Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Congo (RDC) : Les photo-reportages de Cédric Kalonji

Cédric Kalonji est reporter pour la radio congolaise Radio Okapi et publie également un blog qui est certainement le blog le plus connu du Congo.  Mais Cédric est en plus de son activité journalistique et de son blog un photographe passionné et j'ai passé ces derniers jours à explorer ses albums sur le site de partage de photos Flickr.

Cédric Kalonji présente ces albums en ligne comme de véritables reportages. Par exemple, comment  l'érosion rapide du quartier Binza Ozone de Kinshasa détruit chaque fois plus de maisons à chaque nouvelle pluie.

Les casques bleus de la MONUC en grève :

Un interview avec le musicien sénégalais  Ismaël Lo :

Et la triste histoire de deux hommes arrêtés à Kinshasa, l'un pour avoir volé du fil électrique, l'autre pour le lui avoir acheté :

Ce que j'apprécie particulièrement dans ces photos est le travail de Cédric sur la vie quotidienne en Afrique, que le reste du monde voit rarement, alors que les médias internationaux se contentent de dépeindre les désastres, ou le chaos, ou l'étrange, ou l'exotique. J'ai donc voulu interviewer Kalonji sur ses photos et voici notre entretien.

Quand et pourquoi avez-vous décidé d'ouvrir un blog ?

J'ai créé mon Blog en septembre 2005. Au départ, c'était pour partager mes photos, mon quotidien sur Internet. J'ai remarqué qu'il y avait de plus en plus de gens qui s'intéressaient à mes photos et j'en ai
mis plus, en y rajoutant un petit texte. Très vite, il y a eu une centaine de visiteurs, congolais de la diaspora pour la plupart. C'est de là qu'est venue ma motivation depoursuivre avec ce blog qui reçoit à ce jour une moyenne de 1000 visites par jour.

Quand avez-vous commencé à prendre des photos ? Quelle est la différence entre le message transmis par une photo et celui transmis par un texte ?

 

J'ai commencé à prendre mes premières photos avec un petit appareil numérique offert par ma mère en 2002. Je pense que pour lire et écrire, il faut au préalable être éduqué alors que pour l'image c'est différent. On peut ne pas savoir écrire et faire des photos qui parlent autant qu'un article écrit. On peut ne pas savoir lire, mais on peut comprendre une situation exposée sur une image.

Que pensez-vous du l'image du Congo à l'étranger ? Reflète-t-elle la réalité ?

Le Congo est perçu comme un pays en guerre, dans le chaos, où tout est cassé, où rien ne marche. Cette image est vraie dans un sens parce qu'après 32 ans de dictature avec Mobutu et plus de dix ans de guerre ayant fait plus de 5 millions de morts, il est vrai de dire que les choses ne vont pas bien.

Il y a tout de même quelque chose que l'on oublie souvent de mentionner, c'est que le congolais reste
souriant, accueillant et accroché à la vie, malgré tous les traumatismes qu'il a vécu. La chaleur humaine est
toujours là, et je pense que c'est une grande richesse.

Pourquoi prenez-vous des photos du quotidien, de situations ordinaires ?

Parce que je me dis qu'il y a des choses que certaines personnes vivant ailleurs dans le monde, ne peuvent pas s'imaginer qu'il se passe des choses comme celles que je vis au quotidien. Ma première motivation est de partager ces moments ordinaires, permettre aux gens de se mettre dans la peau d'un congolais, d'un kinois en regardant ces photos.

Quel rôle jouent les médias citoyens dans votre profession ? (même si la majorité de vos lecteurs sont à l'étranger, l'accès à Internet étant rare au Congo). Quel rôle pourront-ils jouer dans le futur ?

Les medias non-traditionels permettent d'aller au delà des frontières et permettent de jeter avec très peu de
moyens des ponts qu'il est impossible de tisser avec les medias traditionnels. L'avantage du Blog pour mon cas personnel c'est qu'il me permet de m'exprimer de manière totalement indépendante et être lu par des
lecteurs provenant des 4 coins du monde. J'ai donc la possibilité de partager mon quotidien et réunir des
lecteurs de pays, visions et cultures différents. Je pense que pour des pays comme le Congo et l'Afrique en
général, les Blogs peuvent constituer un moyen de communication non négligeable.

Pour partager cette passion, je fais bénévolement des formations avec des jeunes congolais pour leur permettre decomprendre comment marchent les Blogs et les nouveaux medias. J'ai formé des jeunes qui ont déjà réalisés deux sites : http://www.ndule2kin.com, http://rdcbel.congodirect.net. J'aimerais pouvoir
étendre ces formations à d'autres coins de mon pays et aussi à tout le continent africain.

Vos photos sont-elles destinées à vos reportages, ou est-ce aussi votre hobby ?

Faire des photos, c'est un hobbie pour moi. Je ne me sépare presque jamais de mon appareil photo et je fais des photos presque tous les jours. J'en ai des milliers et c'est toujours un plaisir de les revoir toutes, parce qu'elles me rappellent des moments précis.

* * *

3 commentaires

  • je suis tres fiert de toi mon frere cedric. Il est vrai, l’image de notre pays est mal percu a l’etranger. Oui il y a des choses vraies, vu le temps que nous avons passer dans la dictature organisee par les ennemis de l’evolution.
    Mais ce peuple laborieux finira un jour de se prendre en charge et aller de l’avant. A chaque fois qu’il veut decoller, les battons lui sont places dans les roues.
    Tes photos montrent aussi la capacite de ce peuple a faire de l’impossible pour survivre. Selon les rapport que certaines ONG donnent a leurs bailleurs de fond pour leur presence continue a demeure au congo et ailleurs; un congolais vu avec 1$ par jour. Je dirai qu’il faut changer cette phrase et dire: Un Congolais resiste avec 1$ par jour.
    Ton travail est tellementg benefique, pour montrer a la face du monde qu’il est temps de cesser a jetter de l’huile sur le feu, car c’est le peuple qui en souffre.
    Je fais presque le meme travail que toi, mais malheureusement, je manque un appui. Courage .

  • je suis tres fiert de toi mon frere cedric. Il est vrai, l’image de notre pays est mal percu a l’etranger. Oui il y a des choses vraies, vu le temps que nous avons passer dans la dictature organisee par les ennemis de l’evolution.
    Mais ce peuple laborieux finira un jour de se prendre en charge et aller de l’avant.Tes photos montrent aussi la capacite de ce peuple a faire de l’impossible pour survivre. Je fais presque le meme travail que toi, mais malheureusement, je manque un appui. Courage .

  • […] Congo (RDC): les photo-reportages de Cédric Kalonji sur Global Voices Online Partager / Bookmarks […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site