Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Colombie: Mobilisation contre la cruauté envers les animaux de cirque

L’association AHURA (Asociacion Humanitaria de Rescate Animal) a manifesté de façon pacifique le lundi 7 juillet 2008 à Bucaramanga contre le cirque mexicain Hermanos Gasca qui utilise des animaux dans certains de ses numéros. Sur leur page Facebook dédiée à cette cause, ils relatent comment à Pereira, une autre ville colombienne, la mobilisation a permis la libération d’un petit éléphant qui sera désormais à l’abri des mauvais traitements, dans un zoo. Des vidéos témoignant les maltraitances infligées aux animaux de cirque dans la région ont circulé sur Internet et suscité des protestations et des interrogations quant à ce qui se passe exactement dans les cirques séjournant en Colombie. L’image provient du blog d’Ivonne Garzon qui a rendu compte par écrit des manifestations d’avril dernier.

Ci-dessous la vidéo en 5 parties des manifestations pacifiques où l’on voit des jeunes devant le cirque qui crient (dans la troisième partie) : « Les animaux n’ont pas le choix, on décide pour eux ». Les courtes vidéos  mises en ligne par AHURA sont visibles sur YouTube.

 

.

La vidéo suivante, de mauvaise qualité, est téléchargée par nanisper, un utilisateur de YouTube. Elle restitue quelque peu l’ambiance sonore, montre des manifestants de l’autre côté de la rue et des animaux du cirque jusqu’à ce que quelqu’un s’approche de la personne qui filme et menace à plusieurs reprises de lui casser la figure si elle n'éteint pas sa caméra.

Un autre groupe colombien a tenté de filmer derrière les grillages les conditions dans lesquelles vivaient les tigres et autres animaux mais les employés du cirque ont recouvert les grillages de bâches et les cages de tissus pour que les images ne puissent pas être enregistrées, comme le montre la vidéo qui suit.

fy;”>

Cette mobilisation contre l’utilisation d’animaux de cirque n’est pas nouvelle et ce n’est pas la première fois que le cirque Hermanos fait parler de lui en matière de cruauté animale. Il n’y a pas si longtemps, une vidéo réalisée clandestinement qui montrait la maltraitance animale dans les cirques [es] a circulé sur tous les blogs colombiens, dénonçant les agissements du cirque Hermanos Gasca. Des images choquantes de singes à qui l’on jette des pierres, d’un éléphant que le dresseur frappe à la tête pendant qu’on le lave, d’une girafe morte qu’on démembre pour s’en débarrasser en catimini, de lions enfermés dans des cages de béton et de métal sous la neige et d’un ours polaire dans un camion avec un ventilateur comme seul et unique moyen de se rafraîchir ont suscité l'indignation générale. Mais tout ceci s’est avéré être une erreur de la chaîne de télévision colombienne qui, comme le montre la vidéo cette YouTube [en espagnol], s’est excusée à l’antenne d’avoir voulu faire du sensationnalisme. La chaîne avait reçu d’une association étrangère des images à diffuser en flash spécial qui étaient censées avoir été filmées au cirque Hermanos Gasca et ils en ont fait un sujet avec interviews à l’appui sans se rendre compte que les mêmes images avaient déjà circulé sur Internet et qu’il s’agissait d’un panorama de toutes les maltraitances possibles infligées aux animaux dans les cirques et non précisément du cirque Hermanos Gasca. Ce programme enregistré par la télévision, monté et téléchargé par quelqu’un d’autre donnait l’impression que le cirque Hermanos Gasca était le seul responsable. Toutefois, le cirque a bel et bien reconnu que l’éléphant battu pendant sa toilette avait été filmé dans leur cirque et que le dresseur avait été renvoyé.

Sur le site Animal Defenders International [en anglais] figure un compte-rendu complet des maltraitances animales infligées en Colombie par le cirque Hermanos Gasca et le cirque Africa Beast, maltraitances filmées en caméra cachée lors de l’enquête menée en 2006 et 2007. Leur compte-rendu, téléchargeable au format pdf en anglais et en espagnol commente la vidéo et traite également de maltraitances commises dans d’autres pays d’Amérique centrale tels que l’Equateur, le Pérou, la Bolivie et le Chili.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site