Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Iran : Monsieur Ahmadinejad va à New York

Alors que le président de l'Iran, Mahmoud Ahmadinejad, s'adressait [en anglais] à l'assemblée plénière des Nations Unies ce mardi 30 septembre, en déclarant [en anglais] que “l'empire américain” et “le régime sioniste” [Israël] allaient s'effondrer,  des démocrates iraniens [en anglais] et 3 000 personnes rassemblées par des associations, pour la plupart juives, ont protesté contre les menaces d'Ahmadinejad envers Israël et contre les violations des droits humains en Iran.  


Les manifestants ont disposé ces effigies devant les Nations Unis à New York en réaction à la visite de Ahmadinejad. Photo de David Shankbone.

Les blogueurs iraniens, d'opinions très diverses, ont publié plusieurs billets sur cette visite d'Ahmadinejad à New York et sur les interviews accordés aux médias américains, tels que CNN [en anglais] et le Los Angeles Times [en anglais], dans lesquels il nie l'existence de prisonniers politiques [en anglais] en Iran, et transmet [en anglais] un message de paix aux USA.

Mojtaba Saminejad, un blogueur et ancien prisonnier, détenu pendant vingt mois pour ses écrits, écrit [en farsi] que le président iranien, comme à son habitude, nie les faits et la réalité dans ses interviews, particulièrement en ce qui concerne les prisonniers politiques en Iran.

Il écrit :  

Peut-être qu'Ahmadinejad parle d'un autre pays…Le président dit qu'il n'y a pas de prisonniers politiques en Iran, mais qu'il y a autant de prisonniers politiques aux Etats-Unis. Nier l'existence de tous ces prisonniers en Iran ne peut que prouver que la République islamique viole les droits de l'Homme. Sinon, pourquoi parler des USA quand les questions portent sur l'Iran ?  

NikAhnag, un blogueur et caricaturiste iranien vivant au Canada, a publié un de ses dessins pour répondre à la déclaration d'Ahmadinejad : “la liberté absolue règne en Iran”. Dans ce dessin, on peut voir peut voir Ahmadinejad debout face aux caméras,  tandis qu'un homme agrippé au bord d'une falaise dit : “[uniquement la liberté de mourir].”

Latidan écrit [farsi] qu'une fois de plus, Ahmadinejad a attaqué Israël, au nom du soutien dû aux Palestiniens, mais la question est, où étaient les musulmans et les Palestiniens, quand il était à New-York?  Il souligne une Ironie : le seul groupe de manifestatnts présents pour soutenir le président iranien était des juifs orthodoxes anti-sionistes. Où étaient les frères et soeurs palestiniens pour lesquels nous payons ce prix, demande-t-il ?

Sharokh écrit [farsi]:

J'étais très excité quand j'ai appris que Larry King de CNN interviewerait Ahmadinejad et j'espérais qu'il lui en ferait voir. Mais j'ai été déçu en regardant l'entretien. Larry King ne s'est pas seulement aplati devant Ahmadinejad durant l'interview, mais en lui posant des questions banales, il lui a offert la possibilité d'utiliser l'émission comme une estrade pour parler de la destruction d'Israel et faire son couplet sur la liberté…. Larry King a prouvé qu'il ne connaissait rien à l'Iran.

Haji Washington says [farsi]:

Larry King n'était pas préparé pour cet intervirew, et Ahmadinejad a démontré qu'il a fait de grands progrès dans ses réponses aux questions. Cela ne veut pas dire que j'approuve tout ce qu'il dit, mais sa façon de s'exprimer était plus rationnelle… La position de Ahmadinejad aux yeux des musulmans et des arabes est sortie renforcée de cet interview.

Amir Hosein, un blogueur islamiste basé en Iran écrit [farsi] qu'il aimerait que l’Ayatollah Khomeini soit encore de ce monde pour pouvoir voir comment Ahmadinejad, aux USA mêmes, annonce que l'Amérique est au bord de l'effondrement.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site