Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Iran : Deux médecins spécialistes du SIDA en prison

Global Voices a annoncé en août dernier la détention depuis le mois de juin 2008, à Téhéran, des docteurs Arash et Kamyar Alaei, deux spécialistes reconnus du SIDA/HIV.

Les deux fères médecins sont malheureusement toujours en prison et n'ont pas accès à un avocat. Ils sont accusés de vouloir renverser le gouvernement iranien.  

L'association Physicians for Human Rights (PHR) a organisé une manifestation pour la libération des deux frères durant la visite de Mahmoud Ahmadinejad à l'assemblée générale des Nations Unies à New York, la semaine dernière. 

Susannah Sirkin, directrice des relations internationales de PHR, a déclaré durant ce rassemblement [en anglais]  :

Aujourd'hui, nos collègues, les docteurs Kamiar et Arash Alaei, se trouvent dans une cellule de prison à Téhéran. Ces jeunes médecins ont aidé à mettre sur pied des dispensaires pour les toxicomanes et les prostitué(e)s et ont beaucoup fait pour apporter une démarche éclairée de santé publique dans l'approche de la prévention et du traitement du VIH/SIDA, pour ces groupes à risques très stigmatisés dans la province du Kermanshah, où ils vivent. Ils ont conseillé le ministère de la santé iranien, permis à celui-ci de récolter des fonds pour des programmes spécifiques, formé des praticiens en Iran et dans les pays voisins – des régions avec le plus fort taux de toxicomanie par injections intraveineuses au monde.  

Le blogueur iranien Ahvaz écrit [en anglais]: “Ces deux frères ont été en première ligne de la lutte pour la prise en compte du SIDA dans cette région”. Il ajoute :” Merci de regarder cette vidéo du Dr. Kamyar Alaei pour avoir une meilleure idée de ce qu'ils ont fait pour l'Iran”. Dans cette vidéo,  Kamyar Alaei explique ce qui l'a motivé à se consacrer à la lutte contre le SIDA.

An Iranian in Exile  écrit [en farsi] que les deux frères ne représentent aucune menace pour le gouvernement iranien et qu'ils ont collaboré avec les plus hautes autorités gouvernementales et religieuses par le passé. 

Trout, un ami américain des frères Alaie, a créé [en anglais] un groupe de soutien sur Facebook, où se sont inscrites 600 personnes jusqu'ici.  

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site