Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Argentine : Le Sénat rejette la hausse des taxes sur les exportations agricoles

Le Sénat argentin a rejeté le 17 juillet 2008 le projet d'augmenter les taxes sur les exportations agricoles de la Présidente argentine Cristina Fernández de Kirchner. Le vote des sénateurs s'étant conclu par un partage égal des votants, 36 pour et 36 contre, Julio Cobos, le Vice-Président argentin, qui a ce titre est constitutionnellement le Président du Sénat, et ne vote qu'en cas d'égalité, a voté contre le gouvernement auquel il appartient pourtant. Ce vote, suivi le lendemain par l'abandon de cette controversée “résolution 125″ par la présidence argentine, est une victoire pour les “ruraux”, qui regroupent les grands propriétaires, les petits fermiers, et les sociétés qui louent des terres pour cultiver le soja, qui représente maintenant un tiers des exportations argentines et se vend à un prix élevé grâce à la hausse de la demande mondiale. Cet échec présidentiel est aussi le début d'une crise politique interne aux conséquences incertaines pour le Gouvernement argentin, qui est encore normalement en fonction pour trois ans.

Le blog Viva el Campo [en espagnol] fête cette décision au cri de “Vive la Patrie”, et rend compte de la séance du Sénat qui a vu le rejet de ce projet de loi. Paro Agropecuario [en espagnol] lance un appel à construire maintenant un pays meilleur, et souhaite que la Présidente puisse continuer le mandat pour lequel elle a été élue – alors qu'il est un opposant -, une réponse citoyenne aux accusations de “coup d'état” lancées par les soutiens du gouvernement envers les manifestants contre cette réforme. Ciudadanos Participando [en espagnol] écrit que “Kirchner a subi son Waterloo”.

Mendieta el Renegau [en espagnol], favorable au pluralisme à l'intérieur de la majorité, demande que l'on comprenne la décision de Julio Cobos [qui n'est pas péroniste, comme la Présidente, mais un allié radical], et qu'il ne quitte pas le Gouvernement. Homo Economicus [en espagnol] s'interroge sur les conséquences économiques de l'abandon du projet gouvernemental, notamment sur les prix alimentaires [plus rentable, la culture du soja remplace les cultures vivrières]. Le Blog del Ingeniero [en espagnol] pense qu'en réalité tout le monde a perdu dans ce long conflit de quatre mois. Sur Arte Política [en espagnol], un membre a lancé dans son billet un appel aux contributeurs pour qu'ils insultent “Cleto” (Julio Cobos) : malgré son titre provocateur (“Une page pour insulter Cleto”), ce billet est le lieu d'un débat sur le rôle de Cobos dans le rejet du projet présidentiel.

Le journal La Nación a une page Internet intitulée “Soy Corresponsal“, où ses lecteurs peuvent publier textes et images : le vote du Sénat y était le sujet principal, les jours qui ont suivi. Il n'y a pas beaucoup de réactions sur des blogs en anglais, mais on peut néanmoins lire sur ce sujet Understanding Argentina; By The Fault et Open Democracy.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site