Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Japon : Les geisha à l'ère des blogs

Les geisha exerçent un des plus anciens métiers au Japon, maîtrisent des arts très variés, de la musique à la poésie et de la danse traditionnelle à la conversation. Mais les geishas d'aujourd'hui font plus que cela. Tout comme les geisha d'autrefois, qui notaient dans leur journal les événements de leur vie quotidienne et leurs pensées, les maiko (apprenties geisha) et les artistes geisha d'aujourd'hui (en anglais) écrivent aujourd'hui elles-aussi leur journal. De nos jours, cependant, elles ont aussi la possibilité de le partager avec leurs clients et leurs fans, en les mettant en ligne sur leurs blogs.

«On demande une geisha» (芸者さん募集中) est le titre d'une annonce publiée sur le blog de la maison de geisha Chikada  (芸者置屋 千佳田のブログ), il y a quelques mois :

芸者さんになるには、どうしたらいいですか?
芸者さんになる道は、普通あまり知られていないので、これはとてもよく聞かれる質問です。
じつは、芸者さんになるには“資格”は必要ありません。年齢についても、さしたる制限はありません。
芸者さんになるために必要になってくるのは"人としてのマナー”と"おもてなしの心”です。
マナーは後からいくらでも身につきますが、芸者さんにとって最低限のマナーというのは一般の方のそれとはレベルが違います。
芸者さんになるための基本的な面接を通過した後、マナーについては徹底的に訓練して身に付けていくことになるでしょう。先輩や男性の立て方、返事の仕方、話し方から広範囲にわたって基礎を身に付けていただくことになります。おもてなしの心とは、日本人の美意識とも言えるもので、これは生まれ持ったし才能やセンスが大きく影響しています。

«Comment puis-je devenir geisha ?»

C'est la question qui nous est posée le plus souvent, car la voie pour devenir geisha est méconnue pour beaucoup.

En fait, vous n'avez pas besoin de «qualifications» particulières. Il n'y a pas non plus d'âge limite.

Ce qu'il vous faut, ce sont des «manières d'être humain» et un «coeur sincère». Vous pouvez ensuite apprendre le savoir-vivre autant que vous voulez, mais le niveau minimal de savoir-vivre qu'on demande à une geisha est différent de celui des gens ordinaires.

Après avoir passé l'entretien préalable pour devenir geisha, vous serez formée au savoir-vivre de façon approfondie, de sorte que vous saurez tout à ce sujet. Vous apprendrez une large gamme de fondamentaux : comment placer sur un piédestal les hommes et les gens qui sont plus âgés que vous, et comment répondre et parler de façon appropriée. On peut dire que le sens de l'hospitalité reflète la beauté du peuple japonais, et qu'il est profondément influencé par un talent et un goût innés.

 
人気の舞妓さんも登場=芦原温泉で奉納の踊り posted by (C)ふるさと福井ビデオレター

人気の舞妓さんも登場=芦原温泉で奉納の踊り publié par (C)ふるさと福井ビデオレター
En utilisant Internet, les geisha d'aujourd'hui préservent les traditions de leur métier en permettant à leurs clients, leurs fans et d'autres internautes de s'informer sur elles en ligne. Elles rendent vivante une profession artistique que beaucoup de gens, en particulier à l'étranger, croient appartenir au passé ou à un Japon de carte postale, ou même assimilent à la prostitution.

Pour éclaircir cette confusion sur le rôle de la geisha, voici comment Sakukazu (さく一), sur le blog de sa maison de geishas Kita Shinchi (北新地),  décrit le travail de la geisha et ce qu'est une «maison de thé» :

 

仕事

私達芸者は 名前の通り お座敷などで踊りを踊ったり・三味線を弾いたりもしますが・・・
お席で お客様とお話をしたり お席を盛り上げたり またその場の雰囲気をみて お座敷を進めるのも私達芸者の仕事なんです。

 

La profession :

Comme vous pouvez le deviner d'après le nom [gei : art, sha : personne], nous autres geisha dansons ou jouons du shamisen [instrument à cordes traditionnel] dans des fêtes privées, mais nous faisons aussi la conversation avec les clients et nous créons une ambiance pour les divertir. Au fond, que la fête continue, voilà le travail de la geisha.

