Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Inde : Les attentats d'Ahmedabad

Moins de 24 heures après les attentats à la bombe de Bangalore, la ville d’Ahmedabad,  dans l'état du Gujarat, a été aujourd’hui [26 juillet 2008] victime d’autres attentats terroristes, avec seize explosions enregistrées dans divers endroits de la ville. En dépit de la faible intensité de la plupart des explosions, comme  à Bangalore, les premiers bilans font état de 18 morts.

 Kishalaya écrit [en anglais]:

Ma peur est devenue réalité. Samedi soir, peu de temps après les attentats de Bangalore, une série d’explosions a secoué Ahmedabad. Tout comme à Bangalore, elles étaient de faible intensité. Plus de 100 personnes ont été blessées et admises à l’hôpital.

Le blog Musings from Chennai [en anglais] blogue sur le manque de mesures de sécurité.

 Les gouvernements des états [indiens] devraient accélérer la modernisation les forces de police, les munir de caméras de télévision de surveillance en circuit fermé ainsi que de dispositifs de gestion de crises par téléphone mobile et surtout, leur permettre d'agir de leur propre initative pour prévenir les crimes, au lieu de les forcer à remplir des fonctions banales. Je ne vois aucun intérêt à blâmer le gouvernement central – ni l'intérêt des organes centraux de sécurité à signaler qu'elles ont relayé des alertes à différents états – ce sont des alertes de routine, sans importance.

Sur un forum indien appelé pagalguy [en anglais], un internaute demande qui devrait être accusé du niveau de sécurité effroyablement bas des villes indiennes.

Mais pensons-nous tous vraiment que les [services de sécurité] soient entièrement à blâmer pour ces explosions et une telle barbarie ? Est-il vraiment possible qu'ils pistent les agissements de plus d'un milliard de citoyens de notre pays ? En tant qu'Indiens responsables, n’avons-nous pas des devoirs à remplir ici ? Que faisons-nous face à une telle situation ? Est-il juste de ne traiter le problème qu’en surface et de reprendre ensuite le cours normal de nos vies ?

Sur un autre forum, IndiaMike [en anglais], un utilisateur, habitant près du lieu des explosions, écrit :

entendu un énorme “boum’ plus tôt près de notre propre maison (Maninagar) et ai demandé à mon épouse quel était ce bruit ? En train de regarder en ce moment les informations à la télévision. Mon beau-frère se trouve près de l’endroit où l’une des bombes a explosé. Heureusement, toute la famille est épargnée. Jamais sérieusement pris en considération les bombes  jusqu'ici …

Alors que les journaux télévisés en Inde couvrent l’actualité au fur et à mesure qu'elle se déroule, comme hier [à Bangalore], certaines personnes utilisent Twitter, le service de micro-blogs par téléphone mobile [pour s'informer mutuellement ].Siyab, sur twitters , s’indigne [en anglais] :

« Je veux dire, regardez les explosions d'Ahmedabad : les gens ont diffusé l'information bien avant que les sites d’informations la mette en ligne … ” 

Pendant ce temps, le blog Retributions [en anglais] se demande pourquoi un appel à “l'harmonie entre communautés” est lancé systématiquement après toutes les explosions.

Indian Raksa [en anglais] blogue sur l’échec des procédures de sécurité et décrit la séquence habituelle des événements en Inde après un attentat.

* L'attentat

* L'appel au calme

* La condamnation

* La distribution des blâmes (auquel Shantanu semble avoir échappé )

* Le soupçon de “Complot de l'étranger”

* Les arrestations

… les prévenus sont arrêtés et condamné à mort ou placés en détention après de nombreuses années de procédures, puis des demandes de grâce sont présentées au Président, qui restent en souffrance, comme les dossiers négligés dans nos administrations fédérales : ou bien le jugement lui même provoque l'indignation, ce qui conduit à d'autres attentats ; ou bien les prévenus sont relâchés en échange d'une personnalité kidnappée,ou de son fils,ou de sa fille, ou des passagers d'un avion détourné, et ces terroristes en liberté se mettent à préparer d'autres attentats.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site