bloquée par des coulées de boue et de mauvaises conditions sur les routes. Elle dit :

Notre plus grand souci est que les routes nous reliant aux villes principales pourront être endommagées de façon significative par des inondations de routes, des éboulements de terrain, coulées de boue, et ponts détruits.

Dans un billet précédent, elle se rappelle son temps à Guanaja quand l’île se rétablissait des ravages de l’ouragan Mitch. » L’île de Guanaja et les gens qui y vivent seront toujours chers à nos cœurs. » écrit-elle.Bob Barnes, qui écrit dans Helicopter Pilot, est retourné aux Etats-Unis après avoir vécu et avoir conduit son hélicoptère pendant un moment dans les îles Bay. Il détaille quelques uns des ravages de Mitch et se porte volontaire pour aider à la reconstruction. « Et si vous avez besoin d’un pilote d’hélicoptère après le départ de l’orage, je suis près à revenir et aider. » écrit-il.A propos, qui a pensé à nommer un ouragan Félix ? Félix signifie « Heureux » en latin. Mes doigts se cramponnent quand je tape son nom voulant écrire « Feliz » à la place.A mes chers compatriotes honduriens, soyez sains et saufs et préparés. J’espère que cet orage passera rapidement et qu’aucune vie ne sera perdue.

Aaron Ortiz

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site