Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Brésil : Un bilan des Jeux olympiques de Pékin

Ce billet a été traduit par  Maxime Gutierrez et David Dos Santos, élèves des classes préparatoires ECS3-ECE5 du lycée Ozenne de Toulouse, sous la direction de leur professeur d'anglais Audrey Lambert.

Pour un pays dont le record de médailles lors des Jeux Olympiques est une quinzième place à Athènes , la 23ème position obtenue aux Jeux olympiques de Pékin, avec seulement 3 médailles d'or (2 de moins qu'il y a 4 ans) mais 15 médailles en tout, n'est pas une incroyable défaite pour le Brésil. Pourtant, que ce soit dans les journaux ou les blogs brésiliens, la déception est le sentiment général qui règne. Ana Diniz [en portugais] écrit qu'il ne faut pas réagir comme cela :

A medalha olímpica é, no fundo, uma afirmação nacional, e é nisso que se fundamenta a frustração brasileira. Mas somos mais que os vigésimos do mundo? Apesar da propaganda ufanista oficial (meu Deus, como eu me lembro da ditadura, com o “eu te amo, meu Brasil, eu te amo”) não somos mais que isso, mesmo. Não é pouco – afinal, há entre duzentos e trezentos países no mundo todo. Estar no primeiro pelotão deve significar alguma coisa, não sei bem o que, se não temos pretensões a hegemonias ou novos impérios. Ou temos?

Une médaille olympique est essentiellement une affirmation nationale et c’est ce sur quoi se fonde la frustration brésilienne. Mais, sommes nous classés au-delà de la vingtième place mondiale ? En dépit de la propagande officielle de fierté nationale (Mon Dieu, comme cela me rappelle la dictature avec ses « je t'aime, mon Brésil, je t’aime ») nous n’y sommes pas, pas vraiment. Et ce n'est pas mal : après tout, il y a environ deux cents, trois cents pays dans le monde. Être dans la première division du championnat mondial doit signifier quelque chose. Je ne sais pas exactement quoi, étant donné que nous n’avons pas de prétentions à l'hégémonie ou à conquérir de nouveaux empires… Ou alors, en avons-nous?

Dom [en portugais] pèse les bons moments et les difficultés de la participation brésilienne et conclut qu’il s’avère plus facile d’organiser les J.O. que d’en être les champions.

Para se aproximar do brilhantismo de delegações, como a americana, em eventos internacionais, é necessário investir nas escolas brasileiras. O sucesso no esporte passa pela valorização da educação física e a consciência de que atividades esportivas são excelentes instrumentos de inclusão social. Não podemos formar grandes atletas se não temos a base para que eles nasçam.

Pour nous approcher des délégations prestigieuses, comme celle des États Unis lors d'événements internationaux, il est nécessaire d'investir dans les écoles brésiliennes. La réussite sportive implique de valoriser l'éducation physique et d'éveiller les consciences sur l’excellent outil d'intégration sociale que représente le sport. Nous ne pourrons faire naître de bons athlètes si nous n'avons pas les bases pour qu'ils s'épanouissent.

La médaille d'or en volley était considérée comme une valeur sûre et les Brésiliens ne l'ont pas remportée. Cependant, le pire moment pour les spectateurs brésiliens a été, sans doute, la défaite au football contre leur ennemi juré, l'Argentine. Selon Ricardo Jurczyk Pinheiro [en portugais], ce n'est pas une réelle surprise :

A seleção masculina de futebol continua sendo uma piada, de novo perderam, e de 3 a 0 para a Argentina! Nada mais humilhante, essa é a desforra pela última Copa América. No dia seguinte, Ronaldinho Gaúcho se divertindo, tocando pagode… E todo mundo aqui, de cabeça inchada.

L'équipe masculine de football est ridicule, elle a encore perdu 3 buts à zéro contre l'Argentine ! Rien ne pourrait être plus humiliant, c'est une revanche par rapport à la dernière Coupe d'Amérique. Le lendemain, Ronaldinho Gaucho se divertissait, jouait du pagode… tandis qu'ici tout le monde en avait mal à la tête.

-Marta
-Mort, enchanté de vous rencontrer.

Un jeu de mots avec les mots Marta, nom d’une des stars du football féminin brésilien, et Morto, qui signifie « mort » en portugais, ce qui pour beaucoup définit bien la situation actuelle de Ronaldinho. Dessin de Quinho [en portugais].

