Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Myamar : échos de la région

Le gouvernement de Myanmar avertit les manifestants de rester en dehors des rues après une grande manifestation  dans Yangon hier. Les manifestants sont menés par des moines et ils exigent plus de liberté ainsi que l’annulation des hausses des prix annoncées plus tôt ce mois-ci. Blogeurs des pays voisins postent leurs réflexions et soutiens.

Le citoyen sur Mars se rappelle l’époque  où Les Philippines étaient dans la situation en quelque sorte semblable.

Quoique  qu’il advienne de la manifestation de masse dans Yangon, j'espère que rien extraordinairement violent n'arrivera, bien que  dans tout mouvement contre un gouvernement, une violence (sous des formes différentes) peut toujours exister. J'espère que les généraux garderont leur calme et sang froid sans réprimer férocement les manifestants dans les rues. Nous avons été une fois dans la même chose situation, ou même deux fois, une première en 1986 avec la révolution EDSA  et puis en 1991 où l'ancien Président Joseph Estrada a été contraint de démissionner

Le diacritic, qui auparavant a écrit au sujet du réchauffement des relations entre le Vietnam et Myanmar, critique les journaux vietnamiens pour ne pas donner aux manifestations le traitement du.

Tuổi Trẻ, Vietnam le journal quotidien le plus populaire et largement le plus lu assigne cinq phrases dans « 20.000 Người Mianma diễu hành phản đối chính quyền quân sự» tandis que Thanh Niên évoque le passé en seulement sept phrases dans « Hơn 100.000 người biểu tình tại Myanmar” alors que des « unes » y sont consacrés dans les médias internationaux.

Le diacritic d'ajouter

Nos collègues birmans nous ont informés aujourd'hui de la rumeur selon laquelle l’accès à Internet sera coupé ce soir au Myanmar pour empêcher davantage de fuite des photos et des vidéos qui avaient trouvé un grand écho dans l'Internet.

Dans un billet intitulé nous sommes avec toi Myanmar, le bloguer cambodgien Somongkol Teng  répond à un commentaire critiquant les moines bouddhistes participant à l'activisme politique.

Je sais que, dans l’enseignement de Bouddha, les moines devraient être sur leur réserve et en tout état de cause  ne devraient pas être engagés en politique. Cependant, si nous réfléchissons de façon réaliste, ils sont également l'un des citoyens légitimes de la Nation. Ce qui arrive au pays affecte chacun – le commun des mortels, mais aussi les moines. Nous pouvons utiliser comme exemple l’époque des Khmer rouge. Des milliers de moines ont été tués. Pour beaucoup de raisons, je ne pense pas qu'ils ne devraient pas du tout être silencieux. Quand la société a besoin de leur intervention, il est assez approprié d'entendre leur voix et initiatives.

Le bloguer Bernard Leong de Singapour veut l'ANASE (Association des Nations de l'Asie du Sud-Est) et la Chine interviennent dans Myanmar pour empêcher le carnage.

Depuis les vingt dernières années, depuis Tiananmen, dont je rappelle de façon vivide, chacune des manifestations de ce type en Asie (excepté Les Philippines et l'Indonésie après la crise financière asiatique) ont habituellement fini par un carnage. Alors que la junte militaire a déjà envoyé leurs troupes sur place, un carnage possible peut avoir lieu bientôt. Si cela se produit, beaucoup de vies innocentes seront sacrifiées. Alors que va faire le monde à ce sujet ? Tandis que les USA ont déjà commencé les sanctions, il est maintenant très intéressant d'observer ce que la Chine va faire à ce sujet. Mon sentiment est que l'ANASE adoptera une attitude non-interventionniste c'est-à-dire ne rien faire et laisser advenir que pourra, je m’oppose personnellement à cela.

 Une autre bloguer singapourien Monsson Blogging espère que la crise provoquera un changement au Myanmar.

Chacun d’entre nous veux voir du progrès au Myanmar, le pays a manqué de développement économique depuis deux générations tandis que le reste du Sud Est Asie avance à toute vapeur, ainsi il est maintenant temps pour Myanmar de se réveiller, joindre le reste du progrès de l'Asie de la mousson et partager la prospérité. Qu’importe la forme du gouvernement si les gens sont bien traités et qu’il y a un avenir pour leurs enfants.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site