Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Madagascar : Les blogueurs malgaches et l'aide internationale au Sichuan

Le gouvernement malgache a offert de contribuer à l'aide internationale pour les victimes du séisme dans la province du Sichuan, en Chine.  Les  proportions dramatiques de ce désastre humanitaire  ont poussé le gouvernement à donner 100 000 dollars (USD) à l'ambassadeur de Chine à Madagascar,  Wo Ruidi  pour soutenir les opérations de secours.

La blogosphère malgache a accueilli avec des réactions contrastée cette donation, même si la compassion devant une catastrophe de cette ampleur est unanyme. Elle a rappelé que plus de 70% de la population malgache vit sous le seuil de pauvreté, qu'une crise alimentaire frappe le monde entier et que certaines régions de Madagascar tentent toujours de surmonter  les ravages provoqués par la dernière saison des cyclones.

Tomavana, qui est aussi traducteur pour Global Voices en Malgache , écrit sur le blog collectif malgache  Malagasy Miray:

“Car c’est de façon quotidienne que la majorité de la population malgache affronte les difficultés de la cherté de la vie, augmentation du prix de l’huile alimentaire, de celui du carburant, des coupures “chroniques” de courants et autre cyclone de façon annuel. Or quel contraste entre le manque de fonds, excuse immanquablement invoquées par le gouvernement face à l’absence d’efficacité des réponses apportées à tous ces problèmes nationaux et cette solidarité internationale. A ce que je sache, ce don ne provient ni de l’argent de Ranjeva ni de celui du président Ra8, mais bien des caisses de l’état, donc du contribuable ?”

Le billet de Tomavana a provoqué quelques réactions dans la section des commentaires :

Manalina partage l'avis de Tomavana

“Si sans cœur tu es alors sans cœur je suis … on sait tous ce qu’il en est”

Le gouvernement malgache travaille à renforcer ses liens avec la Chine. En mai, le Président Ravalomanana s'est rendu à Shangaï et a officiellement déclaré qu'il souhaitait  “renforcer les relations avec la Chine ”. Le même gouvernement s'est aussi empressé de soutenir la gestion par la Chine des émeutes de Lhassa en mars et a souligné qu'il participerait aux Jeux Olympiques de Pékin  qu'un boycott ait lieu ou non.

Tattum est d'avis que charité bien ordonnée commence par soi-même et Maintikely rappelle que sa grand-mère attend toujours un toit et des murs depuis que sa maison a été détruite par le dernier cyclone.  Maintykely écrit aussi sur son blog personnel  que le Président ne recule pas devant un conflit d'intérêts évident quand il décide de subventionner le prix de l'huile de cuisine avec l'argent des contribuables, pour éviter l'augmentation de son prix puisqu'il est actionnaire majoritaire de la société qui produit la plus grande partie de l'huile de cuisine à Madagascar.

Dotmg, de son côté, comprend mal les réactions négatives provoquées par la solidarité du gouvernement malgache (malgache):

“Rehefa misy andrarezina lavo ve ao amin’ny tanànanareo dia tsy mandeha mamangy ianareo, na mandeha mamangy ihany fa tsy mitondra solondranombary tsy masaka, sa manome ihany fa fanahy iniana atao kely satria izy aza manankarena noho ianao, ka tsy ho hitan’ny vazan’ainan’ny hareny izay kely hataonao anaty valopy?”

Quand des gens de votre région sont frappés par un désastre,  ne leur rendez-vous pas visite pour leur présenter vos condoléances, et quand vous le faites, laissez-vous juste un petit quelque chose parce qu'ils sont plus riches que vous et que cela ne fera pas une grande différence pour eux ?

Vola estime que 100,000 $ est une somme ridicule pour une catastrophe qui a fait 70 000 victimes et bien d'autres disparus.  Si c'est un geste symbolique de solidarité, demande-t-elle, une somme symbolique n'aurait-elle pas été plus justifiée ?  

Beaucoup de blogueurs malgaches participent par ailleurs aux campagnes de donations pour les victimes du tremblement de terre en Chine  et celles du cyclone en Birmanie sur Facebook.

Une autre cause humanitaire qui provoque des réactions dans la blogosphère malgache est l'appel à l'aide de  Diana, une lycéenne de Mahajanga, qui veut aider un bébé né avec une malformation congénitale et sa famille. La  diaspora  malgache  en Italie , en France, au Canada et en Afrique du Sud  s'est cotisée pour  réunir des fonds pour l'opération et le transport du bébé et de son soignant jusqu'à la capitale, Antananarivo.

Publié par Lova Rakotomalala

1 commentaire

  • Bonjour Claire, et merci pour cet article.

    Je retiens une phrase, plus particulièrement :
    « La diaspora malgache en Italie , en France, au Canada et en Afrique du Sud s’est cotisée pour réunir des fonds pour l’opération et le transport du bébé et de son soignant jusqu’à la capitale, Antananarivo. »

    Merci pour ce bel exemple de solidarité de la diaspora malgache.

    Il arrive en effet très souvent que les diasporas soutiennent financièrement leurs proches dans leur pays d’origine, grâce notamment à des salaires plus importants dans les pays qui les accueillent. Cette générosité est à leur honneur, mais la question de l’emploi de cet argent envoyé est importante également : il est en effet primordial que cet argent serve avant tout directement aux populations et au développement ! Car si les diasporas effectuent des transferts de connaissances et de compétences vers leur pays d’origine, elles sont en premier lieu un soutien matériel non négligeable !

    C’est pour les soutenir qu’a été créé le site http://www.envoidargent.fr/, qui se propose de faire réfléchir les internautes et de faire émerger des idées sur le transfert d’argent. Autour d’un comparateur de coûts de transferts prenant en compte 21 pays, le site Envoi d’argent vous propose aussi de témoigner, de raconter vos expériences de transfert, de soumettre vos suggestions et vos idées à la communauté, etc. N’hésitez pas à découvrir cette communauté et à en apprendre davantage sur les projets soutenus, les offres des acteurs du secteur, ou les difficultés rencontrées par d’autres internautes !

    Par exemple, Madagascar bénéficie d’un comparateur et de pages dédiées aux projets et aux acteurs du développement par le transfert d’argent : http://www.envoidargent.fr/comparateur/MG. C’est une manière, pour Envoi d’argent, de permettre à chacun de limiter les « coûts prohibitifs » des opérateurs et de faire bénéficier au maximum sa communauté des sommes envoyées.

    Soutenez la communauté, pour rendre le transfert d’argent plus efficace et plus porteur de développement pour ces pays !

    Vincent, pour l’équipe éditoriale Envoi d’argent

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site