Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Vénézuela : L'Orchestre de la Jeunesse transforme des vies

En 1975, José Antonio Abreu (en anglais) a commencé à travailler à la réalisation de son rêve : créer un orchestre au Vénézuela. José Antonio Abreu et huit autres étudiants ont lancé l'Ecole de musique ancienne José Angel Lamas, qui a créé un programme basé sur de nouveaux procédés d'apprentissage, en adaptant des méthodes pédagogiques différentes, qui répondaient à la réalité du pays. Le nouveau système a réuni de jeunes musiciens venant de tout le pays, et en particulier des villes de Maracay et Barquisimeto (deux villes bien connues pour leur superbe musique). L'orchestre est monté sur scène pour la première fois le 30 avril 1975. Trente-trois ans plus tard, des centaines d'enfants, venant surtout de quartiers très pauvres, ont participé à l'orchestre.

Exemple du talent social, interculturel et musical du Venezuela, Fesnojiv [en espagnol] (l'acronyme de Sistema Nacional de Orquestas Juveniles e Infantiles de Venezuela, dit aussi «le Système») – est un réel sujet de fierté pour les Vénézuéliens. Il prouve que des gens de milieux sociaux très différents (certains d'entre eux viennent de régions très pauvres et très violentes du pays) peuvent être capables de comprendre et de jouer merveilleusement les oeuvres de compositeurs de pays lointains. Ces jeunes musiciens contribuent à enrichir l'âme vénézuélienne, toujours à la recherche d'elle-même, et leur propre identité. Les concerts sont à couper le souffle, les histoires sont touchantes, et les mélanges et les styles sont impressionnants.

 

Domingo écrit [en espagnol] :

Los integrantes que conforman hoy día esta orquesta comenzaron con orquestas de barrio, a lo que le siguen orquestas departamentales y regionales, algunos de sus integrantes llevan consigo historias de delincuencia juvenil, problemas de drogas, robos, vida en la calle, y para todos ellos “El sistema” ha significado la transformación de sus vidas en plena adolescencia y juventud. Los integrantes más jóvenes pueden tener dos años de edad y el promedio no supera los 22 años. El Sistema ha sobrevivido a todos los eventos políticos, sociales y económicos que han ocurrido en Venezuela durante los últimos 30 años, recibiendo siempre el apoyo de los Gobiernos de turno.

Les membres composant actuellement l'orchestre ont débuté dans des orchestres de leur quartier, ont continué dans des orchestres départementaux et régionaux. Certains ont des passés de délinquance juvénile, de toxicomanie, de vols, de vie dans la rue, et pour tous, «le Système» signifie une transformation de leurs vies pendant leur adolescence et leur jeunesse. Les musiciens les plus jeunes peuvent n'avoir que deux ans, et la moyenne d'âge ne dépasse pas 22 ans. Le Système a survécu à toutes les sortes de problèmes sociaux, économiques et politiques qu'a connus le Venezuela dans les 30 dernières années, et il a toujours reçu le soutien de tous les gouvernements.

Nicodemo se réjouit [en espagnol]  du Prix des Arts Prince des Asturies 2008 décerné à l'orchestre.

El fundador de las Orquestas Juveniles de Venezuela, Jose Antonio Abreu, fue designado recientemente miembro honorario de la “Royal Philharmonic Society” del Reino Unido, y uno de sus ex alumnos, Gustavo Dudamel, recibió el premio al mejor artista joven del año.Son premios a la esperanza, al papel restaurador de humanidad que puede tener el arte.

Le fondateur [des Orchestres de Jeunes du Vénézuela], Jose Antonion Abreu, a été nommé récemment membre honoraire de la Société Philharmonique Royale de Grande-Bretagne, et un de ses anciens élèves, Gustavo Dudamel, a reçu le prix du meilleur jeune artiste de l'année. [Ce sont des encouragements à l'espérance, et au rôle que peut jouer l'art dans la sauvegarde de l'humanité.]

Le documentaire Tocar y luchar (Jouer et lutter) raconte l'histoire du Système et d'une partie de ses membres.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site