Angelo da Cia [en portugais] est heureux que tout soit fini et qu’il n’ait plus besoin :

- Ouvir a história triste do(a) brasileiro(a) que superou um passado de miséria e fugiu da criminalidade graças ao esporte;
– Ouvir a história triste do(a) brasileiro(a) que superou a falta de patrocínio e apoio para chegar às Olimpíadas;
– Ouvir a história triste do(a) brasileiro(a) que superou os preconceitos e venceu no esporte;
– Ouvir a ladainha de que o Brasil não dá apoio a seus atletas;
– Ser humilhados no quadro de medalhas pela Geórgia e a Jamaica;
– Apesar de todas as Odes ao nosso povo humilde, ver que a maioria de nossas medalhas nos Jogos vieram de nossa elite ( Hipismo, Iatismo ) ou da classe média abastada ( judô e natação );
– Ver brasileiros chorando ao ganhar medalhas;
– Ver brasileiros chorando ao perder medalhas;
– Ouvir narradores brasileiros se dizendo emocionados com a conquista de medalhas;
– Ouvir narradores brasileiros se dizendo emocionados com a perda de medalhas;
– Ver o falso público dos jogos. Entendam: Quando mostram uma mancha amarela na platéia em participações brasileiras, geralmente há uma dúzia de nativos que são parentes ou participantes dos jogos. O resto é de chineses “fantasiados” de verde-amarelo, para fazer volume e dar a impressão de que estes Jogos são normais, ou seja, atrairam torcedores do mundo todo.

-d’écouter la triste histoire du Brésilien qui a surmonté la misère et échappé à la délinquance grâce au sport.

-d’écouter la triste histoire du Brésilien qui a surmonté le manque de sponsors et d’aide pour participer aux Jeux olympiques.

-d’écouter la triste histoire du Brésilien qui a surmonté les préjugés et remporté des victoires sportives.

-d’écouter la litanie selon laquelle le Brésil ne soutient pas ses athlètes

-d’être humilié au classement des médailles par la Géorgie et la Jamaïque

-de voir, en dépit de toutes les odes à notre humble peuple, que la plupart des médailles aux Jeux viennent de l’élite (équitation, voile) ou de la classe moyenne aisée (judo et natation)

-de voir des Brésiliens pleurer quand ils gagnent des médailles

-de voir des Brésiliens pleurer quand ils ne se retrouvent pas sur le podium

-d’entendre des commentateurs dire que les Brésiliens étaient émus de la victoire

-d’entendre des commentateurs dire que les Brésiliens étaient émus de la défaite

-de voir le « faux » public des Jeux. Ne vous méprenez pas : quand une tache jaune apparaît dans le public il s'agit normalement d'une douzaine de Brésiliens qui sont des parents des participants ou des participants aux Jeux. Le reste est un groupe de Chinois “déguisés” en vert et jaune pour faire de la figuration et donner l'impression que ce sont des jeux normaux qui ont attiré des fans du monde entier.

Maintenant il est temps de revenir à la vie réelle et de se souvenir que les élections locales sont proches. Comme pour les Jeux olympiques, les Brésiliens ne choisissent leurs représentants locaux que tous les quatre ans et il est maintenant temps de voter. Nicolas Fernandes Gimenes [en portugais] demande aux gens de ne pas l’oublier :

Gostaria também que todos os brasileiros, patriotas.. que choraram pelo futebol feminino, pelo vôlei masculino.. e etc… sejam patriotas nas eleições desse ano, no trabalho, no meio-ambiente… o Brasil seria digno de medalha com certeza!

J’espère également que tous les Brésiliens, les patriotes qui pleuraient au football féminin, au volley-ball masculin et ainsi de suite feront preuve de patriotisme lors des élections de cette année, dans leur travail et en ce qui concerne l'environnement … Le Brésil serait à coup sûr digne de remporter des médailles !
“].”]

« Manquer une occasion peut vous faire perdre beaucoup de temps. Et quatre ans c’est très long ». Parodie de la campagne de la Cour Électorale Supérieure (acronyme TSE en portugais) destinée à sensibiliser sur l'importance du vote, extraite de Caixa Pretta [en portugais

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site