Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Congo (RDC): Le crash aérien de Kinshasa ne sera pas le dernier

Du Cabiau à Kinshasa, le blog d’un Belge vivant au Congo (RDC), écrit sur le crash aérien de la semaine dernière sur  Kimbanseke, un quartier pauvre et très peuplé de Kinshasa.

Les victimes du crash sont au moins au nombre de cinquante sans compter des dizaines de blessés. Le Ministre des transports a depuis été limogé pour son « incapacité à réformer le secteur de l’aviation ».

Du Cabiau à Kinshasa estime pour sa part que l’accident était inévitable:

Cet accident était mille fois prévisible. Étant donné l'absence quasi totale d'infrastructures terrestres (route, rail…), l'essentiel des échanges à l'intérieur de la RDC se fait par avions. Pour un pays très pauvre, le trafic aérien est très intense. Il y a des dizaines de petites compagnies privées et donc des centaines de tombeaux dans les airs. Chaque jour, nous voyons des ancêtres surchargés décoller à l'horizontale au dessus des habitations. Ce crash n'est pas le premier… il ne sera pas le dernier

Le blogueur congolais Alex Engwete note qu’il faut un désastre pour que l’attention du monde se tourne vers la République Démocratique du Congo.

CNN montre des images de l'avion carbonisé à Kinshasa. Des images sensationnelles catastrophiques dont raffolent les géants médiatiques… et qui les tirent de leur indifférence systématique de la RDC.

Jennifer Brea

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site