Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Moyen-Orient : Le Ramadan au quotidien

Le mois du Ramadan avance rapidement et les blogueuses des quatre coins du monde musulman partagent en ligne leurs réflexions sur ce mois, leurs activités, son influence sur la façon de conduire et leur désir ardent d'en voir la fin. [tous les liens pointent vers des sites en anglais]

L'irakienne Bookish se plaint :

C'est très dur de jeûner à cause de la chaleur qu'il fait pendant ce Ramadan. Je n'ai pas faim mais j'ai tellement soif…Et puis, le pire, c'est que je perds du poids.

Pour illustrer ses dires, la blogueuse publie son poids sur la balance avant et après la rupture de son jeûne – la différence est d'un kilogramme.

Les musulmans jeûnent du lever jusqu'au coucher de soleil pendant un mois.

 Shopaholic Q8eya, au Koweït, a hâte que le mois du Ramadan se termine. Elle écrit :

Je suis tellement pressée que le Ramadan se termine. Je veux mon café. Ça me manque de voir notre serveur poser ma tasse XL de café corsé Starbucks. Je veux pouvoir boire de l'eau quand je m'entraîne à la gym. J'en ai assez de toutes ces Ghabqa (rassemblements sociaux et repas qui durent jusqu'à tard dans la nuit) même si je m'amuse toujours quand j'assiste à l'une d'elles. Et que dire de toutes ces personnes qui décèdent ? Je viens juste de recevoir un appel, et il n'a pas réussi à s'en sortir. Cela faisait quelques jours maintenant qu'il était à l'hôpital et je suppose que cela devait arriver. Puisse son âme reposer en paix. C'est le quatrième enterrement depuis que le Ramadan a commencé. Je vous avais dit que ce mois devrait très bientôt se terminer.

Et Khadija Teri, de Lybie, attend elle aussi que le mois se termine.

Le Ramadan est la saison pour les mendiants et les pickpockets. Malheureusement, je semble attirer les deux. L'autre jour ,quand Jenna et moi étions sorties faire les magasins nous avons presque eu la même expérience avec un pickpocket que nous avions eu auparavant (j'avais posté ici à ce sujet). […]

Le Ramadan semble durer éternellement cette année…Je suis pressée qu'il se termine.

De retour au Koweït, Pearls se plaint de la façon de conduire durant le Ramadan :

Conduire, c'est de la folie maintenant. Il vaut mieux éviter de sortir si ce n'est pas nécessaire. J'ai vraiment failli avoir deux accidents de voiture hier, le premier n'était pas de ma faute. L'homme dans la camionnette m'a foncé dessus et j'ai écrasé la pédale de freins. Le deuxième accident était parce que la voiture devant moi s'est arrêtée brusquement et je ne faisais pas très attention.

Donc je m'en suis tirée avec les deux derniers mais pas pour longtemps. Aujourd'hui, j'ai heurté la voiture devant moi mais mes pieds n'étaient pas sur la pédale donc il n'y a eu aucun mal. Une fois de plus, je m'en suis bien tirée…

 Depuis l'Arabie Saoudite, Stilettos in the Sand  se plaint elle aussi de la façon de conduire. Elle explique :

Conduire en Jeûnant…Dangereux. Conduire dans le Bac à Sable (surnom pour désigner l'Arabie Saoudite) est effrayant, même dans les meilleures conditions possibles ! Dire que conduire est un défi, là, est l'euphémisme du siècle, s'il y en avait jamais eu un – et vous prenez littéralement votre vie entre vos mains dès le moment où vous montez dans un véhicule, que ce soit en tant que conducteur ou en tant que passager. Les chances d'avoir un accident sont exponentiellement multipliées pendant le Ramadan alors que « les conducteurs, impatients de rejoindre leur destination, jettent tout bon sens et toute prudence dans le vent ». Ouais. C'est vrai. La Saudi Gazette d'aujourd'hui a un article qui dit, « Les normes de la conduite sont connues pour être imprévisibles dans le pays et cela ne fait qu'empirer durant le saint mois du Ramadan ».

Et alors que Desert Girl, du Koweït, ne tarit pas d'éloges sur une série de publicités qui célèbrent les vertus du “Mois Saint”, Khadija Teri  sonde ses lecteurs pour découvrir quel est leur avis sur la programmation télévisée du Ramadan. Elle explique :

Les sentiments sont mitigés quant à la quantité de télévision regardée et le type de programmation disponible dans les pays musulmans pendant le Ramadan. Il y a même une campagne Plus de télévision pendant le Ramadan’. Et beaucoup de commentaires peuvent être lus ici. […]

Que pensez-vous de la télévision pendant le Ramadan ?

Sur Qatar Living (une communauté en ligne), l'esprit du Ramadan se célèbre avec un concours de photographie.

Joe a gagné le premier prix avec sa photographie d'enfants assis sur le canon auquel on met traditionnellement feu pour marquer la fin du jour de jeûne :

L’Iftar est la rupture du jeûne est rompu pendant le saint mois du Ramadan. Les musulmans jeûnent du lever jusqu'au coucher du soleil pendant ce mois. Au Qatar, un coup de canon est tiré pour marquer la fin du jeûne du jour. Les gens ici se rassemblent autour pour voir la mise à feu du canon puis se précipitent chez eux où un délicieux repas les attend.

Pour finir, Teach the Masses, du Koweït, a des projets de vacances. Elle écrit :

Le téléphone arabe fonctionne bien. KSA [Arabie Saoudite], le Qatar et d'autres états du Golfe vont donner congé aux travailleurs durant les 10 derniers jours du Ramadan ; le Koweït fera-t-il de même ?

Jusqu'ici pas de confirmation – certains disent que oui, d'autres que peut-être, mais rien d'officiel.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site