Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Palestine : Colère après la mort inutile d’un jeune garçon

Selon un rapport de BBC News, les troupes israéliennes ont tiré sur un enfant de 10 ans et l'ont tué lors d’une manifestation contre la barrière érigée à Naalin. En dépit du fait que les soldats aient tiré avec des balles en caoutchouc sur d'autres manifestants et aient blessé 18 personnes, ce jeune garçon a été le seul atteint d’une balle réelle.
Le Projet de Solidarité avec la Palestine a relaté [en anglais], l'incident en détails :

Vendredi 1er août, les résidents de Naalin- qui ont assisté aux funérailles d’un jeune garçon de 10 ans, Ahmed Mousa, et qui ont un autre jeune, Yousef Amira, en état de mort cérébrale à l'hôpital de Ramallah- ont repris à nouveau la lutte contre la confiscation de leurs terres. Les Palestiniens ont été rejoints par des manifestants israéliens et de l'étranger solidaires durant leur marche vers l’endroit où la Barrière de Séparation a été érigée, l'endroit où Ahmed Mousa a été abattu d’une balle dans la tête. A 100 mètres du lieu, plusieurs clôtures en barbelés ont été placées par les militaires pour empêcher l'accès au chantier. Les semaines précédentes, les manifestants avaient réussi à atteindre les bulldozers, ce qui avait ralenti le travail des ouvriers. C’est justement en touchant à ces barbelés qu’Ahmed Mousa a été abattu.

La blogueuse Climbing Walls [en anglais], , qui se décrit comme « une Américaine musulmane en Palestine » note la proéminence de Naalin dans les récentes informations :

Le village de Naalin a fait la une dernièrement, du moins ici. La population a protesté contre la construction d'un mur qui diminuera une grande partie des terres agricole du village. Ces protestations paraissent toujours être l’œuvre d’un groupe de manifestants étrangers ou d'Israéliens engagés dans la non violence. Souvent, cependant, leurs manifestations sont dissoutes par la force. C’est à cet endroit que le jeune garçon a reçu une balle en caoutchouc dans le pied, alors qu’il était ligoté, les yeux bandés. L’officier qui le maintenait a été suspendu dix jours en attendant les conclusions de l'enquête qui déterminera s'il a réellement donné l’ordre de tirer ou non. Et aujourd’hui, un enfant de 9 ans a été tué par balles. Un événement regrettable.

DesertPeace [en anglais], le blog d'un Américain résidant à Jérusalem, fait le commentaire suivant sur le décès de l'enfant :

Souvenez-vous juste que la balle qui a tué ce garçon de 11 ans était un cadeau du gouvernement américain…

Jews Sans Frontières [en anglais], , un  blog « antisioniste », a également exprimé sa colère :

A quel jeu joue t-on au juste avec Israël ? Oh, en passant, Israël a tué un autre garçon aujourd'hui. Ou était-ce hier ? Ou ce sera pour demain. En fait, cela s’est passé aujourd'hui. Regardez comment CNN raconte le crime :
Des témoins affirment : « Un enfant palestinien assassiné pendant une manifestation”.
JÉRUSALEM (CNN) – Des témoins oculaires ont confié à CNN que mardi, des soldats israéliens ont ouvert le feu non loin d'un groupe de jeunes Palestiniens pendant une manifestation en Cisjordanie, tuant un garçon de 9 ans.»
Ils ont ouvert le feu « près d'un groupe de jeunes Palestiniens ». Voyez-vous, s'ils n'avaient pas été l’armée la plus respectueuse des règles au monde, ils auraient tiré sur eux et cela aurait pu être mortel.

Le blog arabo-américain KABOfest porte un regard cynique sur les faits :

Ces pauvres soldats israéliens, combattant tout le temps contre des manifestants civils de Naalin qui protestent contre le vol de leurs terres au profit d'accords illégaux. Les soldats se sentent de plus en plus frustrés face aux peuple qui refusent de se taire et de s’avouer vaincus.
Ils tirent alors sur eux.

Et le blogueur rappelle, laconique : 

En un an seulement,  plus de 70 garçons palestiniens ont été assassinés par les soldats israéliens.
Toutes nos pensées vont vers la famille d'Ahmed Ussam Yousef Mousa. Qu’il repose en paix.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site