Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Afrique : Votre Majesté, ne vous mariez plus !

Journalistes et citoyens

Plusieurs journalistes du Malawi ont participé, parmi beaucoup d'autres, à la conférence Highway Africa [en anglais] qui s'est déroulée à l’Université Rhodes, en Afrique du Sud, du 8 au 10 septembre 2008. Cette conférence, qui est la plus importante rencontre annuelle de journalistes africains (environ 700 participants), s'intéresse aux nouveaux médias, et c'est aussi le lieu d'une réflexion critique à propos du journalisme, des médias et de la technologie, ainsi qu'une fête de l'Afrique. Le sujet de cette année était : Journalisme citoyen, un journalisme pour les citoyens.

Edna Bvalani [en anglais] rend brièvement compte du déroulement de cette douzième conférence depuis 1996, et souligne son importance pour l'Afrique :

À l'ère numérique, un journaliste a besoin d'être mieux équipé afin de collecter et de diffuser l'information le plus rapidement possible. Il est important de comprendre que les médias sont des instruments essentiels d'information pour tout développement démocratique, intellectuel, culturel, économique et social de nos sociétés.

Pendant la conférence, Global Voices a été cité comme média permettant de relayer la voix des citoyens du monde entier.

Victor Kaonga, qui a participé à la conférence, a mis sur son blog Ndagha [en anglais] deux liens vers des articles de Global Voices.

Fracture numérique

L'article qui précède, sur le même blog, intitulé Le Malawi parviendra-t-il à connecter les villages ? [en anglais] explique les difficultés rencontrées par les autorités du Malawi pour relier les régions rurales du pays aux autoroutes de l'information [les difficultés sont des coûts de connexion trop élevés, un manque d'infrastructures et de formation à l'utilisation des Technologies de l'Information et de la Communication]. Cet article fait suite à une conférence internationale organisée par la Commonwealth Telecommunication Oganisation [en anglais] qui s'est tenue au Malawi du 26 au 28 août 2008. Cette conférence a été le plus important forum africain sur les TIC consacré à la question de la boucle locale afin de connecter les villages. Toutefois, l'auteur de cet article se plaint que le gouvernement du Malawi n'a pas l'infrastructure nécessaire en réseaux de télécommunications, une politique envers les nouvelles technologies et un soutien financier suffisants pour connecter non seulement les régions rurales mais aussi urbaines :

Dans la situation actuelle, le Malawi est ridicule car son accès au réseau n'est pas à la hauteur, et par conséquent la majorité du pays reste de l'autre côté de la fracture numérique, car elle ne bénéficie pas des moyens d'information modernes et des technologies de la communication. Si le gouvernement veut concrétiser le projet de connecter les campagnes du Malawi, plus d'engagement et d'empressement pour résoudre les difficultés permettront de le réaliser. Sinon, cela ne restera qu'un vœu pieux.

Air Malawi should go

L'économiste et nouveau blogueur Watipaso Mkandawire [en anglais] prend part au débat autour de la vente de la compagnie aérienne nationale Air Malawi [en anglais], qui aurait de sérieuses difficultés financières. Après avoir donné des exemples récents d'états qui ont privatisé leur compagnie aérienne nationale, l'auteur de cet article, qui travaille depuis longtemps sur la problématique de l'investissement au Malawi, écrit :

Je considère que les arguments de ceux qui veulent conserver le “patrimoine national” sont comme vouloir garder 100 % de 0, au lieu de garder, disons 49 % ou 10 % de 100. Air Malawi est techniquement en faillite et vouloir conserver cette compagnie en l'état, c'est fondamentalement tromper les contribuables du Malawi, qui a besoin de cet argent pour un meilleur usage (santé, éducation, etc…). La Zambie n'a pas de compagnie aérienne nationale, mais ses aéroports enregistrent plus de trafic aérien que ceux du Malawi. La compagnie privée qui y travaille croît de jour en jour… Doit-on liquider Air Malawi et créer une nouvelle coentreprise avec COMAIR ? Je suis partant pour cette solution. Qu'en pensez-vous ?

Un conseil au Roi Mswati du Swaziland

Kondwani Munthali, journaliste du Malawi, a écrit un article à propos de la célébration du quarantième anniversaire de l'indépendance du Swaziland (à laquelle participait le Président du Malawi, Bingu wa Mutharika. Dans cet article [en anglais], intitulé Fêter la pauvreté : l'histoire édifiante du Swaziland, le blogueur supplie les dirigeants africains de conseiller au Roi Mswati d'arrêter de se marier.

J'espère qu'un de nos gouvernants dira au Roi qu'il est temps qu'il arrête de se marier toutes les fois qu'il en a envie, cela n'améliore pas les choses dans la lutte contre l'épidémie de SIDA, ni pour l'image d'un pays qui se débat entre tradition et modernité.
On dit que “seul le roi peut changer la tradition”. Je suis persuadé que Sa Majesté le roi du Swaziland est capable de promouvoir la magnifique culture swazie avec des libertés réelles et une dépense publique montrant l'attention du souverain envers son peuple. Le roi doit s'occuper de son peuple avant de s'occuper de ses femmes !

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site