Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Russie : Politique et éclipse solaire à Samara

Le 1er août 2008, jour de l’éclipse totale de soleil, le photojournaliste russe Oleg Klimov se trouvait dans la ville de Samara pour rencontrer des représentants de l'opposition locale. Dans son blog, il a décrit (en russe) un rare cas de conjonction de la politique et de l’astronomie russes :
[Veuillez cliquer ici pour voir quatre photos réalisées par Oleg Klimov et qui font partie de l’article.]

L’éclipse solaire a eu lieu à Samara juste après notre réunion avec [des membres] de l'opposition locale (assez importante).  On nous avait prévenus, et nous avons en effet été suivis par un « pot de colle ». La dernière fois que cela m’est arrivé, c’était en [Ouzbékistan] en 1992, et , en passant, c'était également pendant une période de répression de l'opposition. A l'époque, le journaliste néerlandais et moi-même avions été déclarés persona non grata par le Ministère des Affaires Extérieures de la République de l'Ouzbékistan, à cause des écarts au “programme” durant notre visite. Obtenir des visas d'entrée pour ce pays, démocratique à sa manière, reste un gros problème pour le journal [hollandais] où je travaille.
Notre « pot de colle » à Samara s’est révélé pire qu’en Ouzbékistan. Quand il a vu que je prenais des photos d'un vieil homme fragile tenant une radiographie (de sa jambe cassée), le « pot de colle » n'a pas pu s’empêcher de s’immiscer, d'abord en se présentant comme docteur, et ensuite comme agent de l’ordre public. Il m'a agressé, m'accusant d’ennuyer le vieil homme qui avait le droit de marcher librement le long du fleuve Volga… Le « pot de colle » ne savait pas que nous surveillions tout simplement l'éclipse du soleil (à travers la radiographie), tandis que la lune l'absorbait lentement et progressivement, et bien que l’obscurité ne fût pas encore totale, il régnait déjà une certaine agitation mentale. Les oiseaux avaient cessé de piailler, et le « pot de colle » était le seul à coasser comme une grenouille, en exigeant que j’arrête de prendre des photos du vieil homme et que je lui présente un document m'autorisant à prendre des photos des gens dans la rue. Un idiot.
Voilà exactement ce que je lui ai répondu : “Vous ne devez pas être une personne très instruite. Regardez le soleil à travers la radio de la jambe cassée du vieil homme et vous verrez de quelle manière un Poutine oligarque [tchékiste] a volé notre soleil”. Il a été véritablement surpris de voir qu’il manquait la moitié du soleil. (Sur la deuxième photo, il se trouve sur la gauche, regardant si le soleil y est ;)). Je ne cesserai jamais d’être surprise par l’idiotie du régime et de ceux qui le servent.
Tandis que le « pot de colle » regardait l’éclipse solaire, nous nous sommes éloignés et tout de suite, nous avons été suivis par un autre « pot de colle », mais nous ne lui prêtions pas attention. Qui sont-ils ? – Je ne sais pas- la police, le FSB (Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie), Nashi, le mouvement des jeunes pro-Kremlin, (Vashi, qui rime bien avec Nashi, veut dire `les siens” tandis que Nashi signifie `les nôtres’).  Qu’ils aillent tous au diable.
 […]

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site