Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Iran : Scandale autour du faux diplôme d'Oxford d'un Ministre

Ali Kordan [en anglais], le nouveau Ministre iranien de l'Intérieur, est sous le feu médiatique pour avoir présenté un “faux” doctorat de la prestigieuse université britannique d'Oxford. De nombreux sites internet, y compris le conservateur Alef, ont publié une version scannée de son “diplôme de doctorat de droit honoris causa d'Oxford”.

Alef relève plusieurs erreurs grammaticales dans le soi-disant certificat d'Oxford, notamment dans l'expression “to be benefitted from its scientific privileges”. De plus, le mot “entitled” a été incorrectement épelé “intitled”.

Alef a également mis en ligne [en farsi] différents fax échangés avec l'Université d'Oxford sur cette question. Le site a alors été filtré en Iran.

Pendant que les autorités iraniennes enquêtent sur cette affaire, l'Université d'Oxford a officiellement annoncé [en anglais] qu'elle n'avait aucune trace de l'obtention d'un diplôme honoris causa, ou de tout autre diplôme, par M. Kordan.

Le blogueur iranien Mr. Behi commente :

President Ahmadinejad performed yet another miracle: He selected someone as interior minister who claimed to have a Ph.D. degree in law from The University of Oxford! When questions rose on the authenticity of the degree, the guy outraged, threatened the media and produced this to shut them up. A degree so suspicious that is feared to be faked, with grammar mistakes and with names signing it who are not even members of the Faculty of Law! If Ahmadinejad wants to fake the next election, he'd better employ someone who does it less obviously. What a shame!

Le Président Ahmadinejab a accompli un nouveau miracle : il a choisi quelqu'un pour le poste de Ministre de l'Intérieur qui prétendait avoir un doctorat de droit de l'Université d'Oxford ! Quand la question de l'authenticité de ce diplôme a été soulevée, le type, indigné, a menacé les médias et produit cette pièce pour les faire taire. Un diplôme si suspect qu'on le croit faux, avec des fautes de grammaire et les noms de signataires qui ne sont même pas membres de la Faculté de Droit ! Si Ahmadinejab veut truquer la prochaine élection, il ferait mieux d'employer quelqu'un qui le fait plus discrètement. Quelle honte !

Mohammad Ali Abtahi, ancien Vice-Président réformiste et blogueur, écrit [en farsi] que lorsqu'il était Adjoint au Ministre de la Culture et de l'Islam, il a rencontré un officiel iranien qui avait “acheté” son doctorat. D'après Mohammad Ali Abtahi, il lui en avait coûté 1 000 dollars.

D'après un autre blogueur, Shirzad [en farsi], il semblerait qu'Ali Kordan n'ait aucun diplôme universitaire. Le blogueur ajoute :

It means he cheated all these years and got paid as a Ph.D. holder… One of deputies in the Iranian Parliament asked Kordan: “How did you get your Ph.D. in Law, when you say you wrote your thesis in Islamic Education?” “How did you defend it when you cannot speak English. Kordan replied, “I had a translator.”

Cela signifie qu'il a triché toutes ces années et été payé comme un docteur… Un des députés du Parlement iranien a demandé à Ali Kordan : “Comment avez-vous obtenu un doctorat de droit, alors que vous dites avoir écrit votre thèse dans le domaine de l'éducation musulmane ?” “Comment l'avez-vous soutenue alors que vous ne parlez pas anglais ?” Ali Kordan a répondu : “J'avais un traducteur”.

Le blogueur Jomhour dit [en farsi] que le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a défendu son Ministre et demandé “Qui a besoin de ces bouts de papier !”

Jomhour s'interroge :

if the certificates are useless, torn, paper why did Ahmadinejad's Minister pretend to have one… It is not the first time that Ahmadinejad calls official documents torn papers. Previously he has also called United Nations resolutions against an Iranian nuclear program just useless torn papers.

Si les certificats sont des bouts de papier inutiles, pourquoi le Ministre d'Ahmadinejab a-t-il prétendu en avoir… Ce n'est pas la première fois qu'Ahmadinejab appelle ainsi des documents officiels. Auparavant, il avait également traité les Résolutions des Nations Unies contre le programme nucléaire iranien de bouts de papiers inutiles.

Ali Akbar Javanfekr, le conseiller en communication d'Ahmadinejab, a déclaré [en farsi] que le Ministère des Sciences devrait prendre une décision quant au doctorat d'Ali Kordan ; il a également suggéré qu'il serait préférable de ne pas tenir compte d'opinions politiques personnelles dans le traitement de cette question.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site