Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Arménie : L'éducation en débat

Les blogs sont incontestablement devenus adultes en Arménie lors du récent état d'urgence post-electoral, quand les médias traditionnels se sont retrouvés muselés pendant vingt jours, mais cela ne signifie pas pour autant que la politique est le sujet principal de chaque blog. En réalité, on peut même affirmer que ce genre de blogs ne fait rien d'autre que de reproduire le même type d'idées orientées que celles émises par une flopée de journaux partisans.

Maintenant que les tensions post-électorales sont en train de se calmer en Arménie, il y a de la place, dans les blogs, pour traiter de problèmes plus spécifiques qui sont ignorés, ou bien ne sont pas débattus, par les médias et la société en général. L'un de ces thèmes est l'éducation, un domaine particulièrement touché par la corruption dans tout l'espace anciennement soviétique.

Selon le blog de Transitions Online sur l'éducation, Chalkboard (Tableau noir), l'Arménie n'est pas une exception pour la lenteur de ses réformes.

Alors que le gouvernement se vante de mettre en place en Arménie un système éducatif moderne et compétitif, selon le processus de Bologne, beaucoup d'arméniens pensent que cette transition ne fait qu'exacerber les problèmes existants. Malgré les plans ambitieux du Ministère de l'Éducation, les écoles arméniennes continuent d'être aux prises avec une pénurie critique de moyens et d'enseignants qualifiés, particulièrement dans les régions rurales, à cause d'une faible dépense publique persistante dans l'éducation, seulement 3,2 % du PIB, selon les derniers chiffres de la Banque Mondiale.

L'éducation est aussi devenue le centre d'intérêt d'autres blogs spécialisés traitant de l'Arménie et du Sud Caucase. The Armenian Economist, par exemple, critique les plans du gouvernement de verser des bourses aux étudiants pour qu'ils fassent leurs études à l'étranger. Ce blog pense que cet argent serait mieux utilisé s'il servait à améliorer le système éducatif en Arménie.

Le premier ministre a annoncé récemment que le gouvernement financera les études à l'étranger d'un certain nombre d'étudiants. C'est sans aucun doute la confirmation du besoin considérable de notre pays de créer une capacité d'accueil suffisante pour les étudiants et la démonstration du peu de progrès réalisés dans l'amélioration de son système universitaire.

[…]

Nos moyens limités devraient au contraire être employés pour attirer des enseignants dans notre pays. On pourrait y former une plus grand nombre d'étudiants. Et, plus important encore, les universités actuelles s'amélioreraient, et proposeraient de meilleures formations.

[…]

En fin de compte, ce sont nos établissements universitaires qui ont besoin d'être consolidés. Sinon, l'amélioration de nos capacités d'accueil continuera d'être lente.

Dans son blog Armenia Higher Education & Sciences, la maîtresse de conférence et consultante Aryana Petrova est également critique de la politique universitaire du gouvernement arménien. Après s'être demandée si le nouveau Ministre de l'Éducation et des Sciences sera capable de mettre en place les réformes qui “manquent depuis longtemps” à l'une des “administrations de l'état les plus inefficaces”, elle déplore les conditions dans lesquelles les chercheurs doivent travailler.

On nous dit parfois que si les voisins de l'Arménie ont d'abondantes ressources naturelles, l'Arménie a la chance d'avoir son peuple. […]

Le problème du capital intellectuel est qu'il est, à la différence d'autres ressources, extrêmement mobile et que s'il n'est pas protégé, encouragé et entretenu, il peut facilement se délocaliser. Il y a des pays qui recherchent les talents venus de l'étranger pour développer leur propre économie, au détriment des pays qui perdent ces talents par ce qu'on appelle “la fuite des cerveaux”.

L'Arménie se trouve dans le second cas de figure : elle est en ce moment sujette à l'exode des cerveaux. […]

Il est vrai que l'émigration a nettement diminué ces dernière années, mais elle n'a pas disparu. La capacité de recherche et d'innovation du pays diminue année après année, et cette situation se poursuivra aussi longtemps que des réformes importantes en faveur de l'éducation et de la recherche ne seront pas prises.

Le blog Social Science in the Caucasus s'intéresse à la place de l'Arménie dans le TIMSS (Trends in International Mathematics and Science Study), un classement international des performances des élèves (qui correspondent aux niveaux français de CM1 et de 4e). Il se demande si les résultats reflètent bien la réalité et demande plus de recherches sur ce sujet, tout en sollicitant l'avis de ses lecteurs.

Des études alternatives menées en Arménie sous-entendent que l'échantillon du TIMSS pourrait ne pas être représentatif de l'ensemble de la population. Si nous comprenons correctement leurs arguments, les auteurs de cette étude se demandent si les élèves de l'échantillon arménien du TIMSS ne sont pas issus des classes moyennes ou supérieures. Ce qui pourrait signifier que les plus pauvres seraient sous-représentés. Cela pourrait être un intéressant sujet de recherche (pas de chercheurs potentiels, ici ?).

En supposant que des sujets tels que l'éducation continuent d'être couverts, des blogs spécialisés comme ceux-ci peuvent se révéler être d'excellents médias pour discuter de problèmes proches. Ils peuvent aussi se montrer de bons instruments pour apporter de la transparence dans la tâche ardue de la réforme d'un système éducatif corrompu et inefficace, dans des états tels que l'Arménie.

Par exemple, en 2006, des étudiants étrangers de l'Université d'État de Médecine de Erevan ont mis en ligne leur propre blog à la suite de manifestations provoquées par le décès controversé d'un étudiant indien. Bien qu'il ait été depuis supprimé, un précédent avait été établi de blogs permettant de donner plus de poids aux étudiants et de faire pression pour plus de transparence dans le système éducatif.

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site