Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Iran : Les blogueurs et l'affaire des cafards

Voici environ une semaine, le journal de Chicago The Colombus Dispatch a publié un dessin de presse qui représente l’Iran comme un égout grouillant de cafards. Le dessin a provoqué des débats intenses parmi les blogueurs iraniens, particulièrement ceux qui vivent en Amérique du Nord.

Les Iraniens en cafards

Le blog Iranian Truth [En] estime qu’il s’agit d’un incident grave:

“En fait, on remarque une déshumanisation dans presque tous les épisodes de génocides, massacres, guerres et atrocités, dont le génocide cambodgien, le massacre de Serbes et de Bosniaques durant la guerre de Yougoslavie, le génocide arménien et l’Holocauste »

Ce blogueur a aussi envoyé une lettre de protestation aux rédacteurs en chef du Dispatch .

Dessins racistes en Iran

 

 

Kamangir [En] ne partage pas ce sentiment de révolte. Il écrit:

 

“Suite à la polémique sur le dessin de presse paru dans The Columbus Dispatch, j’ai effectué une recherche rapide dans le journal d’Etat [iranien] Kayhan , dont le directeur est nommé par le Guide Suprême. Le résultat ? Jugez par vous-même.

Le blogueur poursuit:

“Certaines personnes dans la blogosphère iranienne se sont senties insultées après la publication par The Columbus Dispatch [de ce dessin]. La polémique a aussi attiré l’attention de NIAC [National Iranian-American Council]. “En publiant ce dessin raciste, les rédacteurs en chef du Dispatch ont insulté la communauté iranienne aux Etats Unis et propagé la haine contre elle ». Oh les garçons ! On se calme ! Personne ne vous prend pour des cafards. Quelqu’un a exercé sa liberté d’expression en disant que l’Iran est une source d’ennuis pour le Moyen Orient. Est-ce que quelqu’un a des objections ? »

Nous et eux

 

Nik Ahangkosar , un blogueur et dessinateur célèbre, objecte [Farsi]:

 

“La liberté d’expression ne signifie pas que nous pouvons publier ce qui nous passe par la tête ». Le blogueur ajoute qu’il ne faut pas froisser la susceptibilité des différentes nationalités et que la liberté est un concept fluctuant qui dépend largement d’éléments tels que le lieu, les croyances, traditions et règles de vie”.

Le blogueur Iranwrites écrit:

“A quoi cela sert-il si nous parvenons à forcer le Columbus Dispatch à présenter des excuses ? Est-ce que cela clôturerait l’affaire ? Malheureusement, nous sommes la cause de tout cela. Aussi longtemps que nous Iraniens nous identifieront avec tout ce qui est Iranien, dont Ahmadinejad et Khomeyni. Vous n’avez pas entendu les discours Ahmadinejad tous les jours ? Cela ne vous met pas en colère, cela ne vous dégoûte pas ? Croyez-vous qu’il donne une meilleure image de nous que ces dessins ? Je pense qu’aucun d’entre nous ne souhaite admettre qu’il est l’un d’entre nous, un Iranien. Mais il l’est, et le monde entier le voit ainsi, même si nous essayons de nous distinguer de lui. Bien sûr, ces Américains ne nous considèrerons pas différemment, et ils n’ont pas à le faire. Si nous voulons être respectés collectivement, nous devrions être collectivement respectables et devons agir de façon respectueuse, nous tous les Iraniens.”

Hamid Tehrani

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site