Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Afrique : Parlons de l'élection américaine

Manifestement, les prochaines élections américaines intéressent vivement beaucoup de gens dans le monde et le rôle que la technologie joue dans ce débat est intéressant. The Economist a récemment lancé une application web, le Collège Electoral Mondial, qui permettra à tout un chacun, dans le monde entier, de s'exprimer en même temps que les électeurs américains en Novembre. Bien sûr, ces votes étrangers ne seront pas pris en compte mais il sera intéressant de pouvoir les comparer au résultat du scrutin réel.

L'Afrique est particulièrement impliquée dans ces prochaines élections américaines si l'on se base sur le débat présidentiel du vendredi 26 septembre 2008 (qui a failli ne pas avoir lieu ). La blogueuse et co-fondatrice d’Ushahidi, Ory Okolloh, encourage les Américains à réellement réfléchir à leurs choix et aux éventuelles conséquences en participant au Projet “Cher Electeur Américain”:

“Cher Electeur Américain” vous invite à faire partie d'un dialogue mondial, présentant des réponses provenant du monde entier à la question, “A quoi les Américains devraient-ils penser tandis qu'ils votent ?” (Huuum… si vous votez pour McCain…Au revoir les U.S.A, bonjour la Russie et la Chine).

 Blackyard note que la performance de Barack Obama lors du débat semble lui avoir donné un léger avantage dans les sondages Gallup. Everest Chiali résume les débats en Swahili qui ont eu lieu durant cette nuit [en swahili] .

Mais il y a aussi d'autres inquiétudes. Siasa Duni suggère que la liste McCain-Palin souffre d'un manque de transparence et se demande si Sarah Palin n'est pas protégée d'un examen minutieux par ses conseillers, qui reconnaissent qu'elle n'est pas prête à affronter des questions sérieuses face aux journalistes. C'est particulièrement vrai depuis l'une de ses premières grandes interviews télévisées  (avec la présentatrice de télévision Katie Couric).  L'émission a déclenché une tumulte de critique : Palin avait enjolivé son propre passé diplomatique en tant que Gouverneur d'Alaska.

Pour minimiser les retombées après l'Hail Mary de Mme Palin, les organisateurs de la campagne présidentielle républicaine ont limité sa participation à des événements médiatiques choisis après un examen minutieux. Les journalistes sont autorisés à lui poser des questions, mais elle ne se retrouve jamais dans une situation où elle aurait à y répondre. Au cours des quatre dernières semaines, j'ai seulement vu deux journalistes qui ont eu l'insigne honneur d'approcher Mme Palin. Il y a eu l'interview qui a fait beaucoup de battage avec Charles Gibson d'ABC News, qui a eu le soin de prendre Mme Palin avec des pincettes. Cela n'a pas empêché Mme Palin de démontrer une compréhension des conflits internationaux réduite à zéro,  quand il lui a posé une question sur la Doctrine Bush et son interprétation (l'Amérique a le droit d'attaquer préventivement d'autres nations perçues comme menaçantes).

Angry African (Un Africain en colère) compare le dilemne actuel de l'Amérique à des gangs terrorisant le voisinage:

Alors, vous aviez un gars un peu bête, mais vous aimiez bien l'avoir pour voisin dans un barbecue. Ce n'est pas une bonne raison pour le choisir, mais bon, c'est tout vous, ça. Vous pensiez “Qu'est-ce que ça peut faire de mal?”. Et mec, ça en a fait, du mal. Il a commencé à se battre avec des bandes, même si elles n'avaient rien fait à votre communauté. Ok, ils jouaient aux durs, mais vous saviez que leur bande était bien trop faible pour faire quoi que ce soit. Mais il a quand même commencé à se battre avec elle. Au lieu d'aller chercher ces gars qui ne cessent de jeter des bombes sur votre clôture. Les bagarres ont commencé à vous affaiblir et l'endroit a commencé à se détériorer. Les maisons ont commencé à se lézarder, les réverbères se sont éteintes dans les rues, et les routes sont devenues impraticables. En gros, votre petite communauté n'est plus du tout la même. Et tout le monde est d'accord pour dire que ce gars craint vraiment. Il ne viendra pas au prochain barbecue. Il est temps de choisir quelqu'un d'autre pour faire le spectacle et tout remettre d'aplomb.

Donc, on en vient à deux gars, pour lesquels vous pouvez voter. L'un est un gars qui ne vous ressemble pas vraiment, il est un peu jeune, il vous dit qu'il a toutes ces grandes idées pour tout arranger, mais il vous dit aussi que vous devrez y mettre du vôtre pour tout arranger.

1 commentaire

  • Bonjour! Je suis americain. Je suis dans Springfield, Missouri, dans la United States of America. Je suis ne fort pas francais classe. McCain-Palin ’08!

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site