Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Rising Voices : Les six lauréats des bourses santé et nouveaux médias

Billet d'origine publié sur le site de Rising Voices.

Rising Voices et le programme santé et médias de l'Open Society Institute sont heureux d'annoncer les noms des six projets lauréats des micro-bourses Rising Voices accordées, cette fois-ci, à des initiatives ayant trait à la santé et à la prévention. Nous avons reçu plus de 110 projets d'organisations ou de personnes basées dans plus de 50 pays différents. Les six projets retenus se distinguent par les utilisations les plus innovantes des nouvelles technologies de l'information (blogs, podcasts, videos en ligne) pour soutenir des programmes de santé publique et pour les centres dans lesquels ils seront déployés.

A Brasov, en Roumaniel'hospice Casa Sperantei formera les infirmières, les médecins et le personnel à utiliser ces technologies audio et vidéo pour documenter le quotidien de leurs patients, atteints de maladies graves ou incurables.  Le personnel du centre mettra aussi à profit ses compétences sur Internet pour expliquer, partager les objectifs, les succès et les difficultés des unités de soins palliatifs  auprès des malades et de leurs proches. Une attention spéciale sera portée aux populations vulnérables, telles que les personnes âgées, les enfants, les patients atteints de cancers ou du sida.

En Afrique du Sud, dans les townships de Kwa Mashu, à Durban, le Kwa Mashu Community Advancement Project (K-CAP) utilisera son “Laboratoire d'imagination Ekhaya” pour former 20 nouveaux citoyens journalistes du township à couvrir l'actualité locale en matière de santé. Kwa Mashu est le lieu où, en 1998, Gugu Dlamini a été lapidée à mort après avoir révélé sa séropositivité. Les vingt citoyens reporters formées par K-CAP auront pour mission de contrer la stigmatisation des séropositifs et des malades du sida tout en traitant les problèmes de santé publique locaux auprès d'une audience internationale.  

Pavel Kutsev  travaille dans un centre pour toxicomanes à Kiev, en Ukraine. Cette bourse lui permettra d'illustrer par un blog, des photos, des podcasts et vidéos, son expérience au sein d'un dispensaire qui a adopté la politique de “harm reducing” (limitation des risques). Son blog se veut un témoignage des réalités quotidienne que vivent les toxicomanes et permettra de mesurer comment la toxicomanie impacte la santé publique à travers le pays.

La Fondation Orizonturi à Campulung Moldovenesc, en Roumanie, créera un atelier de blogs pour les intervenants en milieu psychiatrique. Ils seront formés à créer et gérer un blog, mettre en ligne des vidéos et utiliser les réseaux sociaux en ligne.  Ces compétences techniques devraient permettre aux participants et à leurs patients de partager leurs expériences et d'apprendre à s'approprier une identité en ligne.

A Brazzaville, au Congo, l'association pour le développement Azur Développement, dans le cadre de son réseau Sida  Afrique ,“formera les attachés en communication des associations locales impliquées dans la lutte contre le sida aux techniques de narration, à la création de podcasts et de blogs pour documenter la stigmatisation et la discrimination des malades au Congo. Le but est d'utiliser ces outils pour agir, éduquer et défendre les droits des personnes porteuses du HIV”.  Chaque chargé de communication décrira comment l'épidémie affecte la communauté où il ou elle travaille et quelle est la vie quotidienne des malades et des séropositifs.

Enfin, le projet FrontAIDS de St. Petersburg, en Russie, s'appuiera sur les nouveaux médias pour  faciliter l'accès aux soins des personnes qui vivent avec le HIV, le SIDA, des hépatites, et la tuberculose dans 20 régions de Russie. Le blog-site interactif devrait devenir à terme un agrégateur de ressources et un centre de documentation en ligne pour les questions de santé publique en Russie.  

Ces six projets, très différents de par leur contexte géographique et leur stratégie, ont tous pour but de former les personnels soignants ou associatifs aux nouvelles technologies de l'information afin d'être en mesure de diffuser sur le Net des informations sur leur travail et sur la communauté avec laquelle ils sont en contact.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site