Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le Moyen-Orient se souvient du 11 septembre

Aujourd'hui marque le septième anniversaire des attaques du 11 septembre contre les Etats-Unis, une date-pivot dans l'histoire et une journée qui a apporté tant de douleur et de destruction non seulement aux Etats-Unis mais dans le monde entier. Des blogueurs du Moyen-Orient livrent leurs réflexions sur ce désastre.[tous les liens pointent vers des sites en anglais]

Le Jordanien Hareega voudrait que ce ne soit jamais arrivé :

Je voudrais que cela ne soit jamais arrivé. On aurait pu et du l'empêcher.

Vous vous demandez peut-être comment il se fait que je me rappelle encore cet événement alors que la plupart des Américains (82 % d'après un sondage de CNN aujourd'hui) ne font rien de marquant pour le commémorer ?

Je ne crois pas aux théories du complot. Je suis convaincu que c'était ces 19 misérables qui ont fait  s'écraser les avions contre les tours et le Pentagone, et je doute que le gouvernement ait eu un rôle actif pour bombarder les tours ou abattre les avions. Je suis d'accord avec tout cela.

Mais ce qui l'exaspère le plus, c'est ce qui s'est passé le 12 septembre :

En revanche, je ne suis plus d'accord avec rien à partir du 12 septembre.

Je n'accepte pas que la CIA n'ait pas pu empêcher cette attaque, ou que personne n'ait été limogé de l'administration  pour ne pas l'avoir empêchée. Pourquoi aucun membre du gouvernement n'a-t-il été tenu responsable dans un pays où «le bruit court» que chaque adulte est responsable de ses erreurs ?

Comment se fait-il que tous les avertissements précédant les attaques ont été ignorés et que différents personnages-clés du gouvernement ont livré des témoignages contradictoires sans être contraints à dire la vérité ?

Comment les Etats-Unis peuvent-ils s'attendre à être considérés comme un modèle de démocratie si la démocratie elle-même a mis en poste des criminels tels que Bush, Cheney, Rumsfeld et Rice, et que cette même démocratie a échoué lamentablement à leur faire payer les mensonges qui ont détruit les vies de centaines de milliers de gens et ont anéanti l'Irak tout entier.

Sa colère se poursuit :

J'ai plusieurs raisons de souhaiter que le 11 septembre n'ait jamais eu lieu. Ce sont les 3 000 victimes, et celles qui ont été assassinées en représailles. Aucune d'entre elles n'aurait dù mourir, et ceux qui sont responsables de leur mort n'ont pas eu à en répondre et n'auront jamais à en répondre, dans un pays qui prétend être à la tête du monde démocratique. Ils ont seulement fait la preuve que tous les meurtriers sont punis, à moins qu'ils ne tuent en grand nombre et au son du clairon, et que la première victime quand arrive la guerre, c'est la vérité.

Son compatriote jordanien Qwaider, sur Memories Documented, remonte dans le temps. Le blogueur, qui vit aux USA, était en vacances en Jordanie à l'époque :

Je me rappelle exactement ce que je faisais, avec qui j'étais, et comment nous avons tous réagi, cette chaude après-midi de septembre il y a 7 ans, lorsque quelqu'un s'est précipité dans la pièce en disant, vous n'allez pas croire ce qu'il y a sur CNN !

Qwaider ajoute :

Ensuite sont venus les temps difficiles, les contrôles «au hasard» dans les aéroports, le profilage, les visites du FBI, les écoutes téléphoniques, le «ni liquides ni gels sur les vols», les «Ne discutez pas avec l'hôtesse de l'air ou vous allez finir à Guantanamo». Et tout ça.

Ce jour, c'était le jour où beaucoup de libertés civiles sont mortes… Beaucoup de gens continuent à en subir les conséquences, et probablement le monde ne sera plus jamais le même.

Je n'oublierai jamais ce jour…

Toujours en Jordanie, Kinziblogs se souvient aussi très précisément de cette journée :

Je suis restée figée avec mon torchon à vaisselle serré contre la poitrine quand j'ai compris que quelqu'un avait vraiment organisé la collision de deux avions dans deux immeubles de bureaux, et conspiré pour détruire la vie de quiconque s'y opposerait. Notre invitée a tout de suite dit : «C'est l'oeuvre d'Oussama Ben Laden». J'ignorais qui il était. Son presque-fiancé a dit «Mon Dieu, faites que ce ne soit pas des Arabes qui aient fait ça, le monde nous hait déjà assez comme ça».

Et MommaBean se souvient de Ramzi Doany, un Palestinien chrétien qui a été tué ce jour là :

Je ne connaissais pas Ramzi personnellement. Mais je suis sûre que vous le savez tous, Amman est  une TRES petite ville. Elle est si petite que lorsque le World Trade Center a été détruit le 11 septembre 2001, nous avons perdu un des nôtres. Ramzi n'était pas seulement de Jordanie, il n'était pas seulement Palestinien, il n'était pas seulement chrétien, il était un membre de notre famille. Même si nous n'étions pas en parenté (même par alliance), nous étions liés par la foi, la messe, la pratique religieuse. Ramzi était un de ces mythes américains, oublié, caché : le Palestinien chrétien…

Et quand les avions se sont écrasés, j'ai écouté mes collègues aux cervelles d'oiseau parler de «ces Palestiniens» qui se réjouissaient. J'ai expliqué que «ces Palestiniens» pleuraient un de leurs fils. C'était stupide de penser que sur près de 3 000 victimes il n'y avait aucun Palestinien de tué.

