Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Hong Kong : Une publicité pour Halloween censurée

Chaque année, le parc d'attractions Ocean Park à Hong Kong organise une fête pour Halloween, afin d'attirer des visiteurs. Mais les publicités pour cet événement se sont souvent attirées les critiques du public. Cette année, certains de ses clips ont été interdits. L'un d'eux circule maintenant sur YouTube et a beaucoup fait parler de lui sur les forums et les blogs locaux. L'histoire: un ascenseur hanté, un enfant perturbé par le système scolaire qui réclame à une grande soeur son carnet de notes. Le style: une copie des films d'horreur japonais “ghost-eyes” (yeux de mort-vivants).  Ne cliquez pas sur la vidéo ci-dessous si vous avez le coeur fragile.

Charlize, peu impressionnée par la vidéo, se demande pourquoi le gouvernement l'a censurée. Mais Ryan,lui, a vraiment eu peur :

一看開頭,真的好驚啊!場景是地道的香港公屋場景,大部份香港人都很熟悉的地方,也是成長過程中聽過的鬼故事的發生地點。越熟悉的地方,發生的恐佈事才越怕,因為身同感受。

Quand je l'ai regardé la première fois, j'ai eu froid dans le dos ! ça se passe dans les cités HLM de Hong Kong, et tout le monde à Hong Kong connaît de quoi on l'air ces endroits. Et il y a tellement d'histoires de fantômes associés à ces cités. Plus l'endroit est familier, plus on se sent mal, parce qu'on l'associe à notre propre expérience.

Missque trouve la publicité très efficace, même si elle n'est plus diffusée officiellement :

雖然禁播,但放在網上做宣傳仲底,還有(禁播版)的卓頭,連我咁驚既的都要睇,你又點會唔睇,拍左又點會浪費。

Même censurée, elle est très regardée sur Internet. La censure a attiré l'attention sur elle. Les gens comme moi (du genre trouillard) ne l'aurait pas regardée si elle n'avait pas été interdite. C'est une bonne stratégie.

Cependant, même sur Internet, la diffusion de cette vidéo interdite pourrait tomber sous le coup d'une loi locale. Le bureau de la Television and Entertainment Licensing Authority de Hong Kong peut infliger un blâme aux fournisseurs de connexion à Internet ou signaler les contenus en ligne ““indécents” ou “obscènes” au tribunal, en invoquant la loi sur les Obscene Articles. La diffusion de contenus “indécents” est un délit pénalisé par une amende de 400,000 dollars de Hong Kong et 12 mois d'emprisonnement.  Le TELA sanctionnera-t-il l'annonceur, Ocean Park, et Youtube? Probablement pas, car le parc Ocean Park est un parc très célèbre localement et une telle décision serait synonyme de censure d'Internet. Mais comment le TELA devrait-il agir, en présence d'une loi destinée à encadrer les médias télévisuels, qui recouvre néanmoins le champ des activités sur Internet ? Le gouvernement a décidé d'amender la loi sur les Obscene and Indecent Articles l'an dernier, et elle sera sans doute proposée au vote ce mois-ci. Nous allons voir comment le sujet de la censure sur Internet sera envisagé dans le nouveau projet de loi.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site