- Global Voices en Français - https://fr.globalvoices.org -

Egypte : Un blogueur relâché à la condition qu'il ne blogue plus

Catégories: Egypte, Cyber-activisme, Droit, Médias citoyens, Technologie

Après avoir passé deux mois en prison, le blogueur égyptien Mohamed Refaat [1] a été libéré le 3 octobre 2008.

Mohamed a confié au quotidien Add-Dostour que les policiers avait soumis sa libération à la signature d'un engagement à ne plus jamais mettre à jour son blog ou son profil sur Facebook, à ne plus entretenir de contacts avec des ONG ou des journalistes.

Mohamed Refaat, éditeur du site Matabbat [1], était détenu depuis juillet, alors que sa libération avait été ordonnée par la justice. Le réseau The Arabic Network for Human Rights Information et le Hisham Mubarak Law Center  écrivent dans un communiqué :

La police a perquisitionné l'appartement de Mohamed Refaat tôt le matin du 21juillet 2008, en son absence, a saisi son ordinateur et de nombreux livres. Quand Mohamed Refaat s'est rendu dans les bureaux de la police et a rencontré dans la matinée l'officier “ Hisham Tawfik” , c'est pour s'entendre accuser des (fausses) charges “d'incitation à la grève le 23 juillet”. Il a ensuite été déféré à un parquet, sous le numéro d'instruction 1143 pour l'année 2008.

Le blog de Mohamed Refaat  [1] n'a jamais mentionné cette supposée grève. Le blogueur égyptien y publiait des billets sur l'amour, la vie au Caire et des contenus personnels. Il a été accusé de “porter atteinte aux institutions de l'Etat, déstabiliser la sécurité publique et inciter à des manifestations et grèves sur Internet”. Ces délits, pour le droit égyptien, ne nécessitent pas que des preuves soient établies.