Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Arménie : Des blogueurs admis à une conférence de presse présidentielle

Le 21 juillet 2008, une conférence de presse s’est tenue au palais présidentiel arménien pour marquer le centième jour de la prise de fonction du Président Serge Sargsian. Deux blogueurs ont été invités à y assister aux côtés de 38 journalistes. Ils ont eu la possibilité de poser chacun une question, et ont été traités comme des journalistes à part entière. Etant donné que certains médias de l’opéritablestion n’étaient pas invités, ces blogueurs pouvaient même être considérés comme plus que des journalistes. Le journal le plus vendu en Arménie étant tiré à environ 10 000 exemplaires, ce précédent vise certainement à établir les blogs comme de véritables médias.

Il faut préciser que des signes avant-coureurs étaient présent, puisque le Président Serge Sargsian a ouvert un blog à son nom avant même son investiture comme nouveau président, en avril dernier. Le blog a reçu plusieurs centaines de questions des lecteurs sur la tumultueuse situation politique, après l'élection présidentielle très disputée, en février, et les violents affrontements entre l'opposition radicale et la police, à Erévan, le 1er mars 2008. Sous l'impulsion de Akunamatata_Ser [en russe], qui s'est souvenu  de la promesse de Sargsian de répondre à nouveau aux questions des blogueurs au centième jour de son mandat, environ 50 questions ont été rassemblées.

L'auteur de ce blog écrit  à propos de cet événement “historique“.

Il se trouve que les dirigeants du gouvernement ne s’occupent pas de nous. Aujourd’hui, [les blogueurs] Akunamatata_ser  et pigh ont été invités au palais présidentiel ! ! ! Nous n’avons pas oublié et nous tenons à rappeler que  les promesses faites aux blogueurs n’ont pas échappé à l’œil du `grand frère´

Dans une présentation pleine d’enthousiasme , RealArmenia [en anglais] souhaite la bienvenue aux blogueurs arméniens participant à la conférence de presse, en soulignant que « l’Arménie devient maintenant l’un des rares pays où les blogueurs vont être considérés comme des journalistes » et félicite par conséquent Sergey Chamanyan (auteur du blog akunamatata_ser) et Tigran Kocharyan (auteur du blog pigh).

Toutefois, tous les blogueurs n’ont pas bien accueilli la nouvelle et les critiques ont été nombreuses au sein de la blogosphère arménienne. Nazarian, par exemple, blogueur de l’opposition, a fait remarquer que « les invités étaient des blogueurs de palais, servant la soupe au régime. Les questions qu’ils ont posées ont évidemment été favorables au gouvernement. » Le blog Unzipped  va plus loin, en se demandant si « la réelle intention qui se cache derrière de récents accords précis de l'entourage présidentiel avec quelques blogueurs pro-gouvernementaux n’est de pas de discréditer les blogs aux yeux de la population en général, dès le début, sans même leur permettre un quelconque développement futur. »

Tumanyan [en russe] a une approche plus satirique et revient soixante-dix ans en arrière, avec un petit article  dans la meilleure veine d’Orwell (auteur de “1984”).

Le journaliste vétéran Mark Grigorian [en russe], lui, a lancé un débat plus théorique sur l'utilité d’inviter des blogueurs, c’est-à-dire des journalistes non professionnels, à une conférence de presse, même si son argument laisse entendre que les journalistes locaux gardent un certain professionnalisme. Grigorian avance que même si les blogueurs invités comptent plus ou moins le même nombre de lecteurs que certains périodiques, ils ne devraient pas être considérés comme des représentants des médias.

Un blog n’est pas régulièrement mis à jour (il peut enregistrer plusieurs entrées un jour, et aucune le lendemain), le blogueur peut même ne pas être l’auteur de l’information publiée dans le blog, et le blog peut même ne pas toujours contenir d’informations. Nous savons que, souvent, les entrées des blogs ne sont que des photos ou un lien menant à un clip sur YouTube, etc. C’est la raison pour laquelle les blogs requièrent d’autres exigences pour être admis dans la presse. Et cela a été parfaitement illustré lors de la conférence de presse du président arménien.

Ogostos [en russe], ex journaliste et professionnel des médias, n'est pas non plus très impressionné.

Il n’y a aucune logique à ce que des blogueurs assistent à une conférence de presse présidentielle […]. Si les porte-paroles de la Présidence considèrent les blogueurs comme des acteurs de fait et de droit de l’information et veulent prouver leur « transparence » en invitant des blogueurs, ils doivent être conscients que cette « transparence » enfle face à l’absence de journalistes de l’opposition – qui ne sont pas moins des acteurs eux aussi DE FAIT ET DE DROIT de l'information. Si l'entourage de la Présidence considèrent les blogueurs comme les représentants de la “société civile”, ils devraient également inviter d’autres représentants de la société civile et organiser une “consultation publique” ou quelque chose comme ça, au lieu de les convier à une conférence de presse.

En réponse à la vague de critiques, l’un des blogueurs invité à la conférence de presse – Pigh [en russe] – soulève plusieurs points pertinents pour sa défense, et affirme qu’il ne respecte pas la plupart des journalistes, du fait de leur « manque de scrupules, de professionnalisme et de leurs pratiques corrompues. » Il peint le portrait de blogueurs expérimentés, libres, eux, des éditeurs qui retardent ou empêchent la publication d’une information.
Le blogueur explique que sa présence à la conférence de presse était motivée  par la volonté de promouvoir les blogs et la blogosphère, et selon lui, cet objectif a été atteint. « Détendez-vous» conseille-t-il à ses détracteurs, en résumant des côtés positifs de l'événement.

Chers blogueurs. C’est formidable que nous, partisans et opposants, ayions marché sur les plates-bandes des journalistes avec nos blogs. Et encore plus  avec notre professionnalisme. Je suis personnellement honoré de voir que le nombre de visites sur mon blog dépasse de 90 pour cent les impressions des articles des périodiques arméniens. C’est fabuleux de pouvoir entrer dans un blog, de lire un billet et de pouvoir exprimer directement son accord ou son désaccord (au lieu de se ruer vers les tribunaux pour exiger un démenti dans les journaux). […] La réalité virtuelle est lentement, mais sûrement, en train de se faire une place dans le monde de la presse traditonnelle. Le progrès, lent mais sûr, y a également fait son entrée

 

 

 <

<

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site