Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les blogueurs congolais et les élections américaines

Les blogueurs congolais Musengeshi Katata et Shaka Bantou ont suivi de près sur Forum Realisance les conventions démocrate et républicaine aux Etats-Unis. Tous deux sont de fervents partisans d'Obama et des critiques acérés du Parti Républicain. Comme de nombreux blogueurs à travers le monde, les blogueurs au Congo et dans toute l'Afrique ont suivi l'élection américaine en cours avec la conviction que son résultat est incroyablement important, non seulement pour l'Amérique, mais pour le monde.

Bantou écrit que l'élection américaine est “une bonne occasion pour apprendre certaines profondes vérités“. Il conseille à chacun, et particulièrement aux Africains, de suivre ces élections de manière à apprendre “comment décoder les intentions et les labyrinthes stratégiques que l'Occident utilise pour arriver à ses fins”.

Katata explique pourquoi il croit que le monde observe les élections américaines :

…parce que les 8 années de George W. Bush l'ont profondément choqué, et parce que, comme un miracle sorti des légendes des mille et une nuits, un brillant et talentueux Obama venait y défendre la coommune renommée du fameux rêve américain.

Katata écrit que l'Amérique, “de par sa puissance économique ou l'influence qu'elle aimait imposer ou convoyer dans le monde pour asseoir ses intérêts“, a créé à travers le monde une image d'elle-même la montrant comme l'incarnation de ce rêve. C'est un rêve qui a toujours été hanté par sa propre histoire :

Chaque fois qu´on parlait du rêve américain…on ne manquait, hélas pas…de s'interroger sur le contenu réel de ce fameux rêve américain, né de la dépossession territoriale des Indiens d'Amérique et leurs massacre ou consignation dans des réserves reculées. Oui, un rêve qui se servit de l´esclavage des Africains pour accumuler, orienter son bien-être social et propager les inégalités ainsi établies des siècles durant comme principe social dominant. Et même si ces inégalités, avec le temps, se résolvent lentement sous la pression et l'évolution des droits et des libertés sociales aujourd'hui, les lésions causées par l'injustice, le racisme ou la discrimination sociales, elles, perdureront encore leurs effets négatifs loin dans les génerations à venir. Ainsi, ce rêve américain, au fait, pourrait-on se demander à juste titre, est-il sincère ou n'est-il rien d'autre qu'une demi vérité qu'on vendait comme l'idéal le plus juste et le plus fier de l'existence humaine, pour que certains en profitent, sous cette ombre trompeuse, pour exercer toutes leurs bassesses les plus viles, comme jadis ?

La convention républicaine sur les blogs : engluée dans le passé

Sur la convention républicaine, qui s'est ouverte jeudi, Katata écrit :

Depuis que la Convention Républicaine a ouvert ses portes ce lundi 1er septembre 2008, on apprend, une nouvelle fois, ce qui différencie fondamentalement les républicains des démocrates. Tous aiment leur pays, tous sont touchés par la crise économique qui le secoue dans ses structures autant sociales que financières; mais sur les moyens de mieux gérer ou répondre aux exigences que leur impose à tous l'avenir, les méthodes divergent diamétralement dans leur systématisme. L'Amérique…Un pays à part ou un pays qui a oublié, depuis qu'il est devenu le pays le plus puissant du monde, que les autres pays, les autres peuples avaient, eux aussi, droit à la liberté et au bien-être matériel auxquels tout Américain se réclamait si fièrement sans pour autant y être socialement ou intégralement admis comme on le sait…?

Katata n'a pas été impressionné par les débuts de Sarah Palin :

Son discours à la convention, par ailleurs, n'a rien été d'autre qu'un vide cancan de femme inexpérimentée jouant à l'agression bon marché. Ah, quelle difference de style et de contenu intellectuel et politique avec Hillary Clinton ! Le jour et la nuit la plus noire qui soit. Si c'est tout ce qu'elle sait faire…sa nomination n'est pas un compliment pour McCain ou avait-il à ce point besoin d'une chienne de garde plus hurlante que mordante ?

Et Bantou non plus :

Si sa propre fille ne fait cas de ses conseils éducatifs, comment diable veut-elle s´imposer chez les autres avec lesquels elle n'a aucun lien étroit et familial ? Avec la violence et l'intrigue, peut-être ? Crédibilité, hein!