 

お茶屋

お茶屋と言っても お茶を売ったりしているお店じゃありませんよ。
お茶屋と言うのは・・・ 説明するのが難しいんですが
お茶屋で お客様が 芸者を呼んでお酒を飲まれり お座敷遊びをされり・・・
又 お客様から 宴会やイベントなどに 芸者を呼んで欲しいと 連絡を頂いたら 手配をしたり・・・

 

La maison de thé 

 Bien que nous l'appelions «maison de thé», ce n'est pas un magasin qui vend du thé.

C'est un peu compliqué d'expliquer ce que c'est exactement, mais les clients viennent à la «maison de thé» pour être en compagnie des geisha et profiter de la fête…

Les clients peuvent aussi nous demander d'organiser pour eux des fêtes et des réceptions et d'appeler d'autres geisha à y prendre part.

Planning de banquets de geiko et maiko à Kyoto.

Sakura (さく良), qui appartient à la même maison de geishas que Sakukazu ci-dessus, nous explique comment la lecture du blog d'une autre geisha a été à l'origine de sa carrière dans ce monde-là :

私、高校の時から舞妓さんに憧れていたのです。ですが、舞妓さんは15~およそ20歳までの限定。私がなりたいと思ったのは17歳の時で、親も「高校は卒業して」の一点張り。
京都の置屋さんや組合に問い合わせてみましたが「無理」か「芸妓さんからなら」との返事でした。
一度は諦めて普通のお仕事をしていたのですが・・・やはり諦められないものですねぇ。
なんとかならないか、と色々探していたところ・・・とあるブログを発見
それが、今私を引いて下さったお姉さんのブログだったのです
高級クラブ街だと思っていた北の新地に芸妓さんがいるのかーっ、と目から鱗。
そして、素敵なお着物姿のお写真に・・・一目ぼれ
早速連絡させて頂いて、お会いして頂いて(あまりにお姉さんがお綺麗なので、「私のような小娘がココにいていいのかーっ」恐縮 笑)、見習いさんさせて頂いて(素敵なお茶屋さんに感動 )、芸妓:さく良となったのです。

Depuis que j'étais lycéenne, j'ai toujours voulu devenir maiko, mais vous ne pouvez être maiko que si vous avez entre 15 et 20 ans. J'ai compris à 17 ans que je voulais être maiko , et mes parents insistaient absolument pour que je finisse d'abord le lycée.

J'ai essayé de contacter plusieurs maisons et organisations de geisha à Kyoto, mais les seules réponses que j'obtenais étaient «Impossible !» ou «Seulement si vous commencez comme maiko».

Alors, j'ai renoncé et ai commencé un travail normal, mais… non, je ne pouvais pas renoncer. Et juste au moment où je considérais d'autres moyens d'y arriver… j'ai trouvé un certain blog.

C'était le blog d'une geisha plus âgée qui m'a finalement attirée.

Je n'en croyais pas mes yeux quand j'ai réalisé qu'il y avait des geiko au nord de Shinchi, un quartier plein de clubs chics. Et quand j'ai vu leurs photos dans ces splendides kimonos… ç'a été le coup de foudre !

Aussi, je leur ai demandé de me contacter et de me rencontrer (je ne pouvais pas m'empêcher de me sentir embarrassée devant des femmes aussi belles, me demandant si elles accepteraient parmi elles une jeune fille comme moi). Elles m'ont prise chez elles comme apprentie dans cette merveilleuse maison de thé, et voilà comment je suis devenue Sakura, la geiko.

Une autre geisha, Naosuzu (尚鈴), décrit, en dialecte typique de Kyoto, les trucs du métier, sur les pages de son site officiel :

舞妓さんの髪は地毛で結います。
1週間、2週間と結ったままになるので、
寝るのも函枕ですし、お休みの日も髪の毛はそのままです。
でも芸妓の日本髪は鬘ですから随分違います。
芸妓に比べ、舞妓のほうが有名で
華やかなイメージかもしれませんが、
花街の主役はやっぱり芸妓、お客様を愉しませたり、
場を盛り上げたり… そんなことも要求されますし、
もちろん舞妓時代よりも舞や鳴り物(楽器)、
唄などすべて上を求められます。
難しいことではありますが、
特別大変というわけではなくて、
毎日のお稽古とお座敷の中で
徐々に培われていくものだと思っています。

Les maiko ne se coiffent qu'avec leurs vrais cheveux.