Depuis Israël, Aussie Dave note quelques observations sur l'anniversaire. Parmi celles-ci :

* Sept ans ont passé, et les gens ne saisissent toujours pas l'enjeu de cette guerre. Et puis zut, la plupart des gens ne se rendent même pas compte que nous sommes en guerre.

* Al Jazeera (comme il fallait s'y attendre) rapporte un sondage qui indique que 50 % des gens «rejettent l'opinion officielle que les attaques du 11 septembre 2001 contre le World Trade Center ont été exécutées par Al Qaïda.»

Particulièrement intéressant : parmi les pays étudiés, l'Egypte et la Jordanie avaient les pourcentages les plus élevés de gens croyant qu'Israël était derrière les attaques, à respectivement 43 et 31 %.

Le Palestinien Haitham Sabbah fournit un lien vers un sondage de WorldPublicOpinion.org dabs 17 pays, selon lequel il n'y a que neuf pays où la majorité pointe le doigt vers Al-Qaïda comme étant à l'origine des attentats. En Jordanie, The Black Iris réfléchit lui aussi sur les sondages, décrivant cette journée comme ce qui «a finalement pavé la route pour un grand nombre de journées horribles hors des Etats-Unis.»

Sur le blog libanais The Ouwet Front, qui reflète les idées et opinions personnelles des membres des Forces Libanaises, N10452 écrit :

Puissent tous ceux qui sont morts dans cette attaque terroriste reposer en paix.

Sept ans après cette date, le terrorisme continue à s'étendre et d'autres victimes meurent chaque jour.

Les USA ont malheureusement échoué à éradiquer la menace terroriste, mais mon espoir est que le monde est pleinement conscient de cette menace fondamentale et qu'il agira en conséquence dans les années à venir.

Le 11 septembre marque un autre anniversaire pour l'Irakienne Ladybird :

Aujourd'hui 11 septembre 2008 il y a exactement 2 000 jours que les Etats-Unis occupent l'Irak au nom de la “libération de l'Irak”. Merci à l'article d’Al Akhbar qui nous rappelle les effets de cette «libération» :

En 2 000 jours, environ 1 million d'Irakiens tués et 4 millions de déplacés, ce qui est le plus important exode depuis la crise des réfugiés Palestiniens en 1948. Du côté américain, il y a 4 155 soldats morts et 30 324 blessés, auxquels s'ajoutent 176 morts britanniques et 138 d'autres nationalités.

Les coûts de l'occupation ont dépassé mille milliards de dollars, dont la plus grande part est payée par le contribuable américain.

Pour l'Israélienne Yael, le monde a changé depuis le 11 septembre, de «façon inimaginable». Elle ajoute :

[Le monde] a changé bien au-delà du grand trou laissé dans la silhouette de Manhattan, les tours élancées et magnifiques s'étirant vers le ciel avec leurs lumières, qui remplissaient ma vue lorsque je sirotais mon café sur le canapé et que je songeais à la vie de ceux qui travaillaient si tard et m'offraient, avec l'éclairage de leurs bureaux, une expérience presque magique chaque soir de chaque jour. Il y a sept ans aujourd'hui que ces tours, lumières et vies ont disparu, mais c'est bien plus qui a disparu avec elles.

Le changement a dépassé Manhattan, il a dépassé les Etats-Unis et les guerres que cet acte destructeur, insensé, inconcevable, a allumées en Afghanistan et en Irak. Le monde entier a changé.  Alors que le monde et les gens de Manhattan et de Washington sont retournés à leurs vies quotidiennes, à leurs routines journalières, une normalité banale, c'est dans une nouvelle normalité que nous vivons tous. Non seulement le monde semble être devenu beaucoup moins sûr, il est réellement moins sûr.

Yael poursuit :

Le 11 septembre 2001 a inauguré une intifada planétaire. Depuis ce jour, des complots terroristes ont été montés et déjoués dans presque tous les pays occidentaux – y compris des pays qui n'avaient pas connu auparavant d'actes terroristes dirigés contre leur territoire, comme l'Australie, le Canada, la Norvège, le Danemark – et quelques-uns de ces complots terroristes ont réussi. Cela a amplifié les actes de terrorisme dans les pays qui sont beaucoup trop familiarisés avec le terrorisme, comme en Inde, en Indonésie, en Espagne et à travers le Moyen-Orient.

One Jerusalem convient que le monde a certes changé depuis ce jour, et pose les questions suivantes :

A quoi ressemblerait le monde s'il n'y avait pas eu le 11 septembre ? L'Amérique aurait-elle aussi fait la guerre en Afghanistan et en Irak ? George W. Bush aurait-il été élu pour un deuxième mandat ? Le conflit géorgien et la possible émergence d'une seconde guerre froide auraient-ils eu lieu ?

Le blogueur jordanien Ali se pose aussi une question :

Aujourd'hui, c'est le triste septième anniversaire des attaques du 11 septembre, ce n'est pas vraiment un anniversaire mais le souvenir des 3 000 vies innocentes perdues ce jour-là. Ce devrait être pour tous le moment de se souvenir des morts en ce jour qui a réellement changé l'Amérique et le monde entier. Qu'a vraiment accompli à ce jour le gouvernement américain, l'Amérique est-elle plus sûre à présent ?

Il récapitule aussi l'état du monde avant et après le 11 septembre.

Enfin, pour Teachthemasses's School Days, une nouvelle théorie du complot est en train de s'élaborer :

En ce jour anniversaire du 11 septembre, un incendie s'est déclaré sur un train traversant le tunnel sous la Manche.

Coïncidence ?

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site