La convention démocrate sur les blogs : la course à l'avenir dans un monde en plein changement

La semaine dernière, Katata et Bantou ont aussi écrit sur la convention démocrate. Katata a été impressionné par les Clinton et les Obama, et en particulier par Mark Warner, l'ancien gouverneur de Virginie qui est maintenant candidat au Sénat américain :

Parce que mieux que tous les orateurs précédents, il alla en détail et avec précision au cœur du problème américain contemporain en qualifiant avec justesse que ces élections n'étaient pas, contrairement à ce que les gens le prenaient par trop spontanément, un choix entre démocrates ou républicains, entre ceux du Sud ou du Nord, entre les riches et les pauvres ; mais bien entre le passé et l'avenir ou encore entre un président ancré dans le passé et celui qui aurait une vision ambitieuse et innovatrice pour promouvoir un meilleur avenir aux Américains. Il parla de l'indépendance de l'énergie que l´Amérique d´Obama voulait réaliser, et critiqua une gestion bushiste illuminée qui avait dépensé les ressources humaines et financières dans des guerres grotesques et ruineuses, ainsi que dans des structures économiques et industrielles conservatives et dépassées, sinon incapables à préserver l'avenir dans le monde changeant et exigeant de demain. Apparemment les républicains ne semblaient pas saisir que face à la Chine accourant à grands pas à l'excellence mondiale, la course pour l'avenir était ouverte. Et celle-ci ne pouvait se gagner que par l'innovation, la créativité industrielle assidue et l'utilisation optimale des facteurs de production.

Et je dois avouer qu´avec Mark Warner j'ai été autant séduit que réconcilié avec les démocrates. Parce que cela m'a laissé entendre que le discours si souvent incompris d'Obama a été bien perçu par ceux qui s'étaient donnés la peine d'aller au fond du problème qui sous des aspects divers et des variantes contextuelles ou géopolitiques, touchait le monde entier, même les Africains ou les islamistes extrémistes qui trompaient leurs monde avec un absolutisme religieux qui, en lieu et place de s'industrialiser, de créer le bien être pour les leurs, croyaient primitivement qu'il ne s'agissait, dans l'existence, que de croire aveuglement à une religion quelconque !

Croyait-on que le progrès se ferait à coup de sourates aussi passionnées soit-elles ; ou s'achèterait chez ceux qui se seraient donnés la peine d'inventer et de produire ? Mais alors il faudrait avoir les moyens financiers d'acheter…indéfiniment. Est-ce possible sans produire soi-même et développer l'intelligence et la créativité des siens ? Faut pas rêver…Les démocrates, en tout cas, ne se font aucune illusion : il s'agit de protéger et de garantir l'avenir de chacun de leurs enfants dans un monde où la concurrence, prochainement, deviendra accrue et sélective au plus haut niveau.

Bantou lui aussi a une excellente opinion d'Obama, mais se demande si l'Amérique fera cette fois le bon choix :

En fin de compte, et après 8 ans de visible gestion cabalistique de la part de George W. Bush, le peuple américain sera-t-il capable, est-il capable de juger adéquatement et objectivement ? Rappelons-nous, c'est ce même peuple qui, contre l'avis certain du candidat Kerry et même de beaucoup d'analystes politiques avisés, vota, contre tout bon sens, George Bush à la tête de ses institutions ! Comment réagira-t-il le 4 novembre prochain ; qui le sait ? Peut-être que les douleurs, les blessures ou l'amère pilule républicaine que subissait la société américaine actuellement n'étaient pas encore assez cruelles… ? Ou ce peuple dira-t-il, comme Obama : 8 ans, ça suffit, nous en avons assez!
Les enjeux sont importants :
Mais nous souhaiterions aussi, et cela est un vœu pieux de haute espérance éthique et morale humaines, que ce pays ne ferme pas toujours les yeux sur les droits et les libertés des autres peuples. Même dans l'intérêt d'un quelconque rêve américain d'hégémonie et de domination sur le monde. Ces temps-là sont révolus, et devant la Chine, il est temps de défendre des valeurs qui soient valables pour tous. Sinon la Chine pourrait invoquer ces écarts et ces interprétations restrictives pour faire la même chose…

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site