Comme elles gardent la même coiffure pendant une ou deux semaines, elles dorment sur des oreillers durs et ne changent jamais de coiffure, même les jours où elles ne travaillent pas.

Cependant, la coiffure japonaise de la geiko est un postiche, elle est donc tout à fait différente.

Les maiko sont plus connues que les geiko, peut-être parce que leur apparence est plus voyante, mais les geiko sont les vraies stars des quartiers de geisha. Elles procurent à leurs clients des moments agréables et animent la scène. Voilà ce que les clients attendent d'elles, et bien sûr, on attend d'elles qu'elles dansent, jouent de leurs instruments et chantent mieux que la maiko, plus jeune. Ce n'est pas facile.

Ce qui ne veut pas dire que ce soit particulièrement stressant, mais c'est un art qui doit être cultivé petit à petit, par des leçons quotidiennes et dans les fêtes.

[…]

舞妓さんは年齢制限がありますが、
芸妓は一生続けていける仕事です。
今は女性でも「手に職」なんて言いますけど、
芸妓はその先駆け、女性ならではの部分を生かしながら、
一生働ける、ホンモノのキャリアウーマンだと思います。

Il y a un âge limite pour être maiko, mais geisha est une profession qui dure toute la vie.

De nos jours, les femmes parlent de “talents négociables”. Tout en faisant usage de leurs dons féminins, [les geisha] ont aussi la possibilité de travailler tout au long de leur vie, et à mon sens, elles  sont de vraies «femmes de carrière».

Ichimame (市まめ), une maiko en vogue, dont le blog a été cité à tort (en anglais) comme le premier du genre par plusieurs journaux étrangers (en italien) car il est publié en anglais et japonais, écrivait sur son travail et sur sa vie privée. Malheureusement, elle a décidé l'année dernière de ne plus mettre à jour son blog (en italien). Certains de ses billets sont toutefois restés en ligne :

J'ai au moins deux jours de vacances par mois.

Cependant, lors de mes jours de congé, je me rends parfois en bénévole à des fêtes locales, aussi, la plupart du temps, je garde mes cheveux coiffés dans le style Maiko, même ces jours-là.

Quand je suis coiffée un jour de congé, je sors avec le kimono que je porte pour les leçons.

Parfois, quand je défais mes cheveux, je sors vêtue à l'occidentale.

Je porte rarement des vêtements occidentaux pendant mes jours de congé, aussi je passe d'ordinaire ces journées de liberté avec mes amies, à faire du shopping ou à bavarder sur toutes sortes de choses en mangeant nos sucreries préférées.

Preuve que les blogs font maintenant partie du métier pour beaucoup de geisha, du début jusqu'à la fin de leur carrière, Onsen Geisha (温泉芸者), a annoncé il y a quelques mois sur son blog, Onsen Geisha no Kokoro no Hikidashi 温泉芸者のココロのひきだし), qu'elle prenait sa retraite et a résumé ce qu'être une geisha signifiait pour elle : 

突然ですが今回芸妓を引退することになり、そのためこのブログも更新を停止することにしました。

20歳という芸妓としては遅がけの出発から16年、ブログを始めて4年弱…
一言では語りきれないほど色々な事がありましたが、人の縁に恵まれたことが今、私の最大の財産になっていると思います。
芸妓をやってきて一番良かったと思うことは人として成長出来た事、これは置屋のお母さん、お姐さん達、そして何より今まで出会った沢山のお客様に感謝しております。

Je suis désolée pour cette annonce inattendue, mais je vais prendre ma retraite, alors j'ai décidé de cesser d'actualiser ce blog.

J'ai commencé tardivement comme geiko, à l'âge de 20 ans, et depuis, 16 années ont passé, moins de 4 ans depuis que j'ai commencé ce blog…

J'ai une foule de choses à dire, qui ne peuvent être exprimées en quelques mots, mais mon plus grand trésor, ce sont les liens qui m'unissent aux gens que j'ai rencontrés.

Mon plus grand bonheur en étant une geiko, c'est d'avoir pu grandir en tant qu'être humain, et j'en suis reconnaissante à la maîtresse et à mes collègues de la maison de geisha à laquelle j'ai appartenu. Mais, par-dessus tout, je suis reconnaissante aux nombreux clients que j'ai rencontrés jusqu'à ce jour.

Merci à Ayesha de nous avoir suggéré ce thème